Mercato : Griezmann fait ce qu’il a dit

3
4103

En mars Antoine Griezmann a dit qu’il voulait que son avenir soit décidé avant de partir en Russie. Il a confirmé mardi à Istra que sa décision était prise. Il semble vraiment tout proche du Barça.

Le 20 mars, L’Equipe publiait une interview d’Antoine Griezmann. « Mon avenir sera décidé avant la Coupe du monde, était-il écrit dans le journal. Je veux partir en Russie l’esprit libre. Et je pense d’ailleurs que c’est ce que tout le monde veut. Ce n’est pas tant la question de savoir où je jouerai qui peut être ennuyeuse mais plus le fait qu’on t’appelle régulièrement pour savoir : « Alors, qu’est-ce que tu penses de ça ? Est-ce que tu veux ça ? Ou ça ? » J’ai dit à ma sœur, qu’on reste ou qu’on ne reste pas, il faudra que ce soit réglé avant. »

Décision prise, pas communiquée

Griezmann l’a confirmé aujourd’hui. Tout le monde espérait qu’il se définirait au moins par rapport à l’Atletico alors qu’il est venu en conf de presse à Istra, alors que personne ne l’y obligeait. Mais le Français a évacué le sujet en une phrase en français et en espagnol. Nada mas. Il avait bien assuré qu’il aurait pris sa décision, pas qu’il la communiquerait. Une question, cependant, à la fin, nous en a dit beaucoup plus. Le Petit Prince a pris sa décision. Et comment ne pas interpréter alors qu’il va quitter les Colchoneros. « Il reste en Espagne » a assuré Didier Deschamps sur le plateau de Téléfoot. Il fera donc, selon toute vraisemblance, le voyage vers la capitale catalane.

Il vient au Barça

Car comment sinon interpréter son silence ? Le plus intéressant est de voir la réaction des supporters et des journalistes proches de l’Altetico Madrid. Eux aussi sont énervés, au même titre que ceux du Barça qui voudraient passer à autre chose. Mais maintenant, les Matelassiers ont tout pour être tendus. Si le Français avait décidé de rester, il l’aurait déjà communiqué. A fortiori aujourd’hui, alors que sa décision est prise. Il vient donc au Barça. Ce n’est pas une information. Juste une déduction. Chaque non pas de « Grizou » vers l’Altetico le rapproche de la date du 1er juillet, quand sa clause libératoire redescendra à 100 millions d’euros. Il faut encore attendre. Mais l’horizon, par cette simple réponse de Griezmann, s’est encore plus dégagé en Catalogne.

Photo : AFP PHOTO / FRANCK FIFE

Abonnez-vous c'est gratuit!

3 Commentaires

  1. Soit ! Mais il commence à nous fatiguer AG7 avec son « indécision » … Un air de déjà vu à l’envers, se queda – se pas queda … Si encore c’est acté avec le staff et la direction du Barça … Allez bon vent à tous !

  2. Faut pas s’énerver! Il y a des paramètres que nous ignorons. Ceux qui savent sont tenus de garder le silence!. Alors, à notre tour, attendons!
    Place à la coupe du monde dont le vainqueur est inconnu. Là aussi, attendons!
    Attendons, attendons …!

  3. Et si jamais il ne venait pas ? Alors quel tactique pour Valverde pour remporter cette champions que nous courons derrière après de 2015 , moi c’est ça qui me préoccupe mais la venue AG7 or Coutinho est plus fort que lui à mon avis si le coach est conscient de cela. AG7 a peut-être peur de se trouver sous l’aile de Suarez ou coutinho qui sait. En cas nous saurons de qui sera le meilleur tacticien Valverde / Lapetegui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom