Messi et Iniesta remettent ça

14
158
Messi et Iniesta remettent ça à Stamford Bridge
Barcelona's Argentinian striker Lionel Messi celebrates with Barcelona's Spanish midfielder Andres Iniesta (R) after scoring their first goal during the first leg of the UEFA Champions League round of 16 football match between Chelsea and Barcelona at Stamford Bridge stadium in London on February 20, 2018. / AFP PHOTO / Ben STANSALL

Même but. Même duo. Messi et Iniesta remettent ça et le Barça fait un nul heureux, 1-1, à Stamford Bridge qui le met en position favorable pour se qualifier pour les 1/4 de finale.

On a tant parlé de l’Iniestazo qu’on a eu l’impression de revenir 9 ans en arrière. Chelsea replié, dur au mal, tranchant en contre-attaque, face à un Barça qui ne trouvait pas de solution dans la toile d’araignée blue. Et comme il y a neuf ans, c’est le duo Messi-Iniesta qui a sorti les Blaugranas, menés, de la nasse. Pour cette fois-ci faire match nul et se mettre en bonne position pour se qualifier pour les 1/4 de finale de la LDC.

Onze et poteaux de gala

L’avant match a tenu toutes ses promesses. Si Valverde n’a surpris personne avec la titularisation en 4-4-2, Conte faisait tapis avec un 11 offensif. L’Italien mettait au milieu Fabregas et 3 attaquants très mobiles: Pedro et Wilian sur les côtés, et Hazard en faux 9.

Cela n’empêchait pas Chelsea de très bien défendre. Le Barça ne trouva pas une fois le cadre lors des 45 premières minutes, pour la première fois depuis 2 ans en Ligue des Champions (source: @OptaJose). Paulinho ralentissait le jeu au milieu du terrain, tandis que le reste de ses coéquipiers semblaient au moins autant préoccupés de marquer que de ne pas perdre le ballon et s’exposer aux attaques Blues. Un calcul qui ne payait pas devant et qui faillit coûter cher derrière. Wilian trouvait deux fois les poteaux, une fois à droite l’autre à gauche, depuis les 20 mètres. A chaque fois MATS était battu. Les poteaux jouaient aussi avec le Barça lors des 45 premières mi-temps.

 

Messi et Iniesta remettent ça

Le Barça avait plus d’emprise en deuxième mi-temps. Suarez trouvait enfin le cadre à la 53ème et Chelsea ne tirait plus au but. Jusqu’à que Wilian se retrouve à nouveau aux 20 mètres à la 62ème. Le Brésilien ne pardonnait pas une troisième fois et Chelsea menait logiquement 1-0 au vu des occasions pendant une heure.

Le F.C. Barcelone pris un coup sur la tête. Les 10 minutes suivantes donnaient une impression d’impuissance des Blaugranas, en mode « cette année non plus on ne gagnera pas la Coupe aux Grandes Oreilles ». Jusqu’à la 75ème minute où Christensen faisait une grosse erreur en remettant dans l’axe aux 20 mètres. Une offrande récupérée par Iniesta qui se dirigea tout droit vers le but où il avait touché la gloire un soir de mai 2009. Don Andres allait se présenter devant Courtois quand il remis le ballon Albastyle d’une passe en retrait à Messi. L’Argentin arrivait lancé et prenait à contre pied le gardien à l’entrée de la surface. Le Diez marquait son premier but en 9 matchs à Chelsea tandis qu’Iniesta rendait à Messi la passe qu’il lui avait offert il y a 9 ans.

Capture d’écran TV3

80% des précédents positifs

Ce score de 1-1 est positif pour le Barça, qui s’est qualifié 8 fois lors de 10 précédents (source: @MisterChip). Mais Chelsea a montré pourquoi il est champion d’Angleterre en titre, en quoi il est si difficile à bouger, et que le 14 mars le F.C. Barcelone devra faire un autre match de très haut niveau pour passer en 1/4.

[mks_toggle title= »Abonnez-vous c’est gratuit! » state= »close « ][jetpack_subscription_form][/mks_toggle]

Photo: AFP PHOTO / Ben STANSALL

 

Abonnez-vous c'est gratuit!

14 Commentaires

  1. Goldstein, si vous pouvez en toucher mot au staff technique du Barça dites-lui que les matchs se gagnent en propulsant le ballon dans le camp adverse. Cette saison est celle de tous les records au Barça en matière de passes vers l’arrière. Même Busquet et Jordi Alba, depuis quelques matchs s’y mettent aux côtés des spécialistes Paulinho, Rakitic et Sergi Roberto. Cette propension à faire des passes vers l’arrière rend le jeu de l’équipe très lent. Ce qui permet à l’adversaire de se regrouper rapidement en défense.

  2. Ce barca sans ailier n’est pas très beau à voir mais à prouver son efficacité depuis le début de saison.je préfére un 433 avec Messi à droite et dembele à gauche de suarez.mais difficile de contester valverde,ses choix lui donnent raison.

    • Je pense que Valverde, dont on loue le pragmatisme, va pouvoir revenir au 433 avec le retour de Dembelé et pour la liga Coutinho. Paulinho ne devant être là que pour reposer les cadres, pas pour les grands matchs, victime de prestations catastrophiques et loin de l’ADN Barca, surtout que la réussite (ballon lui tombant dans les pieds aprés un poteau) le fuit désormais au point de rater une tête facile face a Chelsea dans une prestation nulle pour le brésilien.
      PS: pour l’anecdote, le journal l ‘Equipe a donné la même note (4) a Paulinho et…Busquet !!!
      (soit la plus basse des 22)

  3. Booof!!!! On serait battu comme le psg si les poteaux n’étaient avec nous. Un milieu très lent qui joue derrière au lieu de plier l’adversaire dans sa surface, je dirais sans Messi les Londoniens nous auraient mangé cru. Leur agressivité et la vitesse de William et Hasard nous ont mis dans l’embarras. William
    s’est régalé à cause d’un Busquet au lieu d’accélérer sa relance se croît Messi et le pire ce qu’ils ont tous pris des cartons ce qui est risqué pour le prochain tour , je suis déçu mais espérons la qualif.

  4. Merci Olivier, pour cette analyse, je pense que le retour s’annonce passionnant avec un grand avantage pour le Barça qui va jouer devant son public et qui reste invaincu pour le moment dans cette compétition. Je dis bravo au Barça pour cette soirée et bonne suite pour les quart de finale que je vois a l’horizon.

  5. Contrairement à beaucoup de supporters j’ai été satisfait de ce match (même si le résultat ne me satisfait pas tout à fait). J’ai vu dans ce match un Barça qui a joué son football à la manière des année de Pep, des récupérations rapides, des combinaisons, des permutations… Tout y était sauf que l’équipe en face a parqué un bus devant son but. Cette année contrairement à la dernière on peut espérer quelque chose en C1, certains vont me parler de poteaux mais sachez que si un seul de ces deux frappes était rentré, le match ne serait plus le même. Valverde a gagné la bataille tactique face à tous les grands entraîneurs qu’il a affronté depuis son arrivée. La seule chose que j’peux lui reprocher c’est la titularisation de Paulinho, on pouvait voir clairement que Vidal aurait mieux joué et nous aurait apporté plus de profondeur et de vitesse. Pour ce qui est de Dembele je crois que c’était pas un match pour lui. Trop physique, trop tactique avec un grand travail défensif à faire.
    Mention spéciale à Iniesta pour son repli défensif et son travail au milieu dans l’ensemble, à Messi qui reste égal à lui-même, à Sergi qui a su défendre correctement dans un match de tel niveau et à notre charnière… Par contre Ter Stegen n’y était pas du tout.

  6. j’ai hate de voir jouer Dembele pour donner plus de percussion au jeu, je comprends pas Chelsea qui defend autant. Avec plus d’initiative, ils auraient pu nous faire trés mal.

  7. Le Barça a fait ce qu’il a pu face à un adversaire dont le schéma tactique (presque un 5-5-0 !!) a révélé sa seule ambition : défendre pour mieux contrer. Il ne fallait pas jouer autrement côté espagnol : se ruer à l’attaque aurait sans doute permis aux
    londoniens d’avoir plus d’espaces pour prendre de vitesse la défense ibérique. Même si ce n’etait pas flamboyant, il fallait faire tourner, progresser lentement sans risquer de perdre le ballon sur une interception anglaise, et ainsi faire en sorte de pousser Chelsea très loin de Ter Stegen pour allonger la distance à couvrir lors des contres des blues. Bref, tactiquement, Valverde a bien su gérer cette proposition tactique de Conte. Le choix de Paulinho -décevant- sur le côté droit n’a pas, en revanche, été convaincant à mes yeux. Pour en revenir au résultat du Barca, 1-1 à l’exterieur, c’est tout bon. 3-1, cela aurait été très immérité tant Chelsea a eu de déchets surprenants (combien de mauvaises passes ?!). Nous verrons bien ce que nous réserve le retour : si Chelsea se présente avec la même organisation tactique, alors que les anglais doivent absolument marquer, cela me parait impossible pour eux de passer. Conte va probablement ouvrir le jeu et cela devrait sourire aux Barcelonais chez eux, avec plus d’espaces et … un terrain plus grand !

  8. Prenons aussi du recul et considérons que c’est une année de transition. Changement d’entraineur, départ de Neymar .L’année prochaine nous aurons couthino en LDC et Dembélé intégré (je l’espère ) à l’équipe et la ça risque de faire très mal. Chelsea redoute le barca comme toute les équipes et ne prennent aucun risque pour éviter une déconvenue a domicile comme le Real !!!!

  9. Il faudra bien que Valverde s’affranchisse de son fameux « pragmatisme  » :
    (faire avec les forces disponibles ) puisque désormais, et dembélé et Coutinho (liga) sont opérationnels . Osera t’il revenir au 433 en commençant par écarter le trop limité Paulinho, catastrophique hier ?
    * sauf pour l’équipe ayant donné la même note a Paulinho et…Busquet !!!! (4, soit la plus mauvaise du match..)
    Etre pragmatique c’est aussi ça : tenir compte des nouveaux atouts du Barca pour sortir d’une certaine frilosité.

  10. Il est temps de lancer Dembele dans le grand pain une fois eu le feu vert car ce petit peut apporter de la profondeur à l’équipe avec sa vitesse et ses dribbles mais si Valverde continue de le garder au banc jamais il ne retrouvera son volume de jeu donc il faut lui donner la confiance dont il a besoin pour qu’il brille de mille feu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom