Le jour où Thierry Henry aurait pu devenir entraîneur adjoint du Barça

0
1823

Il y a trois ans, alors que Luis Enrique était en poste en tant qu’entraîneur du FC Barcelone, trois autres anciens du club auraient également pu faire leur retour au Camp Nou : Koeman, Laudrup et Henry.

Thierry Henry a la fibre du coach. Il veut entraîner et ce n’est pas nouveau. En août dernier, son nom a d’ailleurs fait couler beaucoup d’encre du coté de Bordeaux. Il faisait figure de favori pour remplacer Gustavo Poyet chez les Girondins. Finalement, à la fin du mois, il a été promu premier adjoint de Roberto Martinez, le sélectionneur de la Belgique. Henry avait rejoint le staff de l’Espagnol en août 2016, cinq mois après avoir obtenu son diplôme. Le Français avait déjà entraîné les U15 d’Arsenal et tenté les U18 tout en gardant son poste de consultant pour Sky Sports avant qu’Arsène Wenger ne s’y oppose. Il s’agit de sa première expérience dans le staff d’une équipe première. Mais celle-ci aurait pu arriver un an plus tôt.

Koeman, Laudrup et Henry

En 2015, un certain Jordi Majo se présente comme candidat à la présidence du FC Barcelone. Il avait déjà tenté le coup en 2003. Seulement, cette fois, il n’obtient pas les 2500 signatures suffisantes pour accéder à la pré-candidature. Il promettait de faire revenir plusieurs légendes du club : Mickael Laudrup (1989-1994) en directeur sportif et Ronald Koeman (1989-1995). Et il avait une dernière carte, non révélée à ce-moment-là: faire de Thierry Henry, qui vient de raccrocher les crampons, l’adjoint du Hollandais.

Une réunion secrète

Dans les coulisses, cet arrangement s’est ficelé au cours d’une réunion secrète à l’Hôtel Juan Carlos de Barcelone, à 10 petites minutes du Camp Nou. Autour de la table sont assis : Jordi Majo, Thierry Henry et William Matthew. Ce dernier est un socio du Barça… et du Sloan Club de Londres, dans le quartier de Chelsea. Le monde étant petit, Darren Dein, manager d’Henry ayant d’excellentes relations avec le Barça et fils d’un ancien vice-président d’Arsenal très influent dans la capitale anglaise, est également membre de ce club. C’est ainsi que la connexion s’est faite avec Matthew et que le champion du monde 1998 s’est retrouvé à deux doigts de revenir au FC Barcelone il y a trois ans. Mais Bartomeu l’a emporté et la venue de Titi, sans crampons cette fois, est restée lettre morte.

Photo : JOSEP LAGO / AFP

Abonnez-vous c'est gratuit!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom