Comment respire Barcelone avant le match de Messi contre le Nigeria ?

3
2771

Après n’avoir pris qu’un seul point sur les deux premiers matchs de cette coupe du monde, l’Argentine se doit de battre le Nigeria, ce soir (20h), pour espérer se qualifier. La Pulga était jusque-là invisible, mais personne ne lui en tiendra rigueur à Barcelone.

La capitale catalane n’y est pas habituée. Voir son héros souffrir autant sur un terrain de football reste dans le domaine de la rareté absolue. Au Camp Nou, Messi a déjà tellement coupé le souffle des aficionados qu’ils en avaient oublié qu’il pouvait lui-aussi agoniser. Aujourd’hui, Barcelone suffoque. Et ce n’est pas à cause des virtuosités de son roi. Au contraire. Lorsque le coup de sifflet final a retenti à la fin du fiasco face à la Croatie (3-0), nombreux ont été les bars qui avaient déjà commencé à se vider. « Je suis immédiatement parti après le troisième but, pose Bruno, Argentin expatrié à Barcelone. Nous avons été nuls et maintenant nous allons nous faire éliminer. » Tout comme lui, peu de supporters de l’Albiceleste sont optimistes pour la suite.

« Messi ne peut rien faire »

Derrière son comptoir, Miguel, visage fermé et torchon sur l’épaule, juge ce 3-0 « fatal. Ils (les Argentins) ne se qualifieront pas. » Le gérant de la Taverna BB ne voit pas non plus les choses en rose pour La Pulga. « Messi ne peut rien faire, assène-t-il. Personne ne l’aide, il doit jouer tout seul. » Près d’Estacio de França, un groupe de Colombiens assis à la Navia ne peut qu’acquiescer. « Ce n’est pas sa faute, c’est celle de Sampaoli ! L’Argentine a commencé le match avec Di Maria, Higuain, Dybala, Banega, Lo Celso et Biglia sur le banc. C’est n’importe quoi ! », s’énerve Hector. Assis en face de lui, David va encore plus loin : « Si tu me mets sélectionneur à sa place, je serai meilleur que lui, j’en suis sûr. Je ne dis pas qu’il ne connaît rien au football, mais là il s’est trompé depuis le début. »

Diego à la rescousse

La presse argentine, elle, s’est montrée beaucoup plus critique envers le « Diez ». Nombreux sont les médias qui ont décide de lui faire sa fête. Un comble pour celui qui a eu 31 ans dimanche dernier. Les mots écrits dans Olé ne s’attaquent pas seulement à l’ancien coach du FC Séville. « Le capitaine, encore une fois, a mal joué, s’est montré éteint et regardait le sol, peut-on lire sur le site internet du média. Avec un Léo comme cela, il n’y a aucune chance. (..) Il était seulement éclairé par ses chaussures vertes. » Seul Diego Maradona est monté au créneau sur Telesur pour défendre son successeur : « Messi a fait ce qu’il a pu. C’est difficile de devoir résoudre les problèmes de tes coéquipiers. » Ce soir, face au Nigéria, il va tout de même devoir trouver une solution. Sans un match d’anthologie de sa part, l’aventure de l’Albiceleste dans ce Mondial s’arrêtera là.

 

Photo : Instagram @leomessi

Abonnez-vous c'est gratuit!

3 Commentaires

  1. C’est à croire que la planète foot n’attend qu’une chose : Le crash Messi pour se le faire…
    J’ai lu des papiers presse absolument abjects ! Le tout à la puissance 10 à cause du prisme CR7
    Mais bon … C’est pas d’aujourd’hui ! Allez Léo c’est maintenant ou jamais !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom