La présentation d’Abidal perturbée par Griezmann

6
1005

La présentation d’Eric Abidal a eu lieu ce mardi midi, à la Ciutat Esportiva Joan Gamper. Le nouveau secrétaire technique du FC Barcelone a eu l’occasion d’expliquer ses motivations et ses missions parmi une flopée de questions sur Antoine Griezmann.

Entre 60 et 70 journalistes  dont une bonne dizaine de caméras ont fait le déplacement pour la présentation d’Eric Abidal au poste de secrétaire technique. Cependant, tous n’étaient pas venus que pour lui. Lorsque le Français est entré dans la salle, souriant mais pas trop, il était accompagné de Jordi Mestre, vice-président du Barça, et Pep Segura, directeur du football. Les médias qui n’étaient pas focalisés sur l’ancien latéral gauche attendaient ces deux hommes de pied ferme. C’est Jordi Mestre qui a ouvert la conférence en évoquant le sujet phare de la journée : Antoine Griezmann. Histoire de s’en débarrasser pour le moment. « Nous sommes triste de cette décision, a-t-il déclaré. L’intervention de Piqué à provoqué surprise et dérangement au club. On en parlera avec lui et Umtiti quand ils reviendront. » C’est ensuite Pep Segura qui a pris le relais. Cette fois pour présenter le nouveau secrétaire technique puisque c’est lui qui l’a choisi. Le directeur du football a avoué que c’est « le critère humain et les valeurs » qui ont fait la différence dans son choix de nommer Abidal, mais aussi la connaissance et la proximité qu’a l’ex de Monaco, Lille et Lyon avec le marché français.

« Je connais très bien le vestiaire »

Ensuite, les deux membres de la junta blaugrana se sont tus pour laisser la parole à « Abi ». Le secrétaire technique a immédiatement saisi l’opportunité de certifier qu’il ne manque pas d’expérience malgré le fait qu’il n’ait jamais occupé ce poste auparavant. « Je crois qu’en plus de l’expérience que j’ai eu dans le monde du football en tant que joueur, je connais très bien le vestiaire, l’attitude de tous les joueurs mais aussi la gestion du quotidien, des contrats, déclarait-il. Cela me permet de transmettre les valeurs que j’ai toujours eu. » Une fois la réponse du Français terminée, le sujet Griezmann est revenu sur le tapis. Jordi Mestre a été une première fois sollicité pour faire son autocritique sur l’échec de ce transfert qui continue manifestement de tenir tout le monde en haleine.

LIRE AUSSI : Abidal, la surprise du chef

« Nous ne sommes pas ici pour parler d’un seul joueur »

Le vice-président a immédiatement posé les choses : il ne souhaite pas en parler pour le moment parce qu’il estime que ce serait « un manque de respect » à Eric Abidal. Les journalistes ont alors tenté leur chance avec ce dernier. Réponse : « Je crois que la décision lui appartient, je peux pas rentrer dans le débat. Il y a deux options : on peut dire oui ou on peut dire non. (…) Nous ne sommes pas ici pour parler d’un seul joueur. » Et comme il n’y avait pas de raison qu’il y échappe, Pep Segura a aussi eu le droit de botter en touche concernant ce dossier brûlant. Une fois ce premier orage passé, retour à Abidal. Le directeur technique a confié qu’il avait déjà discuté avec Ernesto Valverde, mais qu’ils n’avaient « pas encore parlé de joueurs parce que ce n’était pas le moment, il partait en vacances. Je me suis déjà réuni avec Pep Segura et Ramon Planes, nous sommes tous en contact avec le Mister. » 35 minutes après l’arrivée d’Abidal, la conférence qui a vu Jordi Mestre répéter deux autres fois qu’il ne souhaitait pas évoquer le non-transfert d’Antoine Griezmann, les journalistes ont eu droit à une photo de groupe mais la principale interrogation de la majorité d’entre eux n’est toujours pas éclaircie.

 

Photo : AFP PHOTO / LLUIS GENE

Abonnez-vous c'est gratuit!

6 Commentaires

  1. Espérons qu’Abidal impose le caractère qu’on lui connaît, lui qui a su gagner le respect du vestiaire à son époque. Qu’il ne devienne pas une marionnette à qui on va dicter quoi faire.
    Il parle de philosophie de l’équipe, eh bien on aimerais beaucoup qu’il nous restitue ce qu’il a appris avec Pep Guardiola.
    Bonne chance à lui.

  2. Le Barça devient une équipe où chacun fait ce qu’il veut. Que Piqué, devenu plus bavard que bon joueur depuis un moment soit le producteur d’un documentaire dans lequel Griezmann annonce qu’il reste à l’Atletico Madrid et donc ne viendra pas au Barça sans que les dirigeants n’en soient informés ; qu’Umtiti qui commence à se donner des ailes de patron alors que depuis la trêve hivernale il redescend de plus en plus de son nuage de bon défenseur, félicite publiquement le même Griezmann pour son choix (contre lui son équipe), ça veut tout simplement dire qu’il manque de la discipline au sein de ce club. Il n’y a pas longtemps, c’est Puyol qui avait été pris sur les faits comme étant l’artisan des départs de joueurs de la Masia dans d’autres clubs. En 2017, malgré le coup de semonce que Neymar avait porté aux flancs de leur club, Messi et Suarez n’avaient pas hésité à l’accueillir les bras ouverts à Barcelone et dans une joie indescriptible. Vous ne verrez pas de telles attitudes au Réal qui est un club qui met l’institution avant toutes autres considératiins.

    • Piqué a deja dit qu’il n’avait aucune connaissance du choix de Griezmann. Il a juste mis à disposition une camera.
      Il a su la decision que le jeudi matin et dès qu’il a su il a appelé le President.
      Fin de l’histoire.

      • Il ne faut pas chercher à porter le chapeau des échecs aux anciens joueurs sachant qu’il y a déjà une tension depuis le départ de Guardiola. Nous sommes bombardés par des déclarations d’intention de recruter tel ou tel joueur et soudain aucun resultat. Pratiquement chaque jour la direction déclare son intérêt à s’accorder les services d’un grand joueur, et les médias gonflent l’événement, au fait c’est de la consommation médiatique pour rassurer les fans du Barça. Pire encore, seuls les départs des talents de la Masia se passent en douceur avec la complicité des médias proches du Barça, alors qu’un directeur technique du Club osa déclarer que la faute est due aux demandes financières exagérées des jeunes. ADN DU BARCA. Allez y comprendre quelque chose. Pour ce qui est d’Abidal, je crois que son recrutement a pour but de montrer que la direction actuelle est en bonne relation avec les stars du barça. Chez nous on dit :une seule main n’applaaudit pas”. Abidal a de bonnes intentions, sont-elles duffisantes pour réaliser de bons recrutements? Le temps nous le prouvera. VISCA BARÇA

  3. Je ne vois pas en quoi se fatiguer d’une histoire ( griezmann) terminée , de tout façon si ce dernier n’a pas voulu venir et bien tant pis pour lui or le club avait peut-être besoin pour réveiller Suarez mais à mon avis les vrais besoins sont le milieu et la défense donc il est mieux d’avancer sur , que de se jeter la responsabilité de cette non venue sans réelle importances. Pour ce qui est de la discipline du club les joueurs doivent avant tout savoir qu’ils sont des employés bien bosser et ne plus se mêler des affaires des dirigeants . Bartomeu n’est pas dictature comme Perez et il est fragilisé par les critiques des fans et ceux d’ailleurs (Xavi , Puyol) et n’arrive pas à hausser le ton sur ces abrutis qui s’amusent à Twitter le mal de leur club que de bien tenir la baraque sur le field. Nous souhaitons à Abidal de bien être au près des jeunes de la Masia afin de les encourager à se surpasser pour accéder à l’équipe A mais, aussi de cette équipe première pour renforcer Valverde. Soyons nous les fans derrière la direction et contre ceux qui sont bavards que bons joueurs . VISCA BARÇA .

    • Bon point, et je ne peux dire le contraire seulement j’attends que cette direction soit plus efficace et plus aggressive dans ses négociations, le temps passe, et chaque joueur le milieu du barca est bombardé par ses détracteurs, et devant le comportement passif de la direction, ces détracteurs gagnent de plus en plus de sympathisants. La crise existe, sans aucun doute, mais le club a les moyens institutionnels et matériels pour la surmonter, alors patience oui mais avec des limites.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom