Barça : Domicile / extérieur, le jour et la nuit, en chiffres

18
763

Deux salles, deux ambiances. Virevoltant au Camp Nou, léthargique loin de ses bases, le FC Barcelone connaît un début de saison sinusoïdal. Si les raisons qui peuvent expliquer ce changement du tout au rien paraissent difficiles à identifier, leur résultat est implacable. La preuve en chiffres, avant Villarreal ce soir à domicile.

Double-Face. Football Champagne côté pile, bouillie infecte côté face. Les observateurs du Barça sont en droit de se demander s’il s’agit de la même équipe qu’ils voient évoluer dans leur stade ou en déplacement aux quatre coins d’Espagne et d’Europe. Au rayon des possibles explications, on avouera se trouver un peu sec. La peur de voyager pouvant être valable pour une équipe de U9, moins pour une escouade de superstars avec une expérience longue comme le bras. Le FCB subit certes plus de pression et d’agressivité à l’extérieur, mais il a le matériel en magasin, supposément, pour surmonter ce genre de problème. Toujours est-il que les statistiques du début de saison interpellent. Le Barça se comporte comme un champion à domicile, comme un relégable en déplacement. Les Catalans auront tout intérêt à confirmer la première partie de la tendance ce soir au Nou face à Villarreal.

Manitas à domicile… Inoffensifs à l’extérieur

L’impression visuelle laissée par les matches du Barça trouve, en toute logique, un prolongement fidèle dans les tables statistiques. Comme le montre le tableau ci-dessous, la version domicile de ce FCB est conforme avec ses standards de la saison passée. Même s’il affiche pour le moment une surperformance dans l’efficacité devant le but. En revanche, la production est clairement famélique à l’extérieur.

Comparaison des statistiques offensives du Barça : saison passée en Liga / Champions et cette saison à domicile / extérieur (source : understat.com // Twitter @Caley_graphics)

Sans parler de l’efficacité devant le but (qui va et vient, surtout sur un si faible échantillon), les chiffres du Barça à l’extérieur reflètent une certaine forme de néant offensif. Pour preuve à peine 0,58 but attendu par match, quasiment sans grosse occasion. Même au niveau des tirs, le total est très faible (moins de 10 en moyenne), c’est moitié moins que les standards habituels.

Le Barça est actuellement meilleure attaque de LaLiga (12 buts, ex-aequo avec Villarreal). Un trompe l’oeil. Les culés n’occupent aujourd’hui que la 7ème place de Liga en termes de buts attendus (avec 3 buts de moins que Villarreal et le Real). À titre de comparaison, sur les cinq dernières saisons, le FCB s’est classé 4 fois premier et une fois second dans ce registre.

En défense, porosité générale et laxisme individuel

Avec déjà 9 buts encaissés en Liga (plus mauvaise défense), la solidité chère à Ernesto Valverde a du plomb dans l’aile (à lire : Barça – Les ailes de l’enfer). Mais là aussi il existe une dichotomie entre domicile et extérieur. Au Camp Nou, le Barça a plutôt bien défendu, concédant peu (de tirs et d’occasions) mais a fait face à une exceptionnelle efficacité adverse, notamment du Bétis. En déplacement, c’est une autre histoire. Les Blaugranas sont régulièrement dominés au nombre de tirs et d’occasions franches. Et ils doivent au match stratosphérique de Ter Stegen à Dortmund de ne pas afficher un plus lourd bilan…

Comparaison des statistiques défensives du Barça : saison passée en Liga / Champions et cette saison à domicile / extérieur (source : understat.com // Twitter @Caley_graphics)

Malgré le côté implacable des chiffres, les problèmes défensifs du Barça ne semblent pas structurels. Hormis face au BVB, dont la vitesse et la supériorité numérique dans les couloirs ont fait prendre l’eau aux Catalans. Sinon, ce sont souvent des erreurs individuelles qui plombent le bilan de Piqué et Cie. À Grenade samedi, le premier but est offert par une invraisemblable cagade de Junior Firpo. Le second est consécutif à une faute évitable de Semedo puis une main grossière de Vidal, alors que les Rojiblancos peinaient à franchir la ligne médiane en 2MT. (Au final, Grenade finit avec un xG = 1,87, dont 1,68 sur ces deux actions).

Les buts encaissés depuis le début de saison sont souvents imputables à des erreurs grossières, ou à un certain laxisme, au marquage par exemple. Surtout, elles ont quasi-systématiquement placé le Barça dans un scénario contraire. Sur 6 matches joués, le FCB a pris un but à 5 reprises, et a surtout concédé 4 fois l’ouverture du score. De quoi s’embarquer à chaque fois dans une rencontre compliquée, face à un adversaire encore plus replié sur son but…

Conclusion

On est bien incapable de trouver un pourquoi au visage fantômatique du Barça loin de ses bases. Il semble évident que pour exister, il devra sensiblement augmenter sa production offensive. Mais, ce qui sera peut-être plus simple, il peut déjà commencer par un peu plus de concentration défensive. Histoire de se donner plus de chance d’ouvrir le score et d’ainsi se simplifier les matches. Pour le moment, il se passe plutôt l’inverse.

Photo : JORGE GUERRERO / AFP

Abonnez-vous c'est gratuit!

18 Commentaires

  1. Bonjour Mr Julien!
    Je suis ravi de lire cet article car il fallait vraiment que vous mettiez ce problème à nu devant tous ici. Je voudrais ajouter deux choses.
    – La première est la passivite avec laquelle piqué demarre souvent les matchs et il joue ainsi jusqu’à la fin. Il n’a plus d’agressivite et aujourd’hui beaucoup de nos adversaires savent qu’il est le maillon faible de la défense. On trouve semedo mauvais car la couverture à son niveau se fait par un mec qui ne vient jamais au marquage, qui recule tout temps et qui je jette à terre alors qu’il est presque dernier defenseurs. Je ne voies plus en pique en patron o titulaire dans ce Barça qui veut gagner la C1.
    – Secondo, c’est mon problème de toujours que je prone souvent ici. Le Barça de valverde ne pourra rien nous offrir en Europe. Nous perdons beaucoup de temps avec ce coach. J’ai honte de voir le Barça joué ainsi sur la pelouse d’un promu. Sans jeu, sans idée, sans combinaison, sans âme et surtout sans patron. Bofffff je ne sais même pas ce que les dirigeants attendent pour le licencier car trop devient de trop. Mais comme ils veulent pas le changer, une autre humillation est eut être en cours!
    S’il vous plaît MR Julien pouvez vous nous faire un bilan sur les 3 ans de valverde a propos de ce qu’il a apporté a ce barca, comment était le barca avant son arrivée et ce qu’il est devenu avec lui afin qu’on sache la vérité ?
    Merci et bonne journée

  2. Au lieu de faire un article qui parle de ce que tout le monde voit il aurait été plus judicieux de faire un article qui explique pourquoi.
    Pour moi 70/100 des problèmes viennent de l’incompétence de l’entraineur. Aucune idée sur le jeu de l’equipe , sa devise est passez la balle à Messi , oui mais voila en ce début de saison Messi est blessé et il n’a pu lui sauver les fesses comme l’an dernier.
    Eh puis c’est quoi cette compo ?
    Arthur notre meilleur milieu depuis le début de saison sur le banc.
    15/100 faute à la direction qui a mal ciblé le recrutement, on a besoin de latéraux et on joue sans vrais ailiers
    15/100 faute aux cadres du vestiaire qui on voulu garder Valverde

  3. bjr à tt le monde, et merci à Julien de mettre en évidence l’indigence de l’attaque (3 matchs sans marquer et 2 tirs cadrés, 1 seule occasion de but sur 4 matchs). par contre, les problèmes défensifs du Barça sont souvent imputables, comme il l’analyse, à des erreurs individuelles grossières (pas de couverture défensive en position haute de l’équipe). le probléme réside en l’absence d’ailiers percutants, du manque d’implication de Griezman qui ne prend pas assez d’initiatives et de l’inconstance de Suarez. des soucis corrigeables et je vois « une bonne victoire face au Villareal »

  4. Moi, j’ai pas toujours très bien compris pourquoi cette différence hors de leurs bases pourtant c’est les mêmes joueurs. Je me dis qu’ils maîtrisent leur stade, qu’ils connaissent tous les contours et je sais pas vous mais j’ai l’impression que la pelouse du camp Nou paraît plus grande que d’autres ce qui pourrait peut être expliquer le fait qu’ils développent leur jeu plus facilement pourtant il n’en est rien, les stades ont les mêmes dimensions pour la plupart. Finalement je me dis que comme dans la vraie vie on se sent plus à l’aise chez soi.

  5. « On dit que personne ne doit être au dessus de l’institution , mais ce n’est plus vrai à Barcelone. Le Barça a créé un monstre qui s’appelle Messi.
    Avant, jusqu’à la période Tito, il était au service du collectif
    aujourd’hui le collectif est au service de Messi.
    Lorsqu’il n’est pas là… »

    Et même quand il est là, mais qu’il est en manque d’inspiration surtout face à des équipes bien regroupées derrière et bien organisées défensivement, l’équipe ne s’en sort pas.

    Ce n’est pas la faute de Messi. C’est la faute de la nouvelle direction et des entraîneurs qui ont succédé à l’ère Guardiola Tito. Messi étant devenu ce qu’il est devenu grâce au collectif mis en place par le couple Guardiola Tito, ils ont cru à tort qu’il leur suffisait désormais d’avoir Messi (le meilleur joueur de l’histoire) , abandonnant le jeu collectif qui faisait la réputation et le succès du barca et qui fait aujourd’hui le succès des équipes comme City, Ajax ou Liverpool. Il s’agit de revenir à ce jeu collectif là, à domicile comme à l’extérieur, avec Messi en bonus, si le barca veut retrouver les sommets.

    « En étant en même temps un problème (malgré lui), il ne défend pas et à cause de son amitié avec Suarez, ce dernier est titulaire par decret et lui non plus ne défend pas alors que son apport offensif est de zéro pointé face à des défenses sérieuses. Ses buts face à des défenses poreuses ne sont que des cache-misere »

    Le problème de Griezman c’est que ses coéquipiers ne cherchent pas à combiner avec lui. Il a brillé face au Betis Séville en l’absence de Messi (le seul match jusqu’à présent où ses coéquipiers ont tenté de jouer avec lui). Un doublé et une passe décisive. Sacrilège. Depuis on dirait que tout est fait pour l’empêcher de briller. Comme si aucun autre ne devrait briller à Barcelone tant que Messi sera là pour ne pas lui faire de l’ombre. C’était l’une des raisons du départ de Neymar. Et l’entraîneur actuel lui-même ne fait rien pour changer cet état de chose.

    Il n’y a aucun collectif dans ce barca là. Messi polarise tout le jeu. La seule stratégie de ce barca c’est Messi. Tous joue pour Messi, à tel point qu’un Jordi Alba s’est refusé un but tout fait face à Liverpool qui aurait envoyer son équipe en finale, préférant chercher son idole et son Dieu, Messi.

    À l’époque Guardiola-Tito, Messi était au service d’un collectif inventé par ce duo d’entraîneurs, et qui faisait briller et gagner l’équipe et qui lui rapportait des trophées à titre individuel. Depuis, grâce à la nouvelle direction et aux entraîneurs qui ont suivi, le collectif a disparu progressivement et Messi est devenu toute l’équipe à lui tout seul. Résultat: le barca est redescendu des sommets et bientôt Messi avec lui.

    • Je partage à 900% tous les commentaires faits par les lecteurs de cet article. Depuis que cet entraineur est arrivé le jeu du Barça a disparu. de plus c’est la première fois que je vois un entraineur qui echoue trois saisons de suites avec des revers mémorables et qui est maintenu à son poste. Dites moi, avant de venir au Barça quel fut le palmarès Valverde.

    • Bonjour à tous, je suis tout à fait ravi de ton commentaire mais moi aussi ça fait longtemps que j’avais dis cela et à chaque fois j’étais souvent critiqué par ces amoureux de ce messi. Même Xavi a bien pointé du doigt le manque de réaction de ce messi au moment aupportun. Messi ne veut que quelqu’un lui fasse de l’ombre et pour cela il ne veut pas jouer avec Grizou qui pourrait apporter gros au club.

  6. Rodrigo, Guardiola aussi ne gagne plus d C1 sans Messi mais Messi en a déjà gagné sans Guardiola.Par conséquent le Barça d Guardiola aussi dépendait d Messi.on n le savait pas car Messi jouait tous les matchs avec lui et il était très difficile d juger le niveau du Barça sans lui.Concernant Tito,n’oublie pas les 7-0 du Bayern sans Messi.c’etait parce q d’abord Réal aussi jouait pour Ronaldo et ils avait gagné 3C1.Concernant Grizeman mis à part la victoire face à une équipe nulle d Bétis il n’a rien depuis le début sans Messi. et dire c’est la faute d’un joueur qui est sur la tribune q Griezeman échoue lamentablement est totalement injuste. Enfin je croyais q Neymar est parti pour l’argent selon tes propre dire et aujourd’hui c’est encore la faute de Messi ?

  7. pour accentué mes propos concernant la dépense du Barça à Messi depuis l’ère Guardiola, Xavi a dit ceci:<>.Ce problème de dépense existait depuis toujours sauf q à l’époque on a des meilleurs milieu et des meilleurs latéraux au monde. Avant même avec Busquets ou Maschérano ou mm Yaya Touré dans l’axe,Barça ne prenait pas d buts car on gardait la balle tout le temps.Quant à Grizeman, il a tjr été meilleur dans les équipes qui bétonne(Atlético,équipe de France) mais aujourd’hui on lui demande d jouer dans une équipe reine de possession. Il lui faudra bcp d tps pour s’adapter ou peut-être qu’il ne s’adapterait jamais

  8. Griezman est boycotté en ce moment à Barcelone. C’est évident. Cet avis est partagé par de nombreux observateurs et commentateurs de foot, parmi lesquels d’éminents journalistes sportifs.

    Griezman brillait déjà à la Réal Sociedad (équipe qui ne betonne pas) où il évoluait au poste d’ailier, quand l’Atletico est allé le chercher.

    La Messi dépendance existait déjà avant Valverde (et c’est regrettable), mais avec lui, il faut se rendre compte que cette dépendance a atteint son paroxysme.

    Neymar est parti pour l’argent d’accord, mais aussi parce qu’il ne se sentait pas important dans une équipe où Messi est le seul Seigneur et Dieu. Au lendemain de la remontada contre le PSG qui était avant tout l’oeuvre de Neymar, les unes des journaux catalans affichaient toutes Messi (c’est vrai que Messi fait vendre plus que quiconque, mais il faut rendre à César ce qui est à César). Neymar peut revenir dans un an ou deux, mais combien sont ils à Barcelone qui soient capables d’accepter qu’un Neymar ou qu’un Griezman ou un de Jong puisse remporter le ballon d’or au barca devant le roi Messi ? Combien ? Ni toi Chris, ni Messi lui-même je parie. Or cela ne devrait pas être le cas dans une équipe où le collectif prime sur tout.

    Xavi donnera le ballon à Messi à tous les coups, si ce dernier est en meilleure position de marquer, et moi aussi je le donnerais à Messi. Mais je suis sûr que Xavi aurait marquer comme moi face à Liverpool s’il se trouvait à la place de Jordi Alba, parce que mieux positionner que Messi. Ca nous a coûté une finale et même Messi l’a reproché à Alba à la suite de l’action.

    Oui Messi est le meilleur joueur de tous les temps et Barcelone à la chance d’avoir un joueur comme lui dans son effectif. Mais si on veut que le barca reste et demeure la meilleure équipe de tous les temps, il faut envisager le barca sans Messi, et ça commence dès maintenant.

    Revenir aux fondamentaux chers à Johan Cruyff. Le collectif avant tout. Tout le monde attaque, tout le monde défend. Défendre d’abord en conservant le ballon ce qui se traduit par la possession. Pressing haut et pressing intense à la perte de balle. Jeu en une touche. Rapidité dans les transmissions. Etc. Bref, suffit de regarder jouer City pour se rendre compte de ce que je dis. Le barca a
    l’effectif pour jouer de la sorte. Mais pour ce faire il faut un coach qui partage cette façon de jouer au football. Et une fois pour toute, ce n’est pas Valverde.

    • Merci a toi Rodrygo!
      Ton commentaire vient de me donner le sourire aux lèvres car tu as tout dit! Si on pouvait se faire lire à partir d’ici par les concernés, ça serait trop bien!

  9. Grizeman a joué 6match mais Messi a seulement joué 75min mais Grizeman a tjr du mal à exister.ne crois-tu pas q Griezeman est lui-même peut-être le problème ? Neymar a réussi la Remontada, Benzema a qualifié le Réal pour la finale d la dernière ldc et Bale leur a donné la coupe mais celui qui a été en avant s’appelle Ronaldo.C’est ça le foot. en venant Grizeman savait qu’il ne serait pas le leader de l’équipe donc moi je ne vois pas d boycott car moi j’ai vu Messi chercher Grizeman chaque fois qu’il a été sur le terrain

  10. Je partage l’analyse de Rodrigo, exception faite sur la complicité de LM et AG. Ils ont très peu joué ensemble et AG n’a pas été top avec ou sans Messi, si on met de côté le match contre le Betis.
    Et plus globalement il est en dedans depuis la coupe du monde et bien en deçà de ses capacités …
    Après le jeu est lent, prévisible, sans idée, Etc…
    Ça a été assez bien dit plus haut !
    Au boulot les « enfants » car ça commence à durer et là ça commence à faire ch…
    Avec un effectif comme ça si Valverde n’arrive pas à composer une équipe … C’est à désespérer …
    Bon vent à tous !!!

  11. Messi n’aime pas Grizeman, Les joueurs ne jouent que pour Messi…blablablabla. ces idioties ne viennent pas d toi Rodrigo mais de Jules Verdes, journaliste le plus ridicule d la RFI.Et bien,première titularisation de Messi, 1ere passe décisive pour Grizeman. j’espère q ce Jules réfléchira bien prochainement avant d nous sortir ces n’importe quoi. tout le monde joue pour lui à Barcelone mais c’est lui encore le meilleur passeur d’Europe. nos problèmes viennent d’ailleurs c’est-à-dire de ce coach nul qui a encore mis Roberto au milieu au profit de De Jong et d cette direction de merde

  12. Pour remédier au tempête qui plane sur le fcb en ce moment, un dîner de crise est organisé par les cadres du vestiaire,Messi et Piqué en tête. un dîner au cour duquel Valverde n’est logiquement pas invité. Et pour venir l’inconscient Dembélé est venu avec ses amis.je me demande souvent ce qu’il a au juste dans le crâne. Il ne sert à rien mm pas comme monnaie d’échange.Dembélé c’est 150millions jeté par la fenêtre car aucun club au monde ne dépensera plus de 60millions pour lui aujourd’hui. du gâchis du craché.

  13. Première victoire à l’extérieur avec encore un Grizeman fantomatique. Après ses fans diront q c’est Messi qui ne veut pas le voir briller sous prétexte de lui faire de l’ombre. Mais honnêtement, Grizeman qui ne marque même pas la moitié des buts d Messi par saison va par miracle lui faire de l’ombre ? j’espère q ses fanatiques le voient nul comme moi sans Messi. moi je l’ai toujours dit ici.Il aurait du mal au Barça en raison de son poste et de son club de provenance (Atletico qui bétonne).on aura vraiment mal s’il devient le 2e Coutinho

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom