La Champions les obsède

3
45
Suarez, Neymar, Iniesta, Alves: la Champions les obsède
Barcelona's Uruguayan forward Luis Suarez (R) celebrates his goal during the UEFA Champions League quarter finals first leg football match FC Barcelona vs Atletico de Madrid at the Camp Nou stadium in Barcelona on April 5, 2016. / AFP / JOSEP LAGO (Photo credit should read JOSEP LAGO/AFP/Getty Images)

Sonnette d’alarme à Can Barça. L’Altetico et le Real Madrid sont revenus à 3 et 4 points en championnat après deux défaites consécutives des Catalans lors du Clasico (1-2 à la maison) et sur le terrain de la Real Sociedad (1-0). L’équipe auteure de 39 matchs sans défaite il y a encore 10 jours est-elle en finie? NON. Car les joueurs du Barça ont une obsession: gagner leur deuxième Ligue des Champions.

On les croyait invincibles tandis qu’ils enfilaient les victoires entre octobre et mars. Le monde, conquis à Tokyo, était à leurs pieds. Et les socios faisaient déjà les calculs de QUAND ils allaient célébrer ce titre de Liga alors que le Barça caracolait en tête du championnat. Face au Sporting le 23 avril? Sur le terrain du Betis le 30? Rien de tout ça. Car les Catalans ont vu fondre comme neige au soleil leur avance avec 1 nul et 2 défaites en Liga – la pire série du club depuis 2008-2009 sous l’ère de Guardiola. L’Atletico n’est plus qu’à trois points du Barça, et le Real à 4. Couronné d’avance il y a 15 jours, Iniesta & Co pourrait même commencer le match dimanche soir contre Valence à égalité de points avec les Colchoneros, et avec un seul point d’avantage sur les Merengues. Bonjour l’angoisse.

C’est surtout la défaite contre le Real qui est inquiétante

Comment en est-on arrivé là? Laissons de côté le nul à Villareal – c’était il y a 3 semaines déjà – et concentrons-nous sur les défaites lors du Clasico à la maison (1-2) et sur le terrain de la Real Sociedad (1-0). Sont-elles identiques? Pas du tout. Les Catalans ont dominé de la tête et des épaules le Real Madrid lors des 60 premières minutes du match. Mais ils n’ont pas su réagir après l’égalisation de Benzema. Les Madrilènes, qui jouaient leur honneur, ont finalement remporté le match.

La défaite sur le terrain la Real Sociedad est plus inquiétante. Le jeu proposé en première mi-temps était indigeste. Messi et Neymar, sans Suarez suspendu, n’ont pas été décisifs. Piqué et Mascherano n’ont pas su contenir Oyarzabal, qui a bout de cinq minutes. Rafinha et Arda, alignés au milieu, n’ont pas déséquilibré la défense basque. Un match à oublier très vite. Mais comment?

La Champions les obsède

« Tout est dans la tête » disait Cruyff. Ca tombe bien, le Barça n’a qu’une obsession: gagner sa deuxième Ligue des Champions consécutive. Celle qui les fera entrer au Panthéon du football moderne. Messi l’a dit. Arda, Rakitic, Luis Enrique aussi. Car les joueurs savent que les équipes reconnues dans l’inconscient collectif ne sont pas celles qui ont accumulé les titres de champion national, aussi difficiles qu’ils soient à conquérir. Non, l’Histoire du football retient le Real de Di Stefano (5 titres de champion d’Europe 1956 à 1960), l’Ajax de Cruyff (3 titres de 71 à 73), le Milan de Sacchi (2 titres en 89 et 90). Comme elle retient la Dream Team pour sa victoire en 1992 à Wembley, pas pour ses 4 titres de Liga consécutifs.

Cette obsession explique en partie les deux défaites subies par le Barça en Liga. Leur avance en championnat leur en offrait cette possibilité. La preuve? Les ressources insoupçonnées que l’équipe a trouvé pour renverser la vapeur contre l’Atletico il y a une semaine. Comme elle les trouvera demain soir à coup sûr au Calderon. Le Barça n’est donc pas carbonisé. Il est juste obsédé.

Et vous? Pensez-vous que la Ligue des Champions obsède le Barça au point d’avoir perdu ses deux derniers matchs de Liga?

[mks_toggle title= »Abonnez-vous au Blog du Barça! » state= »close « ][jetpack_subscription_form][/mks_toggle]

Rejoignez-nous sur facebook et twitter !

Photo: JOSEP LAGO/AFP/Getty Images

Abonnez-vous c'est gratuit!

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom