Barça : Quel milieu sans Arthur ?

5
3186

Auteur d’un très bon début de saison, Arthur semblait s’être imposé comme membre permanent du trio au milieu, avec De Jong et Busquets. Dernièrement, il a disparu des radars, en créant un flou autour de sa situation. Si le Barça devait être durablement privé de son Brésilien, quelles solutions aurait-il au milieu ?

Que se passe-t’il avec Arthur ? Absent des dernières convocations, la situation du numéro 8 interroge. Ernesto Valverde a récemment évoqué une pubalgie. La rumeur s’est elle emballée autour d’une supposée MST que le Brésilien aurait contracté. La communication du club n’est en tout cas pas des plus limpides. S’il s’agit effectivement d’une pubalgie, blessure la plus sournoise du footballeur, on risque d’attendre un moment le retour d’un Arthur à 100%. Son absence remet sur la table un sujet qui n’en était pas un : qui pour accompagner De Jong et Busquets ? Un autre créateur ? Un joueur de devoir ? Alors que les cartes sont rebattues, passage en revue des différentes solutions envisageables.

Arthur n’a participé qu’à 12 matches, sur les 22 officiels du Barça cette saison. Pour un maigre total de 655 minutes jouées sur 1980 possibles.

La solution Valverde : les briscards

Premières victimes du très bon début de saison de la paire ArthurDe Jong, Ivan Rakitic et Arturo Vidal reviennent mécaniquement en grâce du fait de l’absence du milieu carioca. Dans les premiers mois de compétition, le Chilien a conservé son rôle de joker, comme la saison passée. C’est Rakitic, pilier de Valverde, qui avait payé la plus chère facture en disparaissant complètement de la rotation. Dernièrement, le Txingurri a sorti le Croate de l’hibernation dans laquelle il l’avait plongée, et Raki vient d’enchaîner quatre titularisations.

Rakitic profite-t’il de son rendement sur le terrain ou du soft lobbying qui s’exerce autour de lui dans les médias ? Hors-sujet contre l’Atlético, quelconque contre l’Inter et encore décevant à San Sebastian, sa plus-value ne saute pas aux yeux. Contrairement à Vidal, qui possède une intensité que personne d’autre ne possède dans l’effectif, on peine à voir ce que Rakitic apporte à l’équipe. La légende qui l’entoure, celui qui « apporte l’équilibre », prend du plomb dans l’aile à chaque sortie. Samedi encore, le demi-espace qu’il était supposé défendre a été largement chevauché par Oyarzabal et Odegaard.

Image : sharemytactics.com

Avec Rakitic ou Vidal, Valverde fait en tout cas le choix du conservatisme, de remplacer le profil créatif d’Arthur par un joueur plus restrictif censé lui apporter plus de sécurité. « Censé », parce que dans les faits, la solidité du bloc Blaugrana ne saute pas aux yeux, bien au contraire. Dans le même profil, une autre alternative existe. Annoncé comme milieu de terrain en début de saison, Sergi Roberto pourrait tenir le rôle. On peut penser qu’il ne s’en tirerait pas beaucoup plus mal que ses deux compères « d’expérience ».

Probabilité : 95 %

La solution Masia : les jeunots

Si Valverde souhaitait remplacer Arthur par un joueur au profil identique, voire encore plus offensif, c’est certainement à la Masia qu’il aurait intérêt à chercher. Carles Aleña et Riqui Puig paraissent avoir les caractéristiques les plus adaptées au poste. Compte tenu du traitement réservé par Valverde aux canteranos depuis son arrivée, l’éventualité de voir Aleña ou Puig devenir titulaires tient clairement de la science-fiction. Il est déjà extrêmement rare de les voir dans le groupe des 18.

Image : sharemytactics.com

Sorti à la mi-temps du premier match de la saison à Bilbao, Aleña a dû traverser quatre mois de désert (de façon assez inexplicable), avant de refouler les pelouses dernièrement. Sa bonne prestation à Milan, le fait qu’il entre avant Vidal face à la Real, sont-ils des signes qui pourraient pousser dans son sens ? On aimerait y croire, mais la perspective reste encore illusoire.

Probabilité : 2 %

La solution changement tactique : le 3-4-3

Et si la solution à l’absence d’Arthur se trouvait dans une modification plus profonde du schéma ? S’il est difficile de trouver le bon 3ème milieu, autant jouer avec un double-pivot… Surprise du chef pour le match face à l’Inter, le 3-4-3 testé par Valverde pourrait trouver une continuité dans la saison blaugrana. Sa mise en place était certainement destinée à pouvoir donner du temps de jeu à tous les seconds couteux qu’il sous-utilise, mais ce système répondrait à plusieurs problématiques de l’effectif. (On parle de 3-4-3, et non de 3-5-2, en considérant qu’Arturo jouait en position de 10 à San Siro).

Image : sharemytactics.com

Le Barça a du mal à exploiter ses ailes. Ce 3-4-3 (très différent du 3-4-3 en losange de l’époque Cruyff) permettrait de libérer les couloirs aux latéraux, qui pourraient y aller gaiement en se sachant couverts par un central supplémentaire. D’autant que la plantilla est assez pourvue en centraux relanceurs capables de piloter la relance et de défendre dans la largeur. Au milieu, si l’aisance de Busquets dans un double-pivot est historiquement douteuse, c’était par contre l’habitat naturel de Frenkie à l’Ajax.

Enfin, et surtout, ce 3-4-3 taillerait un costume sur-mesure pour Griezmann, dans un rôle de numéro 10 derrière la doublette Messi-Suarez (Leo et Grizou pouvant sans cesse inverser leurs positions). Le Français retrouverait la fonction qu’il occupe en sélection, et un positionnement où le Barça profiterait davantage de ses qualités. Le gros avantage de ce 3-4-3, c’est d’avoir la triplette Messi- Suarez-Griezmann dans l’axe. avec des couloirs occupés par des latéraux haut placés. On signerait bien pour voir la formule testée, au moins à domicile en Liga. Pas sûr pour autant que le test de Milan ait beaucoup d’avenir.

Probabilité : 2 %

La solution funky : Griezmann en relayeur

Recrue vedette du dernier mercato, l’intégration d’Antoine Griezmann continue de poser question. Son entente avec Messi et Suarez progresse, mais son positionnement en tant qu’ailier continue de le brider, et d’exploiter une faible partie de son énorme potentiel.

Le Barça cherche la formule pour intégrer au mieux son Champion du Monde ? Griezmann est excellent entre les lignes, il joue remarquablement juste et fait souvent briller les autres. Ajoutez à cela un volume de courses impressionnant et une implication défensive de tous les instants, le Français possède en magasin toutes les qualités pour devenir un interior dans le système catalan. Évidemment, ça s’apprend, et pas en trois jours… Mais pourquoi pas ? Il serait un relayeur qui aurait tendance à jouer un peu plus haut, et pas un peu plus bas comme c’est trop souvent le cas sous Valverde. Il aurait forcément beaucoup de projection vers la surface adverse, et un milieu de terrain avec un tel talent à la finition est forcément une aubaine.

Ce repositionnement présente d’autres avantages. En premier lieu, une proximité immédiate avec Leo Messi, qui ne peut qu’être bénéfique pour le Barça. Ensuite, une place libérée à gauche pour un véritable ailier. On a vu cette saison que l’équipe tirait inévitablement profit d’un joueur de couloir vertical, dribbleur et apte à prendre la profondeur (que ce soit Dembélé, Ansu Fati ou Carles Pérez).

À lire : « Le Barça joue avec plusieurs numéros 10 »

Enfin, la propension de Griezmann à s’avancer de 5-10 mètres se complèterait parfaitement avec l’habitude de De Jong de faire quelques pas en retrait. En l’état, en phase offensive, on pourrait retrouver une configuration proche d’un 4-2-3-1, avec La Grize en pointe haute, Busquets plus bas et De Jong qui fait le yo-yo entre les deux. Il trouverait alors en Griezmann un relais proche de ce qu’était Van De Beek pour lui dans le système ajacide.

Image : sharemytactics.com

Encore une fois, ça laisse rêveur. Ça tombe bien, on reste clairement dans la domaine du rêve…

Probabilité : 1 %

L’incertitude Arthur va impacter le mercato

Dès le mois de Septembre, l’évidence du triangle Busquets-De Jong-Arthur avait placé Vidal mais surtout Rakitic dans toutes les rumeurs de transfert pour la fenêtre mercato hivernale. La récente discontinuité de l’ancien du Grêmio, et les points d’interrogations qui entourent la suite de sa saison, tendraient désormais à voir les deux joueurs prolonger leur aventure, si tant est qu’ils soient ciblés par Don Ernesto pour prendre la relève.

Même son de cloche chez les Masians, même si cela paraît plus improbable. Si toutefois Valverde misait sur Aleña, voire Puig, cela mettrait fin aux possibles volontés du club de les prêter dans des clubs de Liga (une pratique qui n’a d’ailleurs jamais profité à aucun canterano, ni au club, mais c’est un autre débat).

Annoncé également proche de la sortie, Todibo pourrait bénéficier d’un recours plus fréquent à la défense à trois. Ou être poussé dehors dans le cas contraire. Un constat également valable pour Umtiti, potentiellement…

Dans tous les cas, la planification de la deuxième partie de saison, et les éventuels ajustements d’effectif pendant le mercato, seront directement dépendants des choix que fera Valverde pour pallier les probables futurs forfaits de son Brésilien Arthur.

À lire : Le comparatif des stats avancées des 32 équipes en Champions League (des classements dans lesquels le Napoli devance irrémédiablement le Barça).

Photo : Pressinphoto/Icon Sport

Abonnez-vous c'est gratuit!

5 Commentaires

  1. Bonne nouvelle pour Arthur qui n’attend que le 05février pour filer à l’anniversaire de Neymar à Paris. Ce club est peuplé d’incompétents qui ne peuvent mm pas gronder un jeune espoir en période d’adaptation.Arthur ne fait q payer comme Dembélé son manque d professionnalisme et le club en est coupable.j’en suis dégouté.
    pour répondre à la question, je crois q Rafina et Denis Suarez aurait été des solution parfaite mais hélas!ils étaient chassé comme des malpropres.j trouve Vidal meilleur avec Arthur et De Jong.Rakitic est devenu un flop. Donc ALENA serait normalement parfait

  2. Valverde a encore montré son inutilité dans ce clasico.Busquets sur le banc alors qu’il est le seul d l’équipe qui sait casser les lignes sur une touche d balle. En bientôt 3ans Valverde n’a jamais réussi à avoir un 11 d départ.Sa 1ere saison c’était Paulinho qui régnait sur le milieu. Mais dès l’hiver, il est relégué sur le banc.2e saison tantot Coutinho tantot Dembélé.Tantôt Arthur tantôt Vidal.cette saison il recommence sur les mm base.j’aimerais m montrer mais voyant cette équipe jouer,je ne suis pas sûr qu’elle mérite mm aujourd’hui d gagner la coupe du roi.

  3. Au lendemain de la prestation dégoûtante de notre équipe dans ce qu’on appelle communément « le match le plus regardé au monde »,on croyait que Barcainside allait nous sortir un article digne comme il sait toujours le faire mais rien.Furialiga qui n’est mm pas un site pro-barça nous régale tous les jours.C’est vraiment écœurant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom