Faites venir Rubiales !

3
1820
Bartomeu a la molesse, Rubiales la force

Très récemment, le président de la Fédération de Foot Espagnole a géré impeccablement le cas Lopetegui. Cela tranche avec la mollesse de Bartomeu envers Piqué suite à La Décision. De quoi déprimer encore plus les supporters d’une institution malmenée.

C’est arrivé presque en même temps et forcément on a envie de les comparer. La semaine dernière, mardi, le Real Madrid annonçait qu’il allait enrôler le sélectionneur de la Roja Lopetegui après le Mondial. Le lendemain, le président de la Fédération Rubiales renvoyait son coach, furieux d’avoir été prévenu « 5 minutes avant le communiqué du Real. »

Jeudi, c’était au tour du Barça de vivre un mélodrame. Griezmann annonçait sa décision de rester à l’Atletico dans un documentaire produit par Piqué et salué par Umtiti. Si l’attitude du Français ressemblait plus à une bourde de celui qui aurait tapé trop vite sur son téléphone, celle de Gerry, en revanche, était beaucoup plus condamnable. Le défenseur central faisait ses affaires sur le dos de son employeur en s’en vantant qui plus est sur son compte Twitter. On attend toujours la réaction de Bartomeu à ce sujet.

Lire aussi: Bartomeu sans fusible

Une mollesse affligeante

Le Barça a bien donné une réponse. C’était aujourd’hui, lors de la présentation d’AbidalJordi Mestre, le vice-président du Club en charge du sportif, a lu un communiqué en ouverture de la conférence : « Le président a parlé avec Piqué et lui a fait part de sa surprise et de son mécontentement. Nous parlerons en interne avec lui et Umtiti au retour du Mondial. » Oulalala ça fout les jetons. C’est comme dire à un enfant « je ne suis pas content et on en reparlera dans deux mois. » Autant dire une éternité. Avec une telle manière de faire, pas étonnant qu’Abidal soit appelé à la rescousse pour faire le tampon avec le vestiaire, ni que Piqué se sente intouchable. Un manque de fermeté qui vient après la nomination de Pep Segura l’été dernier en plein mercato – déjà – comme directeur technique, le départ de Neymar ou la déclaration de Robert Fernandez assurant lors de la présentation de Dembélé que deux joueurs viendraient d’ici la fin du mercato – aucun n’est venu.

Lire aussi: la présentation d’Abidal perturbée par Griezmann

Le conseiller délgué de l’Atletico Gil Marin, pendant ce temps, parade sur la  Cadena SER en menaçant le Barça de poursuites judiciaires, puisqu’il a la preuve que le Club a négocié avec Grizou en dehors des périodes autorisées. Rubiales est lui renforcé de son choix difficile mais logique après le nul de l’Espagne contre le Portugal. Bartomeu, lui, fuit ses responsabilités. À moins qu’il ne parle devant la Ô combien importante Assemblée Générale du Sport et de la Culture de Barcelone jeudi. Sept jours après la décision. On peut en douter. Bien trop tard quoi qu’il en soit pour changer l’image d’un président de club qui s’abandonne au pouvoir des joueurs.

Photo: AFP / Lluis Gene

Abonnez-vous c'est gratuit!

3 Commentaires

  1. Piqué est en plein Mondial avec sa Selection. Plus que normal qu’il attende son retour.
    De plus Piqué a déjà donné sa version des faits, il a juste mis a disposition une camera.
    Si le Barça se mele avec un joueur durant le Mondial on va crier que le Barça nuit à la Selection.
    Arretons le mélodrame.

    Quand aux pseudos menaces de sanctions, la FIFA a deja dit au printemps que y avait rien.

  2. Le dossier de Griezmann a connu des hauts et des bas entre promesses juteuses de Bartomeu et non chalence des négociations, le résultat ne devrait surprendre que les naïfs. Avec un échec de plus, on trouve le courage de le mettre au dos de Umtiti et Piqué, alors que Griezmann a utilisé le barça pour mieux négocier sa situation pécuniaire avec l’Atletico. Au lieu de tourner la page et s’attaquer sérieusement à d’autres joueurs ciblés ( la liste s’allonge Et se rétrécit comme un accordéon) la direction du barça a intérêt à s’activer et renforcer les lignes de l’equipe Avant la tournée USA. Sinon on va assister à une autre saison similaire aux précédentes.

  3. Ce n’est pas la faute à Piqué si la direction de notre club préféré est d’une incompétence totale, surtout en matière de recrutement. Ils se sont fait ridiculiser avec le départ de Neymar et la non venue de Griezmann (à mes yeux ce n’était pas une priorité mais juste une bonne affaire sur le coût financier) Depuis 4 ans la cellule de recrutement fait n’importe quoi (Gomes,Raditic, Mina ,Arda Turan, Paulhino, et j’en oublie, Seul L Suarez, Counthino,Untiti sont des réussites, pour Dembele j’attends de voir.
    Pas trop tôt que des cadres ou ex joueurs commencent à décrier cette direction. Les jeunes massians sont ont bien compris eux, ils voient qu’ils n’auront aucune chance et partent les uns après les autres.
    L’avenir du club est bien sombre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom