Match de légende: Barça 1 – Inter 0 (27/4/2010)

1
551
JOSEP LAGO / AFP

Le Barça affronte demain l’Inter Milan dans le cadre de la phase de groupe de la Ligue des Champions. C’est l’occasion de revenir sur un match qui a marqué les supporters blaugrana le 27 avril 2010 : demi finale retour de la ligue des champions face à l’Inter de Milan.

En avril 2010 les Catalans sont champions d’Europe en titre, le team de Guardiola marche sur le continent en pratiquant un football de rêve. Tous les voyants sont au vert, les spécialistes du monde du football sont unanimes, Messi et ses coéquipiers sont ultra favoris pour se succéder à eux-mêmes. D’autant que lors des matchs de poule, ils battent facilement six mois plus tôt les Italiens 2 à 0 au Camp Nou.

En face c’est une équipe de l’Inter qui a été reconstruite en début de saison. En quelques semaines, le club Lombard fait venir Eto’o, Sneijder, Milito, Thiago Motta, et Lúcio. L’équipe coachée par Mourinho possède une grande intelligence tactique et est capable de s’adapter à n’importe quelle situation.

Le Barça pris au piège à San Siro

Au match aller, les hommes de Guardiola se font surprendre sur le score de 3 buts à 1. Après avoir ouvert le score par Pedro, Barcelone sombre et encaisse 3 buts. Les Italiens jouent plus physique et bousculent des catalans trop timorés. Pire, le patron de la défense Puyol, l’âme du Barça, le guerrier infatigable est suspendu pour le match retour suite à un carton jaune reçu a la 51ème minute.

Peu importe, la meilleure équipe du monde doit pouvoir faire sa remuntada. Match dans le match en perspective, Gabi Milito remplace Puyol et aura la lourde tâche de surveiller son frère Diego, bourreau des catalans au match aller avec deux buts et une passe décisive.

Un autre face à face est très attendu : celui entre l’ex-Blaugrana Samuel Eto’o et le nouveau buteur du Barça : Zlatan Ibrahimovic le suédois qui peine à s’imposer au sein de l’équipe.

En Catalogne, la mobilisation générale est décrétée et Piqué lance les hostilités : « Un Camp Nou comme on ne l’a jamais vu, réclame t-il, qu’il n’y ait pas une chaise de libre et qu’au moment ou les joueurs de l’inter Milan rentrent sur la pelouse, ils se mettent à haïr leur profession de footballeur pendant 90 minutes ». Johan Cruyff, alors président d’honneur du Barça, encense les socios dans une interview d’avant match sur Barca TV : « Merci aux supporters pour leur soutien et leur force, ils méritent un dix sur dix ».

Le ton est donné…..

Une excitation d’avant-match jamais vue

Ce 27 avril 2010, lorsque le bus Culé quitte l’hôtel La Florida pour se diriger vers le stade, tout le monde applaudi et encourage la team de Guardiola et on ne dénombre pas moins de 1000 motos et vélos qui accompagnent le bus. On entend les klaxons, les cris et les chants, toute la ville est derrière les coéquipiers de Xavi. Le club demande à ses supporters d’être présents dans le stade à 20h.

100.000 spectateurs remplissent le Camp Nou qui est en ébullition, le temps est doux et sec, toutes les conditions sont réunies pour assister à la fameuse remuntada demandée par tous. Dès le début du match, les blaugranas s’aperçoivent que la tâche sera des plus ardue. Les Milanais forment un bloc compact ultra défensif, les intentions de Mourinho sont claires : tenir le score.

La domination est totale, l’inter résiste tant bien que mal et Motta est expulsé à la 28ème minute pour une faute sur Busquets qui joue bien le coup. Quelques minutes après, Mourinho chuchote à l’oreille de Guardiola qui reste perplexe, la tension est palpable. Les occasions sont toutefois rares en cette première mi-temps mis à part Messi à la 33è et Zlatan à la 44è.

Le deuxième mi-temps ressemble à la première, une domination stérile, les Nerrazurri tiennent bon et jouent la montre, Etoo joue arrière gauche…..le Camp Nou suffoque et siffle les italiens qui essayent de gagner du temps à la moindre occasion.

L’espoir renaît à la 84è avec Piqué qui ouvre le score sur un service de Xavi, allez encore un but…

Un match électrique jusqu’après le coup de sifflet final

La fin de match est irrespirable, Xavi 87e et Messi 88e butent sur le gardien Julio Cesar impeccable tout au long du match. But de Bojan Krkic dans les arrêts de jeu…… refusé à cause d’un contrôle préalable de la main de Yaya Touré.

C’est fini, le Barca est éliminé, comment cela a t il pu arriver ?? 80% de possession de balle, 60 ballons récupérés, 17 tirs au but…. Une élimination des plus frustrante… Messi n’a pas réalisé un grand match, et Zlatan fut transparent…son avenir blaugrana s’assombrit.

Dans un stade médusé, José Mourinho jubile et harangue les socios par un tour d’honneur malgré Valdés qui tente de le stopper. Le Barça met alors en route les tuyaux d’arrosage, une attitude pas très sportive non plus. Le club ne gagnera pas une deuxième coupe d’Europe d’affilée.

Abonnez-vous c'est gratuit!

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom