Digne a franchi un cap

3
8
Digne franchit un cap avec le F.C. Barcelone. A confirmer!
Lucas Digne during La Liga match between FC Barcelona v Malaga CF, in Barcelona, on October 21, 2017. (Photo by Urbanandsport/NurPhoto)

Le Français a profité de l’indisponibilité de Jordi Alba pour franchir un cap sur le terrain et dans l’opinion de la presse catalane.

C’est l’année ou jamais pour Lucas Digne au F.C. Barcelone. Après une première saison correcte, l’international Bleu a besoin cette saison de sauter les marches quatre à quatre pour rejoindre Jordi Alba et lui disputer la place de titulaire sur le flanc gauche de la défense blaugrana.

S’il n’a pas encore touché au but, le Français a en tout état de cause franchit un cap la semaine dernière grâce à ses prestations contre Olympiacos puis Malaga, profitant ainsi pleinement de l’indisponibilité de son concurrent direct à cause d’une surcharge musculaire à l’adducteur de la jambe droite. Au point de changer l’opinion de la presse, pas tendre avec lui depuis son arrivée en Catalogne.

Digne franchit un cap

Un but, une passe décisive. Le bilan offensif de Digne lors des deux derniers matchs est à la hauteur de ce qu’attendent presse et supporters catalane de l’apport d’un latéral du Barça. A l’image de Jordi Alba et Semedo qui, s’en être autant décisifs à chaque rencontre, apportent par leur vitesse du désordre dans la surface adverse. « Cette fois-ci sa titularisation ne fut pas seulement le fruit de la blessure d’Alba, elle était méritée a écrit Xavier Munoz au lendemain du match contre Malaga dans Mundo Deportivo. Sa première mi-temps fut le reflet d’un état de confiance à la hausse. » Le journal Sport lui a mis 7/10, mettant en exergue le « bon match du latéral gauche, (qui) a toujours offert une solution sur son côté ».

Cette bonne impression laissée dans la presse catalane est une base nouvelle mais importante pour la suite. Il suffit de voir comme Sport ou Mundo Deportivo ont été compréhensifs à l’égard de Piqué sur son expulsion contre l’Olympiacos pour comprendre à quel point les avoir de son côté permet de vivre plus tranquille à Can Barça. Ces bonnes prestations sont certainement le fruit de plusieurs facteurs, même si un semble clé: en l’absence de Neymar, tant Digne comme Jordi Alba vivent libérés sur leur côté gauche.

Digne libéré sans Neymar

Pour mieux comprendre le changement de jeu du Français, plus entreprenant que l’an dernier, nous avons étudié 2 matchs, curieusement deux fois contre Malaga à domicile, où Digne a été deux fois titulaire. En novembre dernier, on voit bien sur la heatmap que Digne n’était resté que dans la moitié de terrain adverse – il faut dire que les Andalous avait mis un bus devant Kameni, mais que pour autant l’apport offensif de l’international avait été presque nul ce soir là. En cause la tactique alors employée qui laissait à Neymar le choix de décider s’il remettait le ballon à son latéral ou s’il repiquait au centre à 30 mètres du but. Cet après-midi là Digne s’était beaucoup offert en dédoublement et avait reçu 2 fois le ballon de la part de Ney dans la profondeur. Le reste du temps le Brésilien voulait faire la différence seul et le Frenchie, nouveau au Club, allait se replacer bien sagement.

Barça-Malaga nov 2016: Digne prend peu la profondeur où il est rarement servi par Neymar.

 

Cette saison, changement de décor. Valverde ne place plus personne à gauche devant le latéral afin de lui laisser le champ d’action. Et si attaquant il y a, il est prié de repiquer à l’intérieur pour laisser le couloir libre à Jordi Alba ou Digne. Exactement ce qu’il s’est passé samedi face à Malaga, où Loucasse Diguegné comme on l’appelle à Barcelone s’est démené tout le long du flanc gauche blaugrana. Avec comme récompense la possibilité de jouer avec Iniesta, l’homme qui pense à faire la différence en équipe. Résultat Digne a reçu 3 fois la balle plus près de la surface de la réparation, sans compter les changements de jeu organisés vers lui par le capitaine. Avec à la clef une passe décisive pour Deulofeu, bien que le ballon ait dépassé la ligne de fond.

Barça-Malaga oct 2017. Digne présent sur la ligne de fond grâce aux passes d’Iniesta et l’absence d’un ailier devant lui (source: fcbarcelona.com)

 

Reste à convaincre Valverde

Cette bonne semaine permet donc à Digne de franchir un cap sur le terrain et dans l’opinion. Mais reste le plus important: convaincre Valverde qu’il peut jouer plus que les fois où Alba est blessé ou quand il faut le faire souffler. « Nous comptons sur lui a déclaré l’entraineur après le match contre Malaga. Lui comme Jordi sont des joueurs qui nous offrent toutes les garanties ». L’international Bleu ne réclame rien, même si son hésitation en zone mixte quand on lui demandait ce qu’on pouvait lui souhaiter pour le reste de la saison trahissait l’envie d’en vouloir plus. « Je vais essayer de continuer comme ça et tout donner à chaque fois que j’ai du temps de jeu » a déclaré Digne mercredi. Pour l’instant Alba a été titulaire 11 fois sur 12 quand les 2 joueurs étaient disponibles. Un véritable défi pour le Français pour la suite de la saison. Pour franchir la péninsule.

Abonnez-vous c'est gratuit!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Photo by Urbanandsport/NurPhoto

3 Commentaires

  1. Avec Valverde je me rends compte que tous les « flops » du temps de Lucho sont entrain de reprendre confiance. Digne et Gomes semblent remonter le niveau à chaque match. A l’exception de Paco Alcacer, qui joue presque pas, mais qui devrait profiter à chaque occasion que lui donnerait Valverde pour marquer des points.
    Avec cette gestion de l’effectif, d’ici janvier, Valverde aura peu de flops sur sa liste.

  2. La prochaine étape pour Digne ce sera de faire peser le couloir gauche autant qu’Alba ne le fait. Quand Jordi joue, le jeu penche clairement à gauche, quand c’est Digne qui joue, le jeu penche à droite.
    C’etait flagrant contre Olympiakos.

  3. Je crois que Valverde est plus intelligent qu’ Enrique qui pour garnir son palmarès détruisait certains talents du club. J’ai beau aimé ce soir le match de coupe de roi la belle prestation qu’a fournie l’équipe B aligné par Valverde au début ils ne trouvaient pas las bonne formule mais après c’était le régale total et s’il continue comme ça le A pourrait souffler un peu et nous pourrons rêver du triplet alors bonne continuation pour Valverde, visca Barça

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom