Lilian Thuram: « J’aurais du arriver plus jeune au Barça »

0
1125
Lilian Thuram:
CESAR RANGEL / AFP

Lilian Thuram était présent au Camp Nou pour présenter le bilan de l’action de la Fondation du F.C. Barcelone pour aider les jeunes et les enfants réfugiés. L’ex-joueur du Barça de 2006 à 2008 a fait ensuite le fait le point sur l’actualité du Club, de Lenglet à Ronaldinho.

Lilian Thuram est connu pour son engagement contre le racisme car, comme l’explique la fondation du Champion du Monde 98, « on ne nait pas raciste, on le devient ». Aujourd’hui l’ex joueur du Barça était présent dans la salle de presse Ricard Maxenchs du Camp Nou pour soutenir l’initiative de la Fondation du F.C. Barcelone auprès des réfugiés de la Syrie. A travers de son programme FutbolNet, il a réduit le sentiment de peur chez 45,3% des 800 enfants interrogés qui vivent dans des camps précaires au Liban, en Grèce et en Italie. Lilian Thuram, qui a visité l’un d’eux pendant 4 jours au Liban, considère « extraordinaire » le travail de la Fondation du F.C. Barcelone dans ce projet: « Je pense que les enfants se sentent beaucoup plus aimés quand un Club comme le Barça prend soin d’eux. Très souvent on parle d’immigration, d’enfant migrant, mais ce dont nous avons besoin c’est de vivre des émotions. Par le jeu, on a le sentiment d’être et c’est beaucoup plus facile pour nous comme pour eux. »

https://twitter.com/FundacioFCB/status/1062670941396832257

Thuram a ensuite répondu aux questions des journalistes français présents au Camp Nou. Avec de l’engagement, car la lutte contre le racisme et le Barça sont deux sujets qui lui tiennent à cœur.

Lilian Thuram: « Le Barça est un Club extraordinaire ».

Quelle est l’anecdote sur vos années blaugranas que vous pouvez raconter aujourd’hui?

A chaque fois que je mets les pieds au Camp Nou, je me dis que j’aurais du arriver plus jeune au Barça, parce que c’est un Club extraordinaire. Ce que j’aime c’est que le F.C. Barcelone va sur des terrains sur lesquels les autres clubs ne vont pas. Il doit servir d’exemple aux autres pour redonner à la société ce que la société donne au foot. Lorsque vous allez voir les enfants au Liban comme dans le cadre de FutbolNet, souvent ils ont des maillots de clubs de foot européens. Ces derniers pourraient donc rendre de la dignité à ces gens car les hommes politiques en Europe ont un discours extrêmement négatif sur les migrants.

Qu’est-ce qui manque à Clément Lenglet pour être appelé en Equipe de France?

Pour un entraineur il y a pleins de choses qui entre en compte. S’il connait le joueur, il a tendance à le rappeler car il sait que c’est un footballeur qui peut évoluer à ce niveau – comme le cas de Sakho qui évolue à Crystal Palace NDLR. Il y a aussi beaucoup de concurrence. Un joueur comme Laporte, qui joue à Manchester City, n’est pas non plus appelé en Equipe de France. Un joueur ne passe pas devant un autre tout ça parce qu’il joue à Barcelone.

Si vous aviez un conseil à donner à Ousmane Dembélé, lequel serait-il?

Je pense que c’est un très grand joueur, et peut-être y-a-t-il des discussions entre le F.C. Barcelone et le joueur pour grandir ensemble. Chaque Club a ses règles et ça c’est pas nouveau. Mais je ne peux pas donner mon avis car je ne connais pas la situation.

« Les fichiers ethniques du PSG, c’est du racisme ».

Certains disent que le fichage ethnique mis en place par le PSG est une manière d’avoir des effectifs équilibrés. Quel est votre point de vue?

C’est du racisme car on juge des gens sur la couleur de leur peau! On oublie en plus quelque chose de très simple. Quand il y a deux personnes noires, il y a déjà une mixité. Sinon ce serait penser que tous ceux qui ont la même couleur de peau pensent pareil. Prenons l’exemple inverse. Si deux dirigeants noirs disaient qu’ils ne prennent plus d’enfants blancs dans leur équipe, tout le monde considérerait que c’est du racisme. Ils seraient jugés très durement. Mais là il n’y a pas de coupable car ceux qui jugent ces actes sont eux-mêmes blancs. Et que la discrimination qu’ils sont mis en place les avantage. Ils ne voient donc pas où est le problème.

Vous espérez qu’il y ait des suites judiciaires dans cette affaire?

Je l’espère très sincèrement car ces fichiers ont été fait pour disqualifier les gens. Pour dire « dans la région parisienne on a déjà des joueurs noirs et de type maghrébin, donc on ne va recruter que des blancs. » C’est comme si on disait dans une entreprise « il y a trop de femmes ». La question est de savoir si on peut accepter cela même si je ne suis pas naïf. Je sais que le racisme existe. Je comprends son mécanisme. Ça m’est notamment arrivé en Italie quand j’étais joueur. Mon entraineur à l’époque m’a dit « les noirs vous êtes toujours ensemble » parce qu’on était trois blacks assis l’un à côté de l’autre. Moi je lui ai répondu que les blancs sont tous à côté et qu’à eux ils ne leurs disaient rien. Trop de gens jugent les autres à travers le prisme de leur couleur de peau. Il faut que ça s’arrête. Il faut grandir.

« N’Golo Kanté mérite le Ballon d’Or »

Qui mérite le Ballon d’Or?

Je le donnerai à N’Golo Kanté car le football est un jeu d’équipe. Il est celui qui représente le plus l’esprit d’équipe. Pendant cette Coupe du Monde c’était peut-être le joueur le plus indispensable à l’Equipe de France.

Abonnez-vous c'est gratuit!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom