Ligue des champions : le Barça ne va pas chômer

2
1323

Hier soir, sur les coups de 19h, le FC Barcelone était fixé sur ses trois prochains adversaires en Ligue des champions. Et il a été servi. S’ils souhaite en avoir d’autre encore plus forts, il devra donc écarter Tottenham, le PSV Eindhoven et l’Inter Milan.

Lorsque les trois équipes que devra affronter le Barça en phase de groupes de Champions League ont été tirées, le monde blaugrana se divisait en deux catégories. Les déçus qui espéraient tomber sur le Shakhtar Donetsk, le CSKA Moscou et le Viktoria Plzen afin d’arriver tranquillement en huitièmes de finale sans avoir besoin d’enlever les chaussons. Et ceux qui se réjouissaient de ces oppositions prometteuses en terme de spectacle. Oui, parce que, si le FC Barcelone n’a pas atterri dans le groupe de la mort, il n’a pas de quoi s’estimer qualifié d’office pour autant.

L’excellent Tottenham de l’année dernière a su garder tous ses cadres – Lloris, Kane, Son, Alli, Eriksen. Les Catalans peuvent s’attendre à se disputer la première place du groupe avec ces Spurs. Avec les Néerlandais, le Camp Nou se surprendra à réentendre quelques mots de cette douce et agréable langue par-ci par-là, se rappelant ses succès d’antan avec Johan Cruyff. Il y en a eu, quelques jolis noms, qui ont connu les deux clubs : Cocu, Kluivert, Reiziger, Van Bommel, Afellay. Enfin, il y a l’Inter de Milan, que le Barça retrouvera huit ans après s’être fait éliminer (3-1, 1-0) en demie-finale de C1, en 2010. Mais si les Blaugranas souhaitent déguster leur vengeance sur les Italiens et terminer en tête de leur poule, ils doivent jeter un coup d’œil un calendrier. De là se dégagent déjà quelques virages plus ou moins relevés.

https://twitter.com/FCBarcelona_es/status/1035213418544934912

Anoeta avant de se lancer

D’abord, l’entrée en matière se fera le 18 septembre 2018 au Camp Nou, face au PSV. Pour la première fois, le Barça jouera à 18h55. Mais le plus ennuyeux n’est pas là. Trois jours plus tôt, il se sera déplacé à Anoeta, dans un stade qui ne lui réussit que rarement, contre une Real Sociedad qui ne lâche jamais rien et sur une pelouse qui risque de ne pas être en bon état. Comme à Valladolid, elle n’aura été posée que quelques jours avant. La rencontre sent le traquenard à plein nez. Dans tous les cas, les hommes d’Ernesto Valderde y laisseront des plumes. Pas la meilleure manière d’entrer dans une compétition comme la Ligue des champions.

En octobre, il va y avoir du sport

Comme nous l’annoncions il y a deux semaines, le mois d’octobre sera extrêmement lourd. Non seulement il sera charnière pour la Liga, mais aussi pour la C1. Il commence fort le 3 octobre avec un déplacement à Wembley contre Tottenham. Après cela, le Barça voyagera à nouveau à Valence, le 7. Ensuite, il recevra trois fois de suite : le FC Séville (le 21), l’Inter Milan (le 24) et plus le Real Madrid pour le premier Clasico de la saison (le 28). Niveau planning chargé, on peut difficilement mieux faire…

LIRE AUSSI : Le Barça entre favori et outsider

Novembre crescendo

Pour se remettre de ce mois d’octobre surréaliste, le début de novembre s’annonce plus doux. Le déplacement à Giuseppe Meazza prévu le 6 novembre sera pris en sandwich entre deux matchs de Liga largement à la portée des Catalans. Ces derniers se déplaceront chez le promu du Rayo Vallecano et recevront ensuite le Bétis Séville. Après cela, les joueurs partiront avec leurs sélections pour la trêve internationale. Mais à leur retour, ils auront affaire à un virage très serré. Ils enchaîneront la visite chez l’Atlético Madrid puis celle à Eindhoven. Donc un match très important pour la première place en Ligue des champions juste après un autre, au moins aussi important, pour la première place aussi, mais en championnat cette fois.

Finish à la maison

Pour terminer cette phase de groupes, le FC Barcelone aura l’avantage de jouer à domicile. Face à Tottenham, le 11 décembre, il est tout à fait possible qu’il dispute LE match de la première place. Celui qui va départager les deux colosses. Et ce, quelques jours après un derby à Cornella chez les voisins de l’Espanyol Barcelone. De quoi se préparer à aller au combat.

 

Photo : Twitter @FCBarcelona_es

Abonnez-vous c'est gratuit!

2 Commentaires

  1. C’est serré dès cette fin de saison tout notre effectif (y compris ceux de la B) sera sur le champ de bataille puisqu’il y aura aussi la Copa del Rey.
    Donc tous les matchs sans exception. seront importants. Et tout ça arrive avant Mars-Avril. Ce qui peut être une bonne chose. Pas de repos pour les braves.
    Avec notre effectif c’est très jouable. Mais est ce que Valverde sera de taille?
    Je crois que c’est ça notre plus gros doute. Parce que tous les matchs seront difficiles et tactiquement importants.

  2. Nos guerriers sont toujours prêts pour la bataille mais comme tu le dis T.Adj le problème est Valverde qui nous plonge dans le doute pour sa qualité technique car le dernier fiasco de la Roma était de sa faute et celui de Tottenham est vraiment qualifié vu de la façon qu’il avait balayé Zizou l’an dernier prions donc que nos hommes soient en forme pour ne pas dépendre de sa technique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom