Même nul, un membre du Comité Directeur du Barça ne peut pas être renvoyé.

2
2475
Un membre du Comité Directeur ne peut pas être renvoyé

C’est curieux mais c’est ainsi. Un membre du Comité Directeur du F.C. Barcelone ne peut pas être renvoyé, même s’il est notoirement incompétent. C’est la loi du Club qui le dit.

Ceux qui espéraient voir Bartomeu renvoyer l’un ou l’autre de ses membres du Comité Directeur pour incompétence en sont pour leurs frais. Le président n’a en effet pas le pouvoir de se séparer de l’un de ses collègues selon l’article 35 des statuts du F.C. Barcelone, mis à jour en 2013.

Le renvoi n’est pas prévu dans les statuts

L’article 35.2 précise en effet que les membres peuvent être renvoyés dans les cas suivants:

a) si leur mandat est terminé (c’est à dire une fois que les élections suivantes sont tenues).

b) s’ils perdent leur condition de socio (seulement en cas de faut très grave, NDLR)

c) en cas de décès ou invalidité

d) si les conditions fixées par l’article 42 ne sont pas respectées (dans les faits elles le sont toujours puisqu’il s’agit des conditions d’éligibilité, étudiées avant de présenter la candidature des membres de la Junta)

e) si le vote de la motion de censure prospère

f) si le membre démissionne, et que c’est accepté par la Junta Directiva. (c’était le cas de Susana Monje en novembre 2016 ou Carles Vilarrubi en octobre dernier. Cela devrait être dans les prochains jours celui de Manel Arroyo selon Sport)

g) en cas de démission générale des membres du Comité Directeur.

Mestre toujours en place tant qu’il le décide

Rien n’est donc prévu pour l’incapacité de chacun à tenir son poste. Ceux qui par exemple considèrent que Jordi Mestre, vice-président en charge du sportif, ne fait pas l’affaire en sont pour leurs frais. L’homme qui avait déclaré l’an dernier que « Neymar restait à 200% », celui qui a lu un communiqué laconique sur la décision de Griezmann avant la présentation d’Abidal comme secrétaire technique est indéboulonnable.
Il faut dire que Jordi Mestre fait partie des quinze personnes qui, lors des élections 2015 et selon les status du Club – ont mis 5 millions d’euros de leur patrimoine personnel comme garantie de 15% du budget du Club lors des élections 2015. Un engagement qui mérite des contreparties, comme celui de ne pas être renvoyé. Quelque soient les boulettes réalisées.
Photo: AFP PHOTO / JOSEP LAGO

Abonnez-vous c'est gratuit!

2 Commentaires

  1. On apprend des choses mais surtout on comprend pourquoi le barca a du mal à se débarrasser de ses incompétents. Qui sème le vent récolte la tempête comme on dit, mais les statuts ne sont pas sacrés à vie, ceux qui ont introduit cette disposition qui protège les membres peuvent passer un amendement pour palier à cette situation. Après tout ça va de l’interet Du Club.

  2. Bsr Mr. Goldstein
    Je vous remercie pour tant d’effort pour nous éclairer à propos de ce qui se passe dans la maison Blaugrana.
    Cependant, j’ai du mal à comprendre le titre qui figure sur votre site: LE BARÇA EN TOUTE MAUVAISE FOI, DEPUIS BARCELONE
    Auriez-vous l’amabilité de nous éclairer davantage?
    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom