Barça : De Ligt, Umtiti… ou les deux ?

4
2404

Lancé dans sa quête de triplé, le Barça s’active également en coulisses pour dessiner les contours de son futur effectif. Colossal prospect du mercato de l’été, Matthijs de Ligt est annoncé avec insistance du côté de la Rambla. De quoi saliver, mais aussi s’interroger sur la planification autour de la défense centrale. Samuel Umtiti semble en première ligne, juste en dessous de l’épée de Damoclès…

La saison a beau entrer dans sa phase terminale et décisive, les conversations vont bon train autour du prochain mercato. Le FCB a déjà levé un gros poisson en signant dès cet hiver Frenkie de Jong au milieu de terrain. La Junta de Bartomeu lorgne également avec une gourmandise goûlue sur l’autre fleuron de la vitrine Ajax, Matthijs de Ligt (ce qui lui fait un point commun avec la moitié de l’Europe). Si le Barça arrivait à ferrer le central néerlandais, se poseraient alors des questions quant à la construction du secteur défensif pour la saison prochaine. Avec peut-être le besoin, sportif ou financier, de couper une tête…

De Ligt, Umtiti, le futur, le présent

Il soufflera ses vingt bougies au mois d’Août, pourtant De Ligt affiche déjà quelques références. Son pedigree fait état de plus de 100 matches avec l’Ajax et 14 sélections avec les Oranje. Titulaire en finale d’Europa League à 17 piges, capitaine des Ajacides à peine sorti de la majorité, le kid fait figure de taulier. Phénomène de précocité, il semble parti pour régner sur la hiérarchie mondiale des centraux pour une dix-douzaine d’années. C’est cette perspective d’avenir, ce talent générationnel que le Barça souhaite aller chercher.

Avec un genou qui grince, Umtiti n’a participé qu’à 10 rencontres avec le Barça cette saison.

Pourtant, l’axe de la défense n’est pas le chantier prioritaire dans l’agenda catalan. Abonné Carte Vitale de longue date cette saison, Samuel Umtiti a très peu joué. Ce qui ne doit pas faire oublier le joueur qu’il est. Mis à part un printemps difficile en 2018, ses deux premières saisons catalanes étaient majuscules. Propre ballon au pied, audacieux dans ses sorties de balle, Sammy est surtout un roc dans le plus pur aspect défensif. Si Lenglet, arrivé comme doublure du Champion du Monde, a plus que parfaitement pallié le forfait prolongé de son compatriote, il n’en est pas pour autant meilleur intrinsèquement. On aurait même plutôt tendance à placer Umtiti devant, du fait d’une plus grande solidité, au duel notamment. La seule réelle incertitude réside en fait dans l’état de son genou, qui avait handicapé sa fin de saison 2018, sa Coupe du Monde, avant de lui faire passer l’hiver à l’infirmerie.

L’hypothèse d’un transfert de MDL suivie d’un prêt à l’Ajax semble écartée par le joueur

L’agitation autour des prochains transferts semble dessiner un possible jeu de chaises musicales entre De Ligt et Umtiti. Numériquement dans l’effectif, mais également dans les livres de compte du club, il semblerait logique de n’en garder qu’un des deux. Le départ de l’un finançant peu ou prou l’arrivée de l’autre. Recruter De Ligt, c’est assurer la décennie qui vient, avec un joueur déjà mature et qui représente l’avenir. Mais tirer un trait sur Umtiti, c’est se priver d’un des meilleurs centraux mondiaux, un joueur qui fêtera seulement ses 26 ans la saison prochaine.

Assurer le présent. Garantir le futur. L’un comme l’autre remplissent les critères. Faut-il donc nécessairement faire un choix entre les deux ?

Gerard plus fort que l’après-Piqué

L’intérêt majeur de recruter De Ligt ? Préparer l’après-Piqué. Sauf que l’après-Piqué, ce n’est pas pour tout de suite. Moribond (et moqué) en Septembre, Gerry a depuis remis tout le monde d’accord. Intraitable défensivement, parfaitement complémentaire de Lenglet, le numéro 3 enchaîne les prestations de premier plan (au premier rang desquelles ses deux dernières visites à Bernabeu). Et on ne parle même pas de ses prestations en zone mixte où sur les plateaux de Late-Shows. Signe de sa confiance actuelle, il a ressorti de sa penderie son costume de Pickenbauer, et s’en vient régulièrement cavaler dans la moitié de terrain adverse.

Auteur de 7 buts TCC cette saison, Piqué a déjà égalé son record en carrière.

L’intéressé a toujours clamé qu’il prendrait sa retraite assez tôt. Beaucoup attendaient son déclin, alors qu’il vient d’entrer dans sa 33ème année. Une saison décevante de sa part aurait d’autant plus légitimé une arrivée de De Ligt, central droitier idoine pour prendre la relève. Actuellement, il est beaucoup plus difficile de dater le moment où Shakiro sera trop vieux pour ces batailles. Cela pourrait prendre une, deux ou trois saisons. Et ce délai pourrait grandement entrer en conflit avec le calendrier de Matthijs. En tout cas, actuellement, Piqué est bien trop fort pour que l’on songe à l’après.

Lire aussi : Une défense pour gagner la Champions

Quatre cracks en défense centrale, vraiment impossible ?

Dans la planification d’effectif d’une équipe comme le Barça, la logique veut que l’axe de la défense, secteur de jeu le plus stable de l’équipe, soit construit autour d’une charnière titulaire clairement identifiée. À laquelle viennent s’ajouter un remplaçant, si possible polyvalent droite-gauche, de niveau quasiment équivalent, et un quatrième larron, largement moins utilisé, appelé à faire le nombre. Cette construction en 3+1 est celle qui pourrait se dessiner l’an prochain, avec une triplette Piqué-Umtiti-Lenglet secondé par un profil plus jeune et inexpérimenté, comme Todibo ou un canterano (lire aussi : l’arrivée de Todibo au Barça– le Français sera vraisemblablemet prêté l’an prochain).

L’arrivée de De Ligt, si elle n’était pas accompagnée du départ d’un des joueurs en place, signifierait que ce 3+1 laisserait la place à un quatuor de joueurs de niveau mondial. On sait que les entraîneurs (Valverde ne devrait pas déroger à la règle) sont plutôt enclins à s’appuyer sur un duo pérenne, ancré sur la durée. Difficile d’imaginer dès lors une paire de référence, et deux joueurs cantonnés au banc et promis à un temps de jeu réduit. À moins d’envisager la défense centrale non pas autour d’une, mais de deux charnières complémentaires, qui pourraient se partager à parts égales, ou à peu près, le temps de jeu… Ce qui simplifierait peut-être la quête d’automatisme, chaque défenseur étant constamment associé au même partenaire. En cas de blessure, on basculerait immédiatement sur l’autre « couple ». La fiabilité de la paire Piqué-Lenglet n’est plus à prouver, on peut donc imaginer la maintenir. Et former comme alternative la doublette Umtiti-De Ligt, elle aussi composée d’un gaucher et d’un droitier, d’un joueur expérimenté et un plus jeune. À noter que sortir Piqué du onze aura pour challenge de lui trouver un remplaçant naturel dans le jeu aérien, notamment sur les coups de pied arrêtés défensifs qui sont tous organisés autour de GP3.

Possibilité de mettre en place deux charnières complémetaires, de niveau équivalent, pour répartir le temps de jeu (sharemytactics.com)

Une solution avec une défense à trois ?

Il existe peut-être un autre moyen de rendre plus vivable cette surpopulation axiale. Quatre pour deux places, évidemment, ça fait beaucoup… Alors pourquoi pas quatre pour trois places ? Cette année, Valverde a déjà testé, sans grand succès dans le jeu, une défense à trois centraux. De plus en plus d’équipes de Liga alignent des attaques à deux joueurs axiaux, aussi une défense à trois centraux serait plus qu’adaptée, et donnerait encore un peu plus de variété tactique à une équipe qui maîtrise déjà le 4-3-3 et le 4-4-2. Dans les faits, cette défense donnerait encore plus de liberté offensive aux latéraux. Il faudrait d’ailleurs les nommer joueurs de couloir, car on peut imaginer des ailiers dans ce rôle, comme avec Quique Setien au Betis (difficile de trouver meilleur qu’Alba à gauche, mais on pourrait envisager un Dembélé à droite). Le couloir droit serait donc mieux occupé, et les recentrages habituels de Messi ne déséquilibreraient pas autant l’equipe.

Configuation « classique » sur la base d’une défense à trois centraux (sharemytactics.com)

Mais il y a mieux. Si Valverde veut se replonger dans son Petit Almanach du Cruyffisme, ou sur les bandes de la dernière saison de Guardiola sur le banc blaugrana, il pourrait opter pour un 3-4-3 en losange façon Dream Team. Ce serait un peu YOLO, totalement panache et complètement excitant… Bref, ça ne ressemble pas du tout à Ernesto. À l’époque, les trois de derrière n’étaient pas trois centraux de formation, mais un libero (Koeman) et deux latéraux (Ferrer et Sergi, le plus souvent). Compte tenu du profil très joueur des quatres DC dont on parle, leur qualité technique ballon au pied et leur capacité à casser des lignes par la passe ou en conducción,  ils n’auront aucun problème à animer le système depuis l’arrière, en utilisant toute la largeur du terrain.

Animation en 3-4-3 losange, comme aux grandes heures de la Dream Team de Cruyff (sharemytactics.com)

Cette mise en place présente son lot de bénéfices au niveau tactique. L’animation des couloirs reviendrait quasi-unilatéralement aux ailiers. Qu’il serait donc certainement contre-productif de mettre en faux-pied, mais qui surtout pourraient régulièrement permuter. Ce serait donc un moyen de reposer Jordi Alba, à qui le club peine à trouver une doublure tangible. Surtout, dans ce système, il serait moins pénalisant que dans le 4-3-3 d´aligner ensemble Busquets, Arthur et De Jong, trois joueurs qui naviguent en dessous de la ligne de pressing adverse, puisqu’il y aurait constamment Messi entre les lignes juste devant eux. Cette équipe, qui peut paraître déséquilibrée vers l’avant (mais qui garderait souvent 6 joueurs derrière le ballon), n’aurait pas nécessairement vocation à exister dans les matches de gala. Mais elle aurait sacrément de la gueule pour égayer toute une tripotée de rencontres face à des équipes du ventre mou de Liga.

À découvrir : notre Top 10 des défenseurs de l’histoire du Barça

Comparaison statistique

Pour ceux que ça intéresse (et qui n’ont donc pas encore fermé cet article à rallonge…), nous vous proposons une comparaison statistique de Piqué, Umtiti, Lenglet et De Ligt, en se concentrant sur les chiffres défensifs et ceux du jeu de passe (données Whoscored.com). Pour avoir de meilleurs points de jugement, nous avons considéré la saison en cours pour tous, sauf Umtiti pour qui on s’est penché sur 2017-18, histoire de s’appuyer sur un nombre de matches équivalents. Le niveau de l’Eredivisie étant régulièrement mis en question, vous trouverez également les chiffres de la phase de poule de Ligue des Champions.

Statistiques (defensives / jeu de passes) des quatre joueurs en Championnat (données Whoscored.com)
Statistiques (defensives / jeu de passes) des quatre joueurs durant la phase de poules de la Champions League (données Whoscored.com)

Parmi les faits notables… Umtiti est le meilleur en interception, Piqué en dégagements, et Lenglet contre le plus de tirs. Malgré des chiffres approchants, De Ligt ne se démarque dans aucun des domaines défensifs. Mais il est celui qui créé le plus de danger par la passe (Key passes = passes clés). On notera que Lenglet est de loin celui qui touche le moins de ballons (environ 50 passes/match contre 60 à 80 pour les autres), et c’est aussi lui qui en perd le plus (moins bon taux de passes réussies). Des domaines dominés par Big Sam, qui par ailleurs est celui qui utilise le moins le jeu long.

On vous laisse éplucher le reste des chiffres…

CONCLUSION

Recruter De Ligt, l’associer dans l’effetif à Umtiti et Lenglet… c’est parfait pour la planification de l’après-Piqué, en construisant l’axe de la défense selon le 3+1 . Sauf que l’après-Piqué risque de devoir attendre au moins une ou deux saisons. D’ici là, on fait quoi ? Trancher dans le vif et vendre un des éléments actuels, au risque de se priver d’une valeur sûre d’avenir ? Maintenir quatre cracks et s’exposer à une gestion très sensible au quotidien ? Le choix est cornélien. Peut-être qu’en interne, la Direction Sportive en sait plus sur l’état réel du genou de Sammy ou sur les plans de retraite de Gerry, histoire de prendre la meilleure des décisions. Espérons-le…

 

Photo : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP / AFP et Jose Breton/NurPhoto

Abonnez-vous c'est gratuit!

4 Commentaires

  1. excellent article. Umtiti a certes été très bon avant sa blessure mais ayons le courage de reconnaître qu’il a sa chance à son retour contre le fc Séville et il a été nullicime.ce qui a poussé Valverde à ramener Lenglet et ça continue d marché très bien. Lenglet forme aujourd’hui avec Piqué le meilleur duo d l’Europe et faire sortir Lenglet pour Umtiti serait une erreur fatale. en plus Umtiti est là depuis 3ans mais on n’a jamais franchi les 1|4 d finale d la ldc avec lui.alors misons sur Lenglet en ldc et sur Umtiti en liga.concernant le recrutement d De Ligt,j su pour mais ne vendons pas Umtiti.on se débarrassera d Vermalen et de Murillo et on aura 4 bons centraux pour 2 place. ce serait un message envoyé au 4 pour leur signifier q aucun des 4 n’est indéboulonnables

  2. Une très bonne analyse pour le Barça inside j’aimerais voir pour concurrence tout ces quatre centraux la saison prochaine ,cela pourrais donner idée à MR valverde de mettre en défi chaque match deux personnes en défi comme ça nous allons avoir deux duo de la défense bien solide lenglet forme déjà un duo avec piqué que peux de personnes le voyais venir à un tel niveau ensuit formé l’autre duo si le Barça arrive à fait signé de ligt qui serais composé de sam umtiti vraiment nous allons avoir une défense imbattable au moins que le coach prend en compte ce que nous laissons en commentaire qui as peu tourne son équipe type j’aimerais aussi voir comment vas fonctionné le milieu ainsi que l’attaque vraiment avec tous les travaux fournir ma Monsieur le président nous devrons être imbattable dans toutes les compétitions de la saison prochaine

  3. Enfin un super article ! Ça faisait longtemps et merci donc.
    Sur le fond le choix est difficile mais je penche cependant pour le recrutement de De Ligt, le prêt du très jeune Toulousain, le turn over entre Big Sam (s’il confirme qu’il est retabli ce qui n’est pas certain) et Lenglet qui est promis à un grand avenir et pour laisser Piqué décider quand il voudra céder sa place pour un poste de…. dirigeant du Barça.

    Quant à cette analyse sur les bases arrières, elle peut-être reproduite pour le futur milieu de terrain: faut-il vendre Rakitic ? Moi je ne crois pas car c’est, n’en déplaise à certains, l’un des joueurs de base du Barça (voir sa prestation majuscule du week-end dernier contre l’Espanyol et la grande fébrilité du Barça, hier soir, contre Villareal jusqu’à son entrée à la place de Busquets), c’est simple il sait tout faire, jouer 6 ou 8 et même 10. Busquets vieillit et donc Arthur doit être conforté pour sa capacité à récupérer les ballons. Vidal, même s’il s’est amélioré, n’est pas indispensable.

    Et devant ? Je trouve que Malcom, en l’absence de Dembouz, a été sous-estimé et sous utilisé au profit de Coutinho qui est tout sauf un attaquant de couloir (on l’a bien vu contre l’Espanyol samedi, il s’est métamorphosé lorsqu’il a joué en 10). Donc Coutinho, gardons le si on veut le faire jouer en 10 (il sera très bon à ce poste) mais vendons le (disons plutôt, bradons le vu le prix qu’on l’a payé !!!) si on doit continuer à l’utiliser comme attaquant (ça il ne sait pas le faire).
    Enfin le chantier du numéro 9 ? Imaginons que Suárez se blesse !!! On est mal. Ça aussi il faut y penser. Cherchons un 9 d’expérience susceptible d’accepter de faire le banc parfois ou soyons volontaires et recherchons un remplaçant à Suárez qui est, pour le moment indiscutable, mais qui commence à vieillir.

    Visca Barça !

  4. Apparemment on a trop vite crié qu’Umtiti est le patron d la défense barcelonaise. il ne l’a jamais et ça se confirme aujourd’hui.Le seul patron qu’on a depuis le départ d Puyol s’appelle Piqué et il le sera jusqu’au jour où il décidera d céder la place au prometteur De Ligt(si le club arrive à le recruté).j’avais déjà dit qu’on devrait garder Umtiti mais n’oublions pas qu’il a une bonne valeur marchande.A 60millions,on peut le laisser filer afin d confier sa responsabilité au jeune Tolibo.je le défendais mais voyant son match dégoûtant contre Villareal,difficile de lui trouver une circonstance atténuante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom