Neto : « Je suis venu pour marquer le club de mon empreinte. »

1
836
Josep LAGO / AFP

Norberto Murara dit « Neto » ( 29 ans) a paraphé ce mardi un contrat de 4 ans avec le FC Barcelone. Le portier brésilien vient ainsi palier le départ de Jasper Cillessen et devient officiellement la deuxième recrue estivale Blaugrana. 

Deux belles saisons au FC Valence auront permis à Neto de se faire un nom en Espagne. Jadis dans l’ombre de Giggi Buffon à la Juve, le brésilien a marqué les esprits à Mestalla en tant que titulaire. Sous les ordres de Marcelino Garcia Toral, il termine quatrième au classement du Zamora 2018-2019 (34 buts encaissés en 34 rencontres) et ses arrêts auront été décisifs pour accrocher une place qualificative en ligue des champions. Aujourd’hui, Neto se met au service du Barça, dans un contexte où l’ombre de Ter-Stegen viendra lui rappeler celle de Buffon. Nul doute cependant que ses arrêts rapporterons des points précieux lors de l’exercice à venir.

« Je suis l’homme le plus heureux du monde »

Quand il s’agit d’évoquer son état d’esprit actuel, Neto le sourire aux lèvres n’hésite pas à parler de fierté. Et pour cause il se dit être « l’homme le plus heureux du monde aujourd’hui ». Signer au Barça représente un pas en avant dans sa carrière, une progression qu’il juge nécessaire car selon lui – « la vie est faite de cycles, et le mien au FC Valence était terminé. L’opportunité de jouer à Barcelone s’est présentée, et je n’ai pas hésité une seconde ». Le nouveau numéro 13 du Camp Nou a montré beaucoup d’ambition et entend être important pour l’équipe, et ce malgré la présence de Marc-André Ter-Stegen comme gardien numéro un.

« Je suis venu pour jouer »

Neto ne vient pas pour faire de la figuration, c’est un compétiteur doté d’une confiance en lui inébranlable.  » Je respecte mes coéquipiers, je suis venu ici pour jouer, progresser et démontrer mon talent. Je veux marquer ce club de mon empreinte. » Quand on lui demande si selon lui le portier allemand est le meilleur, il répond sans détour :  » Pour moi,  je suis le meilleur du monde ». avant d’ajouter : « Je respecte Ter-Stegen, travailler avec les meilleurs nous rend tous plus forts ». Une chose est sure, Le Barça vient de recruter un joueur déterminé, un gagneur au mental solide. Le genre de joueurs dont cette équipe a besoin pour que des soirées comme Anfield ne soient plus que souvenirs. « Benvinguts » Norberto Murara

Abonnez-vous c'est gratuit!

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom