Antoine Griezmann, une annonce plus tôt que prévue ?

1
3798

Toute la planète football attend avec impatience la décision d’Antoine Griezmann de quitter ou non l’Atlético Madrid. Celle-ci devrait être livrée dès cette semaine.

Partira, partira pas ? Antoine Griezmann répondra à cette question avant que la coupe du monde 2018 ne commence. Dans l’intérêt de l’Atlético Madrid, du Barça et surtout de l’équipe de France. Une initiative que Didier Deschamps ne peut qu’applaudir, lui qui espère voir tous ses éléments les yeux rivés sur le trophée et pas perturbés par quelconque négociation. Le joueur avait assuré lui-même que la date butoir de son annonce se ferait avant le premier match des Bleus contre l’Australie (samedi 16 juin à midi). Mais il se pourrait que sa décision soit connue un peu plus tôt. Une fois chez Vladimir Poutine, les Français auront complètement activé le mode « Coupe du monde » et il serait préférable de ne plus se prendre le chou pour des histoires de contrat. L’équipe de France décolle dimanche 10 juin à 14h45 avec pour but de laisser toutes les négociations sur le tarmac. Ou alors de les boucler avant. Suivant cette logique, « Grizi » dispose de trois moments pour lâcher les mots que tout le monde attend.

LIRE AUSSI : Mondial : les chances des 14 joueurs du Barça

Samedi après France-USA ?

Le premier, et le moins probable, s’agit du point presse prévu aujourd’hui à 16 heures. Trois Bleus iront se présenter face aux journalistes. Il s’agirait du pire instant pour lâcher la bombe. Pas question qu’une telle information vienne troubler la préparation de la dernière rencontre amicale de l’équipe de France contre les Etats-Unis. Le lendemain, à Lyon, le Matelassier disposera d’une nouvelle occasion de s’exprimer. À 17 heures, Didier Deschamps se présentera en conférence de presse d’avant match. Face aux médias, il viendra accompagné d’un de ses hommes. Le nom de celui-ci sera dévoilé quelques heures plus tôt. Si l’élu se nomme Antoine Griezmann, les chances de connaître sa future destination grimpent sensiblement. Mais là encore on voit mal « Grizi » perturber troubler le dernier match de préparation avant le début de l’EDF en Coupe du Monde.

Reste alors samedi soir. Après la douche, sur les coups de 23h, le blondinet passera par la zone mixte avant de monter dans le bus pour quitter le Groupama Stadium. Ce sera le dernier moment où il aura l’occasion de parler aux médias en terre française. Une fois le morceau lâché dans la fosse, il pourrait s’attendre à deux ou trois jours houleux sur les ondes, les écrans, les journaux et les réseaux sociaux. Mais le lendemain, ses coéquipiers et lui prendront l’avion direction Sheremetyevo. Le service de communication aura tout le temps de briefer les 23 joueurs afin qu’ils sachent exactement quoi dire lorsqu’un micro leur sera tendu. La décision serait symboliquement annoncée à deux pas de Mâcon, sa ville natale, à quelques kilomètres de là où le petit Antoine allait voir jouer l’OL avec son père à Gerland, où il a inscrit un sublime ciseau avec la Real Sociedad en 2013. De plus, le Barça et l’Atlético seraient avertis en temps et en heure et Didier Deschamps disposerait de son meneur de jeu à fond dans le tournoi. Le plan parfait. La Cadena Cope confirme de son côté que c’est bien ce week-end que tout se jouera. L’émission « El Partidazo » a assuré que les dirigeants madrilènes sont actuellement en train de fignoler les derniers détails du nouveau contrat de leur leader offensif qui serait signé à Lyon avant de partir en Russie. Avec un salaire de 23 millions d’euros nets par an à la clé.

Photo : FRANCK FIFE / AFP

Abonnez-vous c'est gratuit!

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom