Barça killer

1
308
Barça Killer contre Séville. Peu de jeu et beaucoup de buts
Josep LAGO / AFP

Loin d’être emballant, les Blaugranas ont été d’une redoutable efficacité en passant 3 buts en 8 minutes à Séville en première mi-temps. MATS et la chance ont fait le reste. Les Catalans sont deuxième à deux points du Real.

Remplaçant pour la première fois de la saison, Griezmann peut dormir tranquille. Car malgré la large victoire des siens contre Séville (4-0), jamais le Barça n’a laissé la sensation de maîtriser pleinement la rencontre. Les Blaugranas ont d’ailleurs mis un point d’honneur à répéter les 20 premières minutes de l’Inter avec deux très bonnes occases contre eux. A une différence près: la main gauche de MATS a repoussé le tir de Luuk De Jong pour garder sa cage inviolée.

Match plié en 8 minutes

De l’autre côté, c’était faible. A part un coup-franc de Messi au dessus, rien. Jusqu’à. Jusqu’à. Jusqu’à… la 27ème minute et un retourné génial de Suarez aux 6 mètres sur un centre Semedo. Petit filet, 1-0, et l’Uruguayen qui récidive après son but sublime déjà mercredi. De quoi arracher des « oooooh » au Camp Nou sur la répétition sur écran géant. A peine rassis, Semedo, encore lui sauve un ballon impossible le long de la touche qu’il passe à Arthur. Le Brésilien voit Arturo, distille une passe transperçante dont il a le secret, et PAN 2-0 à la 31ème. Dembouz achève le show à la 35ème d’un crochet dont il a le secret sur Diego Carlos avant d’ajuster du plat du pied droit le gardien andalou. 3-0, la messe est dite, et c’est bien payé.

La chance et Messi

Après la pause le Barça dort mais n’encaisse toujours pas de but car Séville s’évertue à ne pas marquer. Seul face à Ter Stegen, Luuk De Jong tire sur le poteau (51ème). La chance des Andalous est passée. Au petit trot Messi marque un coup franc Messianesque et ouvre ainsi son compteur cette saison.

Show Mateu Lahoz

La fin de match est plus accidentée. Blessé, Todibo, auteur d’un bon match pour sa première titularisation, est remplacé par Araujo du Barça B (73ème). Ce changement, le troisième après les entrées de Busquets et Rakitic, privait Jordi Alba de ses premières minutes depuis sa blessure contre Dortmund le 19 septembre. De dépit, le latéral gauche en jetait sa chasuble en revenant vers le banc. Piqué trouva ensuite de quoi se faire avertir pour être suspendu contre Eibar, s’assurant ainsi sa place contre le Real Madrid. Enfin Mateu Lahoz a fait une fois de plus son show en expulsant Araujo à la 87ème. C’était faire preuve de très peu de psychologie alors que le score était plié, que la faute n’était pas évidente, et que le jeune de 20 ans disputait son premier match avec les grands. Excédé, Dembélé était également expulsé pour un deuxième carton jaune. Le Barça terminait à 9 sans dommage. Désormais deuxième à deux points du Real, il lui reste un match à Eibar le 19 Octobre avant de recevoir l’équipe de Zizou au Camp Nou.

Abonnez-vous c'est gratuit!

1 COMMENTAIRE

  1. ce Barça ne rassure pas toujours malgré les victoires.Si De Jong avait réussi à convertir ses occasion, le match serait plié dès les première minutes et on allait encore courir derrière l’égalisation. De plus, je comprend pas le management de Valverde. si un joueur est moins bon aujourd’hui, il le sort du onze d départ le match prochain. Aujourd’hui les nouvelles têtes sont Vidal et Dembélé. la prochaine fois lorsque l’un d’eux est mauvais, il le ressortir le match d’après. A ce rythme, je ne crois pas q on aurait un jour un onze d départ.Honnêtement j’aurais aimé revoir Grizeman débuter ce match surtout qu’on est à domicile et on est loin d’être en crise. s’il le fait disparaître comme ça, il risque d n jamais s’adapter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom