Le Barça au banc d’essai en Ligue des Champions

0
1020
Le Barça au banc d'essai en Ligue des Champions avant la phase finale 2018
Mar Andre Ter Stegen and Olivier Giroud during the match between FC Barcelona and Chelsea FC, for the secong leg of the 1/8 final of the UEFa Champions League, played at the Camp Nou Stadium on 14th March 2018 in Barcelona, Spain. -- ( Photo by NurPhoto / Urbanesport)

A l’orée du printemps, alors que les regards se tournent vers la scène européenne, Le Blog du Barça met, chiffres à l’appui, les Blaugranas au banc d’essai face aux autres prétendants de la Coupe aux Grandes Oreilles.

Les deux dernières défaites de l’Atlético de Madrid ont vraisemblablement sonné le glas des derniers échantillons de suspense qui pouvaient encore exister quant au futur vainqueur de la Liga. Les Colchoneros ont non seulement laissé filer six points lors des quinze derniers jours, ce qui les éloignent à onze unités du FCB, mais ils ont également abandonné le statut de meilleure défense du Championnat. Le Barça, désormais meilleur rempart, donc, est également l’attaque la plus prolifique. Et dispose du joueur le plus superlatif qu’il soit, puisque Messi s’ingénie à caracoler en tête de tous les classements statistiques possibles.

Bref, cette saison, en Liga, le Barça est au-dessus. Mais au niveau supérieur, en Champions League, qu’en est-il ?

Au banc d’essai: un Barça beaucoup plus minimaliste en Champions

Depuis la prise en main d’Ernesto Valverde, le Barça est devenu une machine à gagner. Qui s’appuie parfois sur une solide maîtrise au milieu et une imperméabilité derrière qui distinguent la version 17-18 du FCB de ses glorieuses prédécesseurs. Cette assertion est d’autant plus vraie lorsque les Catalans basculent sur la scène continentale. Comme on peut le voir dans le tableau suivant, tous les chiffres sont à la baisse en Champions, comparés à ceux de Liga.

Comparaison des statistiques en Liga et en Champions. Aussi bien offensivement que défensivement, les chiffres sont plus bas en LDC, parfois dans un rapport de 2 à 3 (données : Understat.com et @11tegen11).

Il est certes logique que les rencontres européennes, avec un niveau plus élevé, soient plus fermées et moins prolifiques en occasions, en tirs, en buts… Mais le Barça, qui a l’habitude de créer près de 2,5 buts attendus par match, n’a eu de chiffres comparables que face à Olympiakos cette saison en Ligue des Champions. Si l’on met de côté les affrontements avec les Grecs, l’équipe de Valverde a, au cours des six autres parties, compilé des Expected Goals particulièrement faibles (entre 0,32 et 1,09). Face à Chelsea, les Blaugrana ont même été « battu » sur l’aller-retour, avec notamment un faible total de 0,59 but estimé à Stamford Bridge pour seulement 0,51 au Camp Nou.

Comme cela apparaît dans le tableau, les chiffres baissent des deux côtés du terrain. Si le FCB est largement moins dangereux offensivement (deux fois moins de xG, deux fois moins de « Big Chances », qualité des occasions-xG/tir- beaucoup plus limitée), il est encore moins mis en danger qu’il ne peut l’être en Liga (deux fois moins d’xG subis, plus de trois fois moins de « Grosses Occasions »).

Sur le volet défensif, de telles stats permettront certainement de voyager loin. Offensivement, ça pourrait être un peu juste, à moins de surfer encore sur l’efficacité affichée face à Chelsea en 1/8èmes. Voyons comment le Barça se situe par rapport aux autres candidats sur la route de Kiev.

Attaque : le Real et City en avance

On vient de le voir, le visage d’une équipe entre Ligue domestique et Ligue de Champions peut diamétralement changer. Dans la suite de cet article, nous nous appuyons uniquement sur les données récoltées en Championnat (essentiellement pour une question d’accès aux statistiques).

Classement des équipes encore en lice en LDC selon leur moyenne d’Expected Goals en Championnat. Sont indiqués également : classement aux xG dans leur championnat et sur l’ensemble des 5 grands championnats, moyenne de buts/match et efficacité = différence entre les buts estimés et les buts inscrits (données understat.com).

Parmi les huit équipes encore en lice en Champions, c’est le Real Madrid qui domine le classement des équipes les plus dangereuses (2,50 expected goals/match). Mais c’est Manchester City qui a inscrit le plus de but (2,83 buts/match). Dans ces deux catégories, le Barça se place sur le podium.

Si les deux Grands d’Espagne trustent le haut du panier en termes de contribution attendue, ils se montrent relativement peu efficaces avec des totaux de buts inscrits assez peu supérieurs à ceux estimés. A l’inverse, la Juventus domine largement en ce qui concerne l’efficacité (Tottenham doit pouvoir en témoigner), avec plus de vingt buts de différence entre la réalité et le modèle de calcul. Avec des chiffres inférieurs, City puis le Bayern et Liverpool s’affirment également comme des équipes qui ne gaspillent pas devant les buts.

Présentées comme « les équipes à prendre » en quart de finale, l’AS Roma et Séville sont (avec la sur-efficace Juventus) les seules à pointer en dehors du Top 10 Européen de la contribution aux occasions offensives. Outre le fait de se procurer assez peu de situations (moins de deux buts attendus par rencontre), ils sont peu efficaces puisqu’ils ont respectivement 4 et 6 buts de retard sur leur total estimé. De quoi rassurer leurs futurs adversaires.

Défense : le Barça très solide

Classement des équipes encore en lice en LDC selon leur moyenne d’Expected Goals Against (subis) en Championnat (données understat.com).

Déjà parmi les lauréats du classement offensif, le Manchester City de Pep Guardiola s’affirme comme potentiellement l’équipe la plus complète du plateau, avec la défense qui concède le moins d’occasions (0,64 buts estimés subits par match). A noter que cette saison, tous championnats confondus, les équipes les moins mises en danger sont des équipes joueuses (puisque le leader de ce classement en Europe est le Napoli) alors que l’an passée il s’agissait d’équipes à ADN défensif (Atlético et Juventus).

Troisième parmi les huit quart-finalistes, cinquième sur le continent (0,76 buts reçus estimés par match), le Barça est l’équipe la plus étanche puisqu’elle n’encaisse que 0,45 but par rencontre. Ce qui lui vaut actuellement les « titres » de meilleure défense en Liga et en Ligue des Champions.

Seules quatre équipes sur les huit encore en course se classent dans le top 10 Européen. Et Liverpool, qui arrive en 5ème place, fait partie des défenses les moins efficaces (4,44 buts encaissés de plus qu’estimés).

Si la Roma subit beaucoup d’occasions (1,11 buts attendus par match, seulement 23ème en Europe), elle se distingue par une remarquable efficacité, avec pas loin de 10 buts de différence entre le total encaissé et le total probable. Le pourquoi de cette statistique se nomme certainement, au moins en partie, Allison Becker, le très en verve gardien Brésilien giallorosso.

Seulement 30ème au classement européen avec 1,15 buts attendus par match, le Real Madrid ne contrebalance même pas ces mauvais chiffres avec une quelconque efficacité. Très productive devant, la Maison Blanche est assez fragile derrière. Elle a donc tout à craindre de l’affrontement de style avec la Juventus, à qui il ne faut pas neuf occases pour claquer.

Enfin, déjà à la traîne du classement offensif, Séville clôture la marche en défense également (avec une piètre 60ème place du classement offensif). Peu productifs et inefficaces dans les deux surfaces, c’est à se demander ce que font les Andalous parmi les huit meilleures équipes d’Europe (envoyez vos questions à José M., entraîneur émérite, Manchester).

Joueurs : Messi, ce cumulard

Qui dit rencontres couperets dit nécessairement joueurs décisifs. A ce sujet, Messi enfile depuis plus de dix ans son costume de joueur à tout faire pour le FC Barcelone. S’il n’est pas leader du classement des Expected Goals, il est en tête dans celui des passes décisives et, mécaniquement, du classement combiné.

Classement des joueurs encore en lice en LDC selon leur moyenne d’Expected Goals en Championnat. Sont indiqués également : classement aux xG dans leur championnat et sur l’ensemble des 5 grands championnats, moyenne de buts/match en Championnat et en Champions League (données understat.com).

Joueur ayant compilé le plus d’occasions en Europe, Lewandowski est le seul avec Cristiano Ronaldo à dépasser la moyenne d’un but attendu par match. Mais le Portugais est plus efficace, notamment en Champions League avec 1,5 but inscrit par match !! En délicatesse dans la surface jusqu’à Noël, CR7 a depuis passé la surmultipliée et les enfile actuellement comme des perles (toute ressemblance avec le printemps 2017 n’est certainement pas fortuite).

Le Barça a la chance de posséder avec Messi et Suarez la paire apparemment la plus prolifique. Mais Luisito n’a toujours pas trouvé le chemin des filets en Coupe d’Europe. Gageons que les choses vont changer dès les quarts pour l’Uruguayo.

Troisième en termes d’Expected Goals, Gabriel Jesus est le joueur de ce classement qui pêche le plus par manque d’efficacité, puisqu’il est largement en retrait au total but.

A noter que l’équipe la plus représentée, sans grande surprise, est Man City, avec trois joueurs dans le Top 10. Une tendance qui se poursuit dans le classement des Expected Assists, où City place quatre joueurs dans les dix. Un bon résumé de la puissance collective des Citizens, avec qui le danger peut venir de partout.

Classement des joueurs encore en lice en LDC selon leur moyenne d’Expected Assists en Championnat. Sont indiqués également : classement aux xA dans leur championnat et sur l’ensemble des 5 grands championnats, moyenne de passes décisives/match en Championnat et en Champions League (données understat.com).

Messi crée beaucoup, mais ses occasions sont toutefois moins converties que celles de De Bruyne. L’Argentin est cependant le seul, avec Sterling, à apparaître à la fois dans le Top 10 des buteurs et dans celui des passeurs.

Real, Barça, Bayern, City: les quatre favoris trustent ce classement en y plaçant au moins deux de leurs joueurs. Si le futur vainqueur semble se cacher parmi ces équipes, le Barça s’appuiera sur sa défense, et Messi, pour soulever la Coupe aux Grandes Oreilles le 26 mai à Kiev.

[mks_toggle title= »Abonnez-vous c’est gratuit! » state= »close « ][jetpack_subscription_form][/mks_toggle]

Photo: Photo by NurPhoto / Urbanesport

Abonnez-vous c'est gratuit!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom