Ce n’est pas un drame

14
1647
La défaite à Levante n'est pas un drame

La défaite à Levante n’est pas un drame en soi au vu du score final. Mieux vaut se tourner vers le prochain match, qui sera le dernier d’Iniesta, et surtout la saison prochaine.

La défaite d’hier ressemble à un accident beaucoup plus explicable et excusable que celle à Rome en avril. Le Barça est champion depuis 15 jours et ne jouait plus rien sauf son honneur, tout comme Levante. Mais les hommes de Paco Lopez restaient sur une série de 7 victoires en 9 matchs, soit la meilleure équipe de Liga avec la victoire hier lors des 10 dernières rencontres. En pleine réussite, ils en ont mis 5 au Barça. C’est finalement la réaction des hommes de Valverde qui rend la défaite plus acceptable. Et la remettre en perspective.

Moins un drame qu’à Rome.

En août dernier le F.C. Barcelone et ses supporters auraient signé des 2 mains pour gagner la Liga avec 36 matchs invaincus. Surtout, la défaite d’hier soir n’a pas la conséquence de la déroute à Rome. Il ne met fin qu’au défi des Blaugranas terminent invaincu cette saison. Le Barça peut se tourner vers son match amical mercredi à Johannesburg, les festivités pour rendre hommage à Iniesta vendredi et dimanche prochains. Mais aussi l’année prochaine.

Lire aussi: L’important c’est pas la chute

Le milieu en chantier

Valverde avouait samedi qu’il s’est jusqu’à présent peu occupé de la saison 2018-2019. Il aura un peu plus de temps cette semaine, et surtout à partir de lundi prochain. Son défi sera de faire jouer ensemble les footballeurs offensifs. Coutinho et Dembélé étaient hier deux solistes qui partaient têtes baissées vers le but, comme s’ils allaient faire la différence individuellement en l’absence de Messi. Il faudra les faire évoluer en équipe tout comme Griezmann, annoncé cet été.

Mais plus que des noms, c’est un milieu qui sera à recomposer. Pour la première fois depuis vingt ans que ni Xavi ni Iniesta ni évolueront. Une grosse perte puisque c’est là que le jeu du Barça s’élabore. Le plus grand défi d’un entraineur du Barça depuis des années. Avant de relever celui des retraites de Messi et Busquets.

Photo: AFP PHOTO / JOSE JORDAN

Abonnez-vous c'est gratuit!

14 Commentaires

  1. Désolé mais C’EST UN DRAME QUI FAIT MAL, encore une fois M Olivier ne dissimuler pas la réalité d’une direction défaillante, comment oser nier l’echec Humiliant alors que juste avant le match vous avez donné bcp d’importance à l’invincibilite Du barca comme stimulant pour continuer en la Liga. Cette dualité dans votre message me laisse confus quant à votre jugement sur le modèle barca 2018, qui pour un grand nombre d’observateurs est le plus défaillant de l’histoire du barca malgré un doublé. Donc le vrai drame c’est de se cacher derrière le doublé et ignorer les profonds cancers de gestion qui détruisent progressivement aussi bien la masia que la réputation du club. Cette année le barca est le seul Club qui est censé se débarrasser définitivement d’au moins 9 joueurs qui sont le symbole des échecs de cette gestion: Yeri, Semedo, Alcacer, Digne, Alex, Arda, Vermaelen, Rafinha et Dénis qui est prêt à partir en Italie. Quel gâchis n’est ce pas ? Sans compter Valverde, un gentilhomme, mais loin d’etre En mesure de bouster cet effectif et de s’imposer tactiquement et techniquement sans compter sur les prouesses du maître Messi. D’ailleurs à chaque fois que Messi s’absente deck’effectif, c’est le grand dérapage et l’humiliation. Qui dit mieux ? Visca barca

    • J’aurais pas dit mieux. Le discours de M. Goldstein et de celui de beaucoup de supporters du Barça est à géométrie variable en fonction des événements. Hier le seul argument en faveur de la saison de Valverde vient d’être réduit à néant à savoir la fin d’une série d’invincibilité record en passe d’être historique mais il ne faut surtout rien dire puisque les joueurs du Barça ont « levé le pied ». C’est grâce à cette mentalité de perdant et à ce refus d’exigence maximale que le club en est là aujourd’hui avec une équipe première incapable de rivaliser avec les cadors européens dans les matchs à élimination directe de Champions League.

      • Bonjour. Je crois qu’il faut être aussi indulgent et reconnaître que Valverde a relevé une équipe dépressive et moribonde après le départ de Neymar et la Supercoupe d’Espagne. Zidane n a pas fait mieux avec le Real qui est à 15 points du Barça en Liga.

        • Je ne pense pas que ce soit le Txingurri qui ait relevé cette équipe, le mérite en vient surtout à un Messi surnaturel et à une défense qui a su rester imperméable jusqu’à la trêve hivernale, après quoi le Barça a énormément perdu en stabilité et en solidité car se retrouvant beaucoup plus exposé défensivement. Et puis je suis navré de dire ça mais Valverde savait très bien dans quoi il s’engageait avec cette équipe moribonde l’été dernier et sur le fil aujourd’hui donc on doit être aussi exigeant vis-à-vis de lui, des joueurs, du staff technique et du board incompétent qui « dirige » ce club depuis près de cinq ans désormais.

        • Au moins le réal a gagné un effectif plus performant si ce n’est des erreurs de rotation de Zidane, en plus leurs joueurs sont mieux cotés que les notre que nous souhaitons s’en débarrasser. Nous avons un Messi, qui mérite des coéquipiers et un staff technique de classe mondiale, j’espere Que c’est une bonne raison de rêver de tous les trophées, mais pour ce qui est de valverde a relevé le moral d’une équipe dépressive, on est d’acoord Sur l’etat De l’effectif mais vous semblez oublier les raisons derrière et qui en est responsable. Autre chose, pouvez vous citer quelques améliorations apportées par valverde, à part de compter sur les prouesses de Messi pour sauver le club. Rien, à part faire confiance en gomes que tous convergent sur ce cas qui n’a rien donné au club.

    • Bonnie et merci pour votre message! Pour moi Rome a été un drame. Ce soir là les joueurs du Barça n’avaient AUCUNE excuse. Cela faisait d’autant plus mal que la défaite, historique, irréversible, entraînait une piteuse élimination en 1/4 de finale de LDC pour la troisième année consécutive. Hier c’était une équipe qui avait moins envie et franchement ce n’est pas aussi condamnable qu’en Italie. On peut regretter le record, certes, mais ne pas oublier qu’il aurait pu tomber avant, à Séville par exemple. Merci pour votre confiance. Olivier

      • Certes la défaite de hier soir à Levante n’est absolument pas comparable à la déroute humiliante qu’on a vécu à Rome mais la minimiser serait une grossière erreur pour ma part car toutes les faiblesses de ce Barça ont encore une fois été mises en lumière. Il ne faudrait pas oublier que toutes les carences de cette équipes sont masquées les 95 % du temps par la présence même de Messi, dont le simple fait qu’il soit sur le terrain suffit à rassurer psychologiquement une équipe qui semble sans ressources lorsqu’elle est privée de son n°10 argentin. Sans un Messi et de préférence en forme, Iniesta n’est plus Iniesta, Busquets n’est plus Busquets, Rakitic et Suarez ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes et seul le magicien Coutinho arrive à surnager c’est triste d’être tombé aussi bas.

        • Donc le barca a atteint un état dramatique si rien n’est fait, mais on doit Re on autre que cette situation est en effet une consequence directe du système d’administration mis en place par le board actuel du barça, vous ne pouvez pas le nier. Donc, si on veut vraiment mettre fin à cette décadence, entachée par les mauvais recrutements, les départs regrettables de Rafinha, BARTRA, Haddadi ainsi que des pépites de la masia, la désignation d’un staff technique qui a accumulé des erreurs impardonnables, alors c’est ce système qu’Il faut révolutionner dans l’interet du Club. Vous évitez toujours ce genre de débat, je le comprends, mais je ne l’accepte pas quand vous jetez la responsabilité sur un joueur ou un arbitre. Il est temps d’agir avec une vision sans Messi, sans pique et sans Busquets. VISCA BARCA

          • Les départs de Bartra et de Rafinha qui flambe aujourd’hui avec l’Inter sont effectivement plutôt regrettables mais le prêt d’un Munir à Alavès me semble justifié dans la mesure où celui ci est un joueur trop peu technique pour s’imposer au Barça : il est aussi maladroit balle au pied qu’un Paulinho donc El Haddadi, Masia ou pas Masia, on doit le mettre de côté. On a besoin de joueurs qui savent quoi faire avec une balle au pied comme ceux du Real, du Bayern, de la Juve et même du QSG sauf au’au Barça il y a pléthore de flops qui sont incapables d’être dans la lignée de l’ADN Barça. Les cracks confirmés car performants dans la durée qui ont cet ADN on les connaît déjà : Verratti, Eriksen, Kroos, Alcantara, Iniesta, Xavi, Modric, Isco, Pjanic, Ndombélé, Weigl, De Jong etc. mais presque tous jouent dans des clubs rivaux et il est là le problème. C’est pas avec des Gomès, Munir ou Paulinho qu’on va retrouver notre flamboyance passée.

  2. Bonjour Monsieur GOLDSTEIN.
    Je suis d’accord avec vous, cela n’est pas un drame. Les joueurs ne sont pas des robots, et c’est normal qu’inconsciemment ils aient levés le pied….
    Je suis aussi tout à fait d’accord avec vous pour dire que le chantier du milieu de terrain est prioritaire pour le Barca. C’est l’épine dorsale de l’équipe, et c’est au milieu que le Barca doit se renforcer impérativement, plus qu’en défense. J’espère qu’Alena fera donc partie intégrante de l’équipe première la saison prochaine et je ne comprends pas pourquoi Arthur ne viendrait qu’à partir de janvier prochain, et pas dès cet été.
    Bien à vous

  3. Bonjour,
    je ne pense pas que les joueurs sont à blâmer;
    les nouvelles recrues attaquants tels que Coutinho et Dembelé sont habitués à évoluer dans des espaces c’est-à-dire à jouer en attaques placés ou en contres; le jeu de possession du Barca basé sur des passes courtes ne leur est pas favorable pour l’instant; ils doivent s’adapter avec plus de temps où le Barca doit revoir sa tactique dans certains matchs pour leur offrir plus d’efficacité.
    les défenseurs Mina et Piqué ne sont pas performants face aux contres de l’adversaire qui joue le recul et laisse la possession au Barca; par contre, Umtiti, Vermaelen et Roberto (malheureusement absents de la rencontre avec Levante) sont plus efficaces.
    il faut revoir sérieusement la défense (05 buts encaissés et d’autres occases ratées) à l’inverse de l’attaque qui, malgré tout, a marqué 04 buts.

  4. Je lis un peu les commentaires et, beaucoup oublient que le grand Barça perdait aussi des matchs! Il est vrai que ce fut le match de la suffisance. A faire tant de matchs sans défaite a pu laisser croire aux joueurs qu’ils étaient invincibles. Mais non! De toutes les façons, cela arriverait bien un jour. A voir la déconcentration et la désinvolture de certains du Barça sur le terrain, et la détermination de ceux de Levante: il n’y avait pas photo. Quand le Barça a voulu réagir, il était trop tard. Valverde a la langue de bois en déclarant que ses joueurs avaient jusque là contrôlé les contre-attaques. Il sait mieux que quiconque que ces Messieurs se sont vu beaux et n’ont pas fourni les efforts nécessaires. Cette défaite n’est pas un accident, mais une faute.
    La défense a pris l’eau sur les coups de boutoir des attaquants Levantais. Même expérimentale, elle aurait pu mieux faire. Heureusement que Vermaelen soit sorti, sinon Pique n’aurait pas pu apporter un petit mieux. Je considère Vermaelen comme un bon défenseur, sans plus, et que Umtiti est bien meilleur sur tous les plans et ne se jette pas dans des tacles absurdes, est plus intelligent dans son positionnement. Seul bémol, ses moments de rêveries parfois.
    J’espère que le Barça 2018/2019 sera en progrès, car la première ligne de défense de l’équipe s’est toujours située en son milieu de terrain. Valverde n’est pas responsable des joueurs recrutés. Il les a trouvé dans l’effectif et, on peut déjà dire sans trop se tromper, quels sont ceux à qui il fera confiance. Si des jeunes de la Masia ne montent pas, ce sera la fin du style barcelonais, et je ne souhaite pas voir un Réal de Madrid bis!
    Quelle idée de traverser la moitié de la planète pour aller en Afrique du sud disputer un match amical! J’espère que le dernier match du championnat, qui est censé être une fête en l’honneur d’Iniesta et la clôture de la Liga aura la magnificence attendue.

  5. Bonjour messieurs, moi je blâme le coach qui ne prend pas des mesures adéquates sur les joueurs tels que Busquet , Rakitic ,Suarez et Alba qui se prennent pour des intouchable mais qui sont moribonds sans la présence de Messi. Il est vrai que les joueurs se sont pris pour des beaux mais la réalité est la limite des ceux-ci sans le maitre du jeu et le pire est là , car tôt ou tard Messi arrivera à sa fin et jusqu’à présent même dans la Masia il n’y a pas un seul joueur qu peut i être son héritier. Espérant que Messi soit encore en état de force sinon avec la montée en puissance des pépites du Réal et l’inconscience de nos dirigeants sur le déclin du club nous serons cuit .

  6. Bonjours,
    Consterné après cette lourde avalanche de but, et bien sur encore plus du match retour contre la Roma, démontrant une fois de plus l’instabilité d’une équipe après toute une saison passé, qui mal-gréés ces bon résultats se cherche toujours… Si la saison passé les besoins de recrutement et du renforcement après le départ de neymar était clair, le problème semble toujours aussi présent.. Je m’étonne fortement du manque d’intérêt porter au seul joueur qui pour moi est le seul Blaugranas à s’être intégré instantanément, et qui pour moi à relancé le barça en donnant le ton de ce qui allez être le barça 2018, qui n’est autre que Paulinho ce même joueur absent du match retour contre la Roma et encore hier sur la totalité du match…N’est ce pas le joueur qui à permis au roi messi de faire mainte fois la différence et de démontrer encore cette saison qu’il est de loin le meilleur joueur au Monde fort cet année d’un solide soutien défensif (autant sur le millieu, que sur les lignes arrière) lui permettant d’exprimer son immense talent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom