Les défis de Messi

6
4854

La saison 2018-2019 sera charnière pour le FC Barcelone et encore plus pour Lionel Messi. Les nouveaux enjeux sont de taille pour le D10S.

Ils sont de retour. Mardi dernier, les Quatre Fantastiques sont revenus à Ciutat Esportiva Joan Gamper. C’était la fin des vacances pour la torche humaine Jordi Alba, l’homme invisible Sergio Busquets, la chose Gerard Piqué et Mister Fantastic Lionel Messi. Alors que le reste de l’effectif se repose encore ou joue l’International Champions Cup aux États-Unis, l’Argentin s’apprête à démarrer une nouvelle saison toute particulière. D’abord, il récupère le brassard d’Andrés Iniesta et devient le premier capitaine du FC Barcelone, avec toutes les responsabilités que cela entraîne. Il vise aussi quelques objectifs personnels. Parmi eux, la distinction de joueur le plus titré de l’histoire du Barça. Chose qu’il peut obtenir dès le 12 août prochain, lors de la Supercoupe d’Espagne contre le FC Séville. À Tanger, il pourrait soulever son 33ème trophée et dépasser Don Andrés. Également, s’il dispute 38 matchs cette saison, il doublera encore le nouveau joueur du Vissel Kobe – qui en a joué 674 – et se rapprochera de Xavi (767). Mais toutes ces récompenses sont en réalité totalement secondaires. Il y en a une qui passe avant toutes les autres.

https://twitter.com/soucheiron23/status/1023901594419638273

Ligue des champions = Ballon d’Or

« Nous ne pouvons pas passer une année de plus sans Ligue des Champions », lâchait « La Pulga », le 7 juin dernier dans Mundo Deportivo. D’autant plus que, si les trophées collectifs pèsent évidemment plus lourd dans son esprit que les individuels, Messi sait parfaitement qu’un sacre en Ligue des champions représente une chance très sérieuse de soulever le Ballon d’Or. Il n’a touché aucun des deux depuis 2015 et, après avoir été éliminé en quarts de finale de C1 ainsi qu’en huitièmes du Mondial, il ne risque pas de prétendre au prix de France Football cette année. Cette Coupe du monde était d’ailleurs certainement sa dernière. Du moins, à ce niveau. Aujourd’hui, son avenir est autant à méditer avec l’Albiceleste que les Blaugranas.

LIRE AUSSI : Ousmane Dembélé, c’est maintenant ou jamais

Le début de la fin ?

D’autant plus que son meilleur ennemi a fait ses valises pour la Juventus de Turin. Après neuf saisons de bagarre intense, Cristiano Ronaldo laisse Messi tout seul en Liga. Les deux quintuples Ballon d’Or se sont motivés à se surpasser pendant tant d’années. Ils sont maintenant séparés. Il y a bien un autre crack de taille dans ce championnat espagnol : Antoine Griezmann. L’Argentin l’espérait cet été. Il s’était même mouillé dans les colonnes de Mundo Deportivo : « Évidemment c’est un super joueur. C’est facile de s’entendre avec les grands footballeurs et c’est un des grands joueurs qui passe par un moment exceptionnel de sa carrière. Nous voulons être la meilleure équipe du monde et pour cela nous voulons les meilleurs, ensuite, c’est le problème du coach. » La vidéo de « Grizi » annonçant qu’il allait rester à l’Atlético Madrid a forcément été vécue comme une déception pour Messi. D’autant plus que, pour le moment, aucune recrue de taille n’est venue remplacer le néo-champion du monde. C’est donc encore le même qui va devoir s’occuper de tout une année de plus. Enfin, en 2021, le contrat de « La Pulga » arrivera à son terme. Le président Bartomeu a promis de le prolonger mais, pour le moment, il n’en est rien. Il ne serait pas surprenant de voir celui qui est certainement le meilleur joueur de l’histoire du Barça faire ses adieux à 34 ans, à un club en perte de vitesse.

 

Photo : Miquel Llop / NurPhoto

Abonnez-vous c'est gratuit!

6 Commentaires

  1. Bizarrement, moi j’y crois pour la champions’ cette saison. En effet, Coutinho la jouera cette année, contrairement à la saison passée, et son apport sera primordial cette saison, pour que la Pulga soit moins seul. Cela doit être aussi sa saison, et pas que celle de Dembélé. Si le Barça a vraiment l’objectif de gagner la champions’, et si Valverde arrive à bien gérer son effectif sur les trois compétitions, nous avons l’effectif pour.

  2. « à un club en perte de vitesse »???? Pour vous c’est un triplé(ou la ligue des champions ou rien)

    en lisant certains articles,j’ai l’impression que la saison a été calamiteuse.un doublé c’est rien?ou pour vous tout à commencer sous guardiola?l’immense cruiyff n’a fait qu’un doublé(C1,liga) en 8 ans, c’est dire

    arretez d’etre complexé face au Real,si il n’avait pas gagné cette année,vous jubileriez de cette saison

    le barca à 5 ligue des champions, dont 4 en 10 ans,3 en 6 ans.la belle epoque est passée avec une generation exceptionelle

    une ligue des champions tous les 5 ans semble raisonnable desormais

    personnellement,,une liga me procure la meme joie

    Quant à Messi,il est en fin de course,et depuis 2016,il disparait à chaque 1/4 de finale et ca coincide avec des eliminations

    le barca se prepare à vivre sans lui,il y a de jeunes ailiers(malcom,dembele)coutinho est là,il faut trouver un 9 plus jeune et de bon milieux

    apres son depart,une année de transition peut etre necessaire,mais le barca n’aura pas de mal à trouver un grand joueur qui viendra porter le 10 au barca il n’y aura plus « l’ombre de Messi »

    Gros bisous à olivier et sa bande

    j’aime vous lire meme si je suis rarement d’accord avec vos articles

    PS: Malcom sera ballon d’or^^

  3. Pour moi, tout dépendra de la forme de Suarez car la saison passée il n’était pas au top, surtout en champions league (1 seul but marqué). J’aime bien Munir et Alcacer mais ils ne pourront jamais titiller Suarez pour une place de titulaire. Recruter un grand attaquant du même physique que Suarez (et qui sait au moins contrôler un ballon) serait la solution.

  4. Désolé chers supporteurs du barca je viens de lire que la direction est sur le point de recruter VIDAL du Bayern, please dites moi que je n’ai pas bien lu cette calamité sinon VALVERDE va jouer au 3-6-1 ??,

    • Vidal au Barça, c’est brûlant à ce qui se dit ces dernières heures; mais à choisir entre un Vidal guerrier et un Rabiot chochotte le choix est vite fait !

  5. Commenter :Moi personnellement je préfère la League des Champions comme objectif principal et que les autres s’ajoutent comme accessoires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom