Barça-Girona : derby sous haute surveillance

0
1896

Ce soir, à 20h45 CET, le FC Barcelone reçoit Girona pour le premier derby catalan de la saison. Une rencontre qui a tout du traquenard.

C’est le moment de passer la seconde pour le FC Barcelone. La réception du voisin Catalan a tout du match piège. Girona pointe actuellement à la huitième place du classement avec sept points, soit deux de plus que l’Atlético Madrid et reste sur deux victoires contre Villarreal et le Celta Vigo. Il est vrai que ces chiffres n’ont pas forcément de quoi faire trembler Messi, Busquets et consorts puisque le Barça est actuellement sur une série de 16 buts en 5 matchs. De plus, il n’a pas eu trop de soucis la saison passée avec les Gironistes puisqu’il s’est imposé 9-1, matchs aller et retour cumulés.

Eusebio revient au Camp Nou

Mais l’année dernière, c’était Pablo Machin qui était aux commandes. Désormais, celui qui a hissé Girona jusqu’à la première saison de son histoire parmi l’élite est parti à Séville. C’est Eusebio Sacristan qui l’a remplacé. Un nom bien connu au Camp Nou. L’ancien entraîneur de la Real Sociedad – avec qui il a terminé 6e, 9e et 13e – a porté la tunique azulgrana de 1988 à 1995 et coaché le Barça B de 2011 à 2015. Il connaît parfaitement le club, ses qualités et ses points faibles. Les équipes qu’a dirigé Eusebio ont toujours été joueuses et ce Girona ne déroge pas à la règle en ce début de saison. « Girona est une équipe qui ose et qui n’a rien à perdre, analysait Ernesto Valverde en conférence de presse, hier soir. Eusebio est un entraîneur qui va vous donner du fil à retordre. Ce sera un match intense. » Autre arôme blaugrana à Montivili, Pere Guardiola, frère de Pep, est actionnaire du club – qui appartient à Manchester City. Il s’agira donc d’une rencontre entre gens qui se connaissent. Les supporters Blanquivermells seront d’ailleurs au rendez-vous dans le parcage visiteur – au moins 2000 – comme dans le reste des travées, d’autant plus que Javier Tebas, le président de la Ligue, espère voir le retour se jouer à Miami.

Premier match d’une grosse semaine

Les chanceux qui seront au Camp Nou ce soir verront le premier match d’une série de trois en six jours (avec Leganés et Bilbao) avant un mois d’octobre diabolique durant lequel le Barça se déplacera à Tottenham et Valence puis accueillera le FC Séville, l’Inter Milan et le Real Madrid. Ces dernières rencontres de septembre seront l’occasion de gérer l’effectif et de faire souffler les titulaires. Malgré tout, il y aura neuf points à prendre entre aujourd’hui, à 20h45 et samedi, à 18h. Ce Barça-Girona sent le match piège à plein nez. Il s’agirait du pire moment possible pour perdre points et confiance.

Lenglet et Arthur titulaires

La saison passée, c’est justement aux journées 5 et 6 que le technicien blaugrana a commencé à faire tourner. Il avait titularisé Mascherano, Digne, Paulinho, Denis et Deulofeu contre Eibar, puis Mascherano, Aleix Vidal ainsi que Paulinho contre… Girona. « C’est possible qu’il y ait des rotations, a confirmé Valverde devant les journalistes, surtout que, dans quelques jours, on joue un match difficile à l’extérieur (Leganés). » Malgré tout, une chose est sûre : Rafinha, Vermaelen, Aleñá, Samper et Malcom ne seront pas de la partie. Si « El Txingurri » assure que « chacun aura sa chance », le néo-international Brésilien qui n’a joué que sept minutes cette saison, n’a pas eu le feu vert médical, bien qu’il se soit entraîné avec le reste de l’équipe hier soir. En revanche, Clément Lenglet a bien été convoqué et remplacera Gerard Piqué. Au milieu, Arthur sera titularisé pour la première fois, permettant à Ivan Rakitic de souffler un peu.

Notre XI : ter Stegen – Alba, Umtiti, Lenglet, Roberto – Busquets, Coutinho, Arthur – Dembélé, Suarez, Messi.

Photo : Urbanandsport/NurPhoto

Abonnez-vous c'est gratuit!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom