Lionel Messi, capitaine muet

8
7781

Cette saison, le FC Barcelone change de capitaine. Maintenant qu’Andrés Iniesta est un nouveau joueur du Vissel Kobe, c’est Lionel Messi qui prend le brassard. Une responsabilité qui l’obligera à modifier ses habitudes.

« Nous arrivons dans ce match contre le Bayern avec une mentalité différente parce que ce sera un match différent. Nous sommes bien. C’est la partie la plus spéciale de la saison parce que nous sommes encore en course pour les trois titres. » Voilà quelques uns des derniers mots lâchés par Lionel Messi en conférence de presse. C’était le 5 mai 2015, à la veille de la demi-finale aller contre le Bayern Munich (3-0) en Ligue des champions. Un réel événement à Barcelone. Pour l’occasion, une horde de 180 journalistes, 35 caméras et plus de vingt photographes avait fait le déplacement. Du jamais vu dans la salle de presse de la Ciutat Esportiva Joan Gamper, qui débordait pour l’événement. Avant cela, « La Pulga » ne s’était présentée devant la presse qu’en juillet 2013. Le calcul est simple : en cinq ans, il n’a été aperçut que deux fois en conférence. C’est peu.

Jamais en zone mixte

Désormais, les choses risquent de changer. L’un des rôles du capitaine numéro un du Barça est de parler aux journalistes, notamment après les grosses défaites. Par exemple, après la déroute face au Real Madrid lors du match aller de Supercoupe d’Espagne (3-1), Don Andrés a assumé ses responsabilités et répondu aux questions. Une raison de plus pour le « D10S », s’il en fallait, d’éviter la défaite. Avant cette nouvelle saison, les journalistes présents en zone mixte savaient qu’ils avaient plus de chances de gagner au Loto que d’y croiser le quintuple Ballon d’Or. Quoique, ne soyons pas mauvaise langue. Une fois, il s’est exprimé au micro de Barça TV. C’était une fois le titre gagné en avril dernier dans le stade de la Corogne.

Comme le repli défensif

De plus, tous les joueurs qui prolongent leur contrat passent par la salle presse pour s’exprimer face aux journalistes. Piqué, Iniesta, Roberto ou Umtiti s’y sont collés récemment. Pas Messi. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’aime pas. Comme le repli défensif. Mais il n’est pas le seul à marcher à reculons lorsqu’il s’agit d’aller voir les médias et les autres font quand même l’effort. La suite de l’explication est simplement qu’il n’a pas besoin de se forcer. Comme pour le repli défensif. À Barcelone, il est aimé de tous. Les socios comme les journalistes répondent « amen » à tout ce qu’il dit. Ou plutôt, à tout ce qu’il ne dit pas. Dans le vestiaire aussi d’ailleurs. Depuis que Suarez est arrivé, c’est lui qui se coltine le job. Comme pour le repli défensif. « El Pistolero » se rend en zone mixte à la place de son pote comme il presse les gardiens adverses. En revanche, en Argentine, le départ très tôt de Messi pour l’Europe et son manque de titre avec l’Albiceleste ne forcent pas tout le monde à lui manger dans la main. Il est fatalement plus souvent obligé de partir au front. Mais cela ne semble pas autant lui réussir qu’en 2015, contre le Bayern.

 

Photo : Miquel Llop/NurPhoto

Abonnez-vous c'est gratuit!

8 Commentaires

  1. Le rôle du capitaine est de parler surtout dans les vestiaires.

    Les médias,pour la plupart sont là pour ne chercher que de la m****

    Il est le leader technique sur le terrain et c’est le plus important

    Qu’il ne parle pas au médias, c’est bien.ils tronquent les propos des gens,ne cherchent que la polémique dans leur question.

    • Je suis complètement d’accird Avec vousGeneral DE GOAL, et je ne comprend pas pourquoi on lui en veut à ce point, il sera un grand capitaine dans les vestiaires et sur le pitch mais on s’en fout pas mas des conférences de presse. S’il est considéré comme capitaine muet autant garder ses distances que de dire des bêtises a l’image de votre Piqué qui ne cesse de dire des gaffes. Alors je demande à M. Olivier d’rtre Plus clement a l’egard De Messi, qui reste toujours un humain et un modeste star qui mérite le plus grand respect. J’aurais aimé voir Bartomeu devant les médias justifiant les grosses défaites que vous avez mentionné au lieu de les coller à Messi. Par ailleurs barça passe par une phase extrêmement brouillée et qui mérite votre attention en tant que journaliste en priopriotw et non pas Messi étant capitaine . VISCA BARCA

  2. Bravo Général de Goal vous avez tout dit !!! Je suis pas toujours certain d’être sur un Blog pro Barça, c’est a ce posé des question!? Pour revenir sur le quintuple ballon d’or et soulier d’or je n’oserais même pas imaginer que la récompense ultime n’échappe a léo Messi et sa saison énorme avec le Barça..(Je me souviens encore a la mis saison Léo meilleur buteur et passeur, compté également plus de tir sur le potto que le nombre de but marqué par C.Ronaldo…) Messi nous a tant donné sur le terrain, il n’a plus rien a prouvé Brassard de capitaine ou pas, qui peu prétendre connaitre d’avantage le football que lui c’est un joueur qui élève le niveau de ce sport vers les sommet.

  3. GENERAL DE GOAL et AISSIMED, je ne suis pour ma part pas d’accord avec vous. Tout capitaine qu’il est, ce sera d’un mauvais œil que ce soit quelqu’un d’autre qui réponde à la place du capitaine à tout moment. Il doit faire l’effort de se prêter aux questions de temps à autre.

    • Vous avez raison qu’il doit faire face à la presse de temps à autre mais pas pour couvrir les défaillances de la direction du barça, d’ailleurs souvent c’ Pour ça qu’il reste muet aux moments des crises et ne cherchez pas à ce qu’il joue le rôle du bouc émissaire. Voilà mon point de vue.

      • Toute direction a des défaillances et un bon capitaine est dans l’obligation de défendre ses dirigeants mais Messi tout bon joueur qu’il est n’a pas les qualités de faire face aux critiques et c’est son point faible mais il doit se réinventer et jouer l’ainé des jeunes car il est pour l’instant le survivant du trio magiques.

  4. Eh bien c’est bon de régler l’affaire sur le rectangle vert mais aussi être un bon leader à la Ramos n’est pas marron d’ailleurs, certains joueurs méritent d’être cadrés quand nécessaire et je crois que depuis le départ de Puyol cela manque au grand Barça et je ne pense pas que Messi aura les épaules larges pour cette mission vu la défaite de l’As Rome et celle d’Argentine devant la France au CDM. Pep était un meneur d’hommes et les joueurs se rangeaient derrière lui et tout allait bien donc vu que Valverde n’a pas ce don nous avons fort besoin d’un capitaine exemplaire dans cette vestiaire pour donner des coup de bâtons au moment opportuns et je ne vois pas ça comme jouer contre Messi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom