« Le Barça est l’équipe qui a le plus de marge de progression en Europe »

1
138
Bussaglia:
Bussaglia: "Le Barça est le Club qui a le plus de marge de progression"

Elise Bussaglia a signé pour l’équipe de football féminine du F.C. Barcelone. Elle y voit la plus grosse marge de progression dans les top clubs européens.

Il y a 2 ans elle n’aurait imaginé poser ses valises un jour en Catalogne. Elise Bussaglia, 31 ans, avait en effet assuré en 2015 qu’elle terminerait sa carrière à Wolfsburg, en Allemagne. Mais c’est bien à la Ciutat Esportiva de Sant Joan Despi que l’internationale bleue s’entrainera cette saison. Avec l’objectif de récupérer le titre de champion d’Espagne qui échappe depuis 2 ans au F.C. Barcelone. Interview avant son premier match en Liga dimanche contre Saragosse.

L'équipe du Barça féminin 2017-2018 et son staff au grand complet.
L’équipe du Barça féminin 2017-2018 et son staff au grand complet.

« Le Barça est l’équipe qui a la plus grosse marge de progression »

Vous aviez dit il y a deux ans que ce serait votre dernier contrat en signant à Wolfsburg. Qu’est-ce qui vous a fait changé d’avis ?

(rires). Comme quoi dans la vie il ne faut jamais parler trop vite. Je pensais en effet finir à Wolfsburg après plusieurs années en Allemagne. Après des choses ont évolué pour moi, notamment le fait de jouer moins dans mon club en fin de saison dernière. J’avais envie de finir sur une note positive et apporter ce que je peux à une équipe. J’espère bien le faire à Barcelone.

Le F.C. Barcelone est l’une des plus grandes équipes au monde en football masculin. Qu’en est-il dans le football féminin ?

C’est certainement l’équipe qui a la plus grosse marge de progression. Elle s’améliore chaque année comme l’an dernier où elle a atteint la demie-finale de Ligue des Champions. Paris a gagné mais le Barça leur aura aussi poser des problèmes. C’est un Club et une équipe qui dans le futur vont pouvoir rivaliser avec les meilleurs comme Lyon, Wolfsburg ou le PSG.

Vous sentez de la pression des dirigeants pour réussir une grande saison ?

Il y a plutôt de l’exigence du haut niveau et du professionnalisme. C’est normal de l’être quand on veut faire son métier correctement comme c’est le cas à Barcelone. D’avoir envie de gagner des choses à commencer par la Liga qui a échappé au Barça ces deux dernières années et bien figurer en Ligue des Champions. C’est une super compétition, l’une des plus grandes au niveau mondial.

Les 6 recrues du Barça féminin cette saison. A gauche, Lieke Martens, élue meilleure joueuse d'Europe la saison dernière. Elise Bussaglia est la 2ème en partant de la droite.
Les 6 recrues du Barça féminin cette saison. A gauche, Lieke Martens, élue meilleure joueuse d’Europe la saison dernière. Elise Bussaglia est la 2ème en partant de la droite.

« J’ai hâte de débuter dimanche »

Vous apporterez quoi au Barça sur le terrain et en dehors ?

Ma qualité de passes et mon dévouement pour l’équipe. Je suis quelqu’un qui joue pour les autres. J’espère qu’on fera une grande saison.

Vous avez hâte de débuter dimanche ?

Oui j’ai vraiment hâte ! On a fait des matchs amicaux et la Coupe de Catalogne qu’on a remportée. Commencer la Liga et prendre les trois premiers points c’est tout ce qui compter maintenant.

Vous avez rebondit comment après l’élimination en ¼ de finale de l’Euro en juillet (défaite 1-0 contre l’Angleterre) ?

Ça a été compliqué. Je me suis ressourcée en famille. J’étais bien entourée par mes parents, mes frères. Passer un peu de temps avec eux m’a fait énormément de bien. Et puis j’ai rebondit en changeant de Club. Arriver à Barcelone est un nouveau défi.

Que pensez-vous de la nomination de Corinne Diacre comme sélectionneur de l’Equipe de France féminine ?

Ca a été un peu une surprise puisque le Président – de la Fédération – avait confirmé Olivier Echouafni à son poste. Maintenant je souhaite que du bonheur et de la réussite à Corinne Diacre. Elle travaille bien, elle est professionnelle, exigeante et elle aime l’Equipe de France. Cela ne peut que être bénéfique en vue de la Coupe du Monde 2019 qui se déroulera en France.

Elise Bussaglia pendant l'interview à la Ciutat Esportiva Sant Joan Despi.
Elise Bussaglia pendant l’interview à la Ciutat Esportiva Sant Joan Despi.

« Je suis à la disposition de l’Equipe de France »

En France on parle de sa nomination comme d’un symbole car c’est une femme à la tête d’une équipe féminine. Vous partagez ce point de vue ?

Un symbole je ne sais pas car « Coco » a toute la légitimité. Elle a fait une grande carrière comme joueuse, elle connait très bien le foot féminin, elle a eu cette expérience à Clermont Ferrand qui l’a fait grandir en tant qu’entraineur et dans son métier. Quand on voit ses résultats elle a plutôt réussi – 7ème en 2016, 12ème en 2015 et 2017. Après moi une femme ou un homme peu m’importe. Ce qui est important c’est la compétence de l’individu. Le sexe en soi n’est pas pour moi un critère de sélection de l’entraineur.

La Coupe du Monde 2019 est-il votre dernier gros objectif avec l’Equipe de France ?

(sourire). Je ne sais pas. On verra. J’attendrai la prochaine liste comme tout le monde. Si je suis appelée je serai très heureuse d’aller en Equipe de France pour l’aider. Si Corinne Diacre et la Fédération veulent rajeunir le groupe je le comprendrai aussi. Je suis à la disposition de mon pays et de l’équipe de France.

[mks_toggle title= »Abonnez-vous c’est gratuit! » state= »close « ][jetpack_subscription_form][/mks_toggle]

Photos: Olivier Goldstein

Abonnez-vous c'est gratuit!

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom