Iniesta a régalé pour son hommage

5
2360
Iniesta a régalé pour son hommage

Iniesta a reçu l’hommage institutionnel du Barça, à son image, hier soir au Camp Nou. Le Club, lui, a bien fait les choses pour lui rendre honneur.

Une cérémonie d’adieu peut être ennuyeuse, surtout quand c’est un hommage institutionnel. Mais là, pour Iniesta, rien à dire. Au contraire. Ce fut émouvant, rythmé, humoristique grâce à Don Andrés qui a choisit un maître de cérémonie au top. Et une très bonne organisation du Barça.

Red carpet au Camp Nou

3 pages d’invités. Autorités, autres clubs, membres du Comité Directeur, ex-joueurs… Tout le gratin qui a pu se rendre au Camp Nou était présent pour rendre honneur à Iniesta. Un tapis rouge était même dressé à l’entrée 15 du stade, avec un photocall pour les télés et les journalistes, façons Festival de Cannes. Avec une lutte permanente pour avoir de bonnes images « Baissez-vous » criaient les caméraman quand passaient Laporta, Xavi Hernandez ou Radomir Antic. Pour Marc Gasol, curieusement, il n’y a pas eu ce problème…

Un MC au top

Le meilleur était pourtant à venir. Iniesta avait en effet choisit un excellent maître de cérémonie pour rendre cet hommage vivant, intéressant, drôle. Jordi Evole, un journaliste catalan très connu en Espagne grâce à son programme impertinent « Salvados ». Capable de demander à Samuel Eto’o s’il arrivait de chez Zara avec sa veste à paillette. A Andrés si, en lui achetant du vin, il pouvait le faire changer d’avis. Et à Piqué s’il allait passer un tweet avec un « Se queda ».

Vinrent aussi les vidéos de remerciements, notamment de tous ses ex-coéquipiers, mais aussi des footballeurs et entraineurs de renoms comme Totti ou Buffon. Et Nadal et les frères Gasol. De quoi faire pleurer une première fois sa femme Anna. « Ce ne sont pas des jours faciles avant dit en préambule Iniesta, avec ses 32 titres derrière lui. C’est une décision à la fois facile et difficile d’assumer. »

 

Une cérémonie simple, à l’image d’Andrés

Ce qui a frappé surtout, c’est la simplicité de la cérémonie. On se serait cru en famille au Camp Nou. Andrés Iniesta avait invité les vigiles de la Masia, Fernando et Juan, et Josefina, la cuisinière. « Je détestais les épinards même si elle les cuisinait très bien » avoua le toujours capitaine. Le N°8 avait décidé de faire monter sur scène Xavi, Busquets, Alba, Eto’o et Piqué. « Dès le premier jour il faisait tout bien sur le terrain a dit Xavi. Un joueur extraordinaire et un homme encore meilleur. Il lui reste plus qu’à profiter de la suite. Il va se rendre compte qu’il est une légende. »

Lire aussi: José Antonio Iniesta: « J’enverrai la note de téléphone à mon fils. »

Piqué et Eto’o s’en sont eux donner à cœur joie. « Tu vas au Sutton? » (une boite de nuit de Barcelone) demanda Gerard à l’attaquant Camerounais, en référence à sa veste. Ce quoi Samuel lui répondit: « A Milan tu étais venu me voir pour me dire qu’au Camp Nou vous remonteriez le 3-1 de l’Inter. On a vu ». Les deux hommes s’entendent bien, mais ils ont mis Xavi mal à l’aise.

Enfin Iniesta a livré son dernier message au public, ou il a exprimé toute sa gratitude. « Je ne m’étais jamais imaginé ce moment. C’est passé si vite. Je n’ai que de la gratitude pour tous les gens que j’ai croisé. Merci à Oriol Tort et Albert Benaiges. Aux joueurs, au Club, surtout à ceux que l’on ne connait pas mais qui sont si importants. Vous allez me manquez. Le Barça est le meilleur Club au monde. Merci aussi à la Roja. A mes amis, présents dans les bons et les mauvais moments. Aux supporters, surtout pour les ovations de ces dernières semaines. A ma famille. On avait un rêve, on est y est arrivé. » Un message qui a touché ses parents, émus aux larmes, tout comme Xavi. « Je m’en vais, à bientôt » chanta pour conclure Estopa, le groupe favori d’Andrés, qui sont aussi ses amis. Bartomeu lui a déjà donné rendez-vous pour laisser ses empreintes sur le Boulevard des Légendes de la Masia qui jouxtera le stade Johan Cruyff, qui sera en principe inauguré l’an prochain.

Photo: AFP PHOTO / Josep LAGO

Abonnez-vous c'est gratuit!

5 Commentaires

  1. Je lui souhaite bonne réussite dans sa nouvelle vie mais j’ai des larmes aux car le club n’a pas pensé à ce grand jour comme à celui de Xavi et pire ils n’y s’ont pas pour le futur du King Messi qui les suit à grande vitesse .
    J’ai suivi la mémorisation des moments forts du maestro et vraiment je n’ai pas arrêté de pleurer car j’ai pressenti celui de Messi qui lui marquera la fin du grand Barça. Pourvu que ces bons à rien leaders soient remplacé par des bons à temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom