Le Barça selon Jordi Cruyff

4
3641
Le Barça selon Jordi Cruyff

Jordi Cruyff a rencontré des membres de la Penya Blaugrana de Tel Aviv avant de quitter son poste d’entraineur du Maccabi. Il en a profité pour partager avec eux sa vision du Barça.

On peut être à 3.000 kilomètres de Barcelone et rencontrer l’un des plus fins connaisseurs du Barça. C’est ce qui s’est passé le mois dernier pour une vingtaine de membres de la Penya Blaugrana de Tel Aviv, qui a eu l’occasion de s’entretenir avec Jordi Cruyff. Le fils de y terminait son année d’entraineur au Maccabi, après en avoir été 5 saisons directeur sportif. L’occasion pour lui de transmettre sa passion et sa philosophie du F.C. Barcelone aux fans présents.

Jordi Cruyff et la Penya Blaugrana de Tel Aviv
Jordi Cruyff au Rishon Lezion, le QG de la Penya Blaugrana Tel-Aviv (Crédit: Penya Blaugrana Tel Aviv)

« Jordi Cruyff dit nous pour parler du Barça »

Même s’il n’y a joué que que deux saisons en équipe première, Jordi Cruyff à le Barça dans la peau. « Il parle toujours du Club en disant nous », explique l’un des participants. Le premier Jordi né en Catalogne connait tellement le sentiment culé q’il en regrette que les supporters ne valorisent pas le Doublé autant qu’ils devraient. Il constate aussi la nervosité des socios quand leur équipe mène 3-0 et qu’elle prend un but. « Jordi trouve incroyable que l’humeur des supporters du Barça dépendent autant des résultats du Real », précise cette même personne. Les anciennes générations présentes au Camp Nou ont en effet l’habitude de voir toujours le verre à moitié vide. 

Sa philosophie pour le Barça

Côté philosophie, Jordi Cruyff est bien le fils à son père. Il est en effet convaincu que l’équipe du Barça doit se composer principalement de joueurs formés au club. Il ne jette cependant pas la pierre aux dirigeants actuels. Pour lui c’est la loi espagnole qui est la principale responsable de la fuite des talents. Chaque footballeur a en effet une clause libératoire qu’un concurrent peut payer. Par ailleurs, toujours selon Cruyff fils, le facteur chance entre aussi en jeu. Sergi Roberto a eu l’opportunité de consolider sa place quand Dani Alves était blessé. Pareil pour Puyol, qui est entré en équipe première suite à un conflit entre l’entraineur Van Gaal et ses joueurs.

Pas d’info sur son avenir

Jordi Cruyff n’a en revanche donné aucune piste sur son avenir professionnel. Il a toutefois reconnu qu’il parle régulièrement avec Bartomeu. Il sera cet été à Barcelone avec sa famille, et en profitera pour voir sa maman Danny. Cette dernière a déménagé depuis la mort de son mari Johan car les souvenirs dans la maison lui pesaient trop. Il sera donc tout près s’il accepte finalement le poste de directeur sportif que lui propose le président, comme informait As la semaine dernière.

S’il vient, J.C. aura plusieurs dossiers chauds à gérer. Le premier sera de composer une équipe capable de survivre à l’après-Messi, alors que 5 titularisimos du Barça ont 30 ans et plus (Piqué, Rakitic, Messi, Suarez et Busquets – ce dernier le 16 juillet). Le deuxième, dealer avec la masse salariale du Barça qui flirtait avec les 84% la saison dernière, bien au-dessus du ratio de sécurité de 70% préconisé par la FIFA. Ce n’est pas gagné alors qu’Umtiti vient d’être prolongé alors que Busquets et Alba demandent des augmentations de salaire. Sans compter Griezmann, qui viendrait pour 15 millions d’euros net par an. Enfin Cruyff devra trouver un milieu de terrain capable de peser dans la construction du jeu blaugrana. Thiago Alcantara lui plait car il connait le Club, la jeu, la pression qui l’entoure. Il devra toutefois convaincre les dirigeants qui ont pour politique de ne pas faire revenir un joueur qui est parti. S’il est nommé, bien sûr.

Photo: AFP / Albert Llop / Anadolu Agency

Abonnez-vous c'est gratuit!

4 Commentaires

  1. C’est vrai que je m’attendais davantage à un article axé sur sa possible venue à la direction technique mais c’est déjà pas mal. Je souhaite fortement qu’il vienne au club parce que Pep Segura est entrain de tuer le club avec ses recrutements tournés plus vers l’extérieur il nous ramène des joueurs qui n’ont pas l’ADN du club et rejette quelqu’un comme Thiago, Grimaldo ou Ballerin parce qu’ils seraient partis et ne peuvent plus revenir. C’est n’importe quoi, si telle était la philosophie de l’équipe alors Alba ne serait pas avec nous. Nous avons plus que jamais besoin de Jordi Cruff qui devrait normalement avoir une philosophie qui ferait honneur à son nom, sans oublier qu’il a connu la formation barcelonaise comme tous ces jeunes qui sont obligés aujourd’hui d’aller monnayer leurs talents ailleurs parce que la porte de l’équipe première est fermé.
    En passant je ne serait pas étonné que Palencia quitte le club cet été vu son âge et vu le peu d’opportunités qu’il a en équipe première alors qu’il serait un parfait substitut de Semedo (en titulaire) avec Roberto qui peut retrouver le milieu du terrain. Dans tout ceci notre direction technique ne voit rien.
    Je commence à ne plus reprocher des choses à Bartomeu étant donné qu’il est le président du Barça et donc il ne gère pas que la section football ou les aspect footballistique du club, les vrais fautifs c’est les mecs de la direction technique.

    • Merci d’avoir bien exprimé les avis partagés d’un grand nombres de fans, espérons que l’arrivee De Jordi marquera une nouvelle ère au barca. Merci aussi à M. Olivier pour cet article de grande importance. Très bonne continuation. VISCA BARÇA

  2. fabregas n’etait pas revenu?ils n’ont pas tenté de faire revenir bellerin?cette ideologie est stupide.Si thiago n’avait pas eu le courage de partir,il ne serait pas devenu international.c’est l’un des rares joueur du club qui est parti et s’est imposer dans un grand club.Respect à lui

  3. Le passé ne se conjugue pas et je crois qu’il est inutile de pleurnicher derrière des Pedro , Fabregas , Bellerin , Munir , Sandro, Bartra, qui n’ont eu les vraies qualités pour briller en équipe A comme les Puyol , Iniesta , Xavi et les présents
    Busquet , Alba , Roberto. Les rescapés de la Masia de l’ère de la gloire sont dans leurs derniers virages ( vieux) et il faut un vrai coach bourré de qualifié pour faire sortir des hyper héritiers de la Masia sinon à force d’admirer Messi et de compter sur lui le Barça finira dans la seconde division de la Liga. Le club a besoin d’une vraie cellule de recruteur aussi qu’un très bon coach capable de faire briller ceux qui sont sous ses ordres or c’est lui qui fait ses recrutements et ordonne les dirigeants de lever les clauses donc Bartomeu doit se concentrer aussi sur les coaching car c’est là les vrais problèmes du club. Le Barça s’est abonné au 1/8 de la champions depuis qu’il a quitté son ADN et a commencé à suivre le mauvais chemin des clubs européens donc il faut revenir à sa tradition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom