Opinion : Messi va-t-il tuer le Barça ?

6
6323

Lionel Messi représente le sauveur, celui par qui passe chacun des succès du Barça. Mais au final il pourrait faire beaucoup de mal au club qui l’a formé. Malgré lui.

Démonstration. Prenons un adolescent au hasard. La quinzaine d’années, un petit duvet au dessus des lèvres, de la ferraille sur les chicots, la voix qui par en sucette et une haleine qui sent les corn flakes. Le stéréotype, quoi. Pour que ce cliché soit parfait, rajoutons deux ou trois boutons et quelques pellicules. Dans les mains, un smartphone. Avec ce merveilleux outil, plus besoin de lever le nez. Notre ado sait dans quelle rue il est, comment se rendre au McDo – le plus proche, évidemment – et combien de temps il lui faut pour y aller. Voyons ce qu’il se passe lorsque nous lui retirons cet appareil… Regardez-le chouiner, se rouler par terre, complètement paumé, sans repères. Pourtant, avant, personne n’avait besoin d’un smartphone pour trouver son chemin. Aujourd’hui, hors de question de s’en séparer. Fin de la démonstration. Nous pouvons rendre le smartphone au jouvenceau gémissant afin qu’il cesse de nous casser les oreilles.

Messi que un club

Maintenant, remplaçons notre adolescent par le FC Barcelone. Le superbe instrument dont il ne peut se passer n’est alors plus le fruit de la technologie, mais Lionel Messi, une des plus parfaites créations des Dieux du football. Voilà bientôt quinze ans que les deux sont inséparables. À chaque fois que le club se trouve en difficulté, il frotte sa lampe et demande au génie qui s’en échappe de trouver la solution. Trop fastoche ! L’Argentin passe, tir, construit, détruit – l’adversaire -, provoque, perce, dribble, nettoie la balle, la caresse, remplit les gourdes, boit les gourdes, ouvre le score et le referme. C’est même lui qui se charge de mettre les petits ponts pour faire frémir les travées. Sur le terrain, il s’occupe de tout. En NBA, Allen Iverson était surnommé « The Answer » (« La Réponse », en anglais) pour sa propension à résoudre les situations compliquées. Le sobriquet collerait parfaitement à « La Pulga » également.  Le Barça ne peut plus s’en passer. Comment ne pas devenir complètement accroc à un mec qui se trouve à la base du jeu de l’équipe et plante cinquante pions par saison ? Impossible. Une dépendance comme on n’en a rarement (jamais ?) vu dans toute l’histoire du football, mais qui est plutôt logique au final.

Dembélé, le messie

Les exemples de matchs qui se seraient mal terminés pour Barcelone si son numéro 10 n’avait pas été sur la pelouse sont légion. Récemment, c’est lui qui ouvre le score à la 64e minute contre Alavés (0-3) et qui marque le premier but blaugrana, celui de l’égalisation (1-1), contre Huesca (8-2). Mais l’Argentin a 31 ans. Il ne reste plus que quelques années avant que le monde du football pleure sa retraite. Le Barça pleurera plus fort encore. Après PuyolXavi et Iniesta, le « Més que » devra faire ses adieux à Messi. La fin d’une ère. Il y a bien eu Neymar, qui a pu assurer l’intérim pendant les rares baisses de régime du D10S. Le Brésilien est parti l’an dernier. Dorénavant, c’est Ousmane Dembélé qui incarne le futur du FC Barcelone du haut de ses 21 ans. Lorsque le « Diez » s’est fait plus discret, c’est lui qui a fait la différence cette saison. Il a marqué le golazo décisif en Supercoupe d’Espagne face au FC Séville (2-1) et l’unique but du traquenard de Valladolid (0-1). Après son titre de champion du monde, l’ancien du stade Rennais et du Borussia Dortmund découvre une nouvelle responsabilité. Celle de sauver le Barça. Sera-t-il capable de l’assumer ? Cette fois, c’est lui la réponse.

 

Photo : XAVIER BONILLA / SPAINDPPI / DPPI

Abonnez-vous c'est gratuit!

6 Commentaires

  1. Franchement je n’approuve pas du tout votre approche M. Victor, et ce n’est pas votre premier article qui porte atteinte à la legacy de Messi entre autres. Le barça n’est ni le premier club ni le dernier à compter sur sa super star avec barça ADN, alors que d’autres clubs se bousculent pour en avoir une star parmi leur effectif pour soigner la morale de leurs joeurs. Rassurez vous ni le barc va tuer Messi ni Messi va tuer le barca. Si la Masia a été bien gérée par la direction du barça sous Bartomeu, le barça serait beacoup mieux en termes d’effectifs, même la Roma ne compte pas plus que deux joueurs du barça alors l’espagne A été couronné champion du monde avec eux joeurs du barça. Donc je vous de montrer plus de respect à l’egard de Messi si vous voulez vraiment juger le barça eh bien mener votre analyse sans Messi que serait le barça même cette saison ? Messi ne serait pas la à vie on le sait, alors que prépare-t-elle la direction de Bartomeu pour l’apres Messi? D’ailleurs pourquoi aller chercher loin, qu’est ce que cette direction a fait pour le relevé de Xavi et Iniesta ? A vous d’en juger.

    • Eh bien M. ASSIMED je crois que vous êtes aveuglé par l’amour de Messi que celui du club et à ce point vous en voulez à ceux qui le touchent . Pour les fans du Barça, le club est supérieur tout bon joueur qu’il soit, y compris Messi donc, soyons un peu raisonnable de bien regarder la réalité en face. Messi à force de prendre tout seul la responsabilité les dirigeants ont manqué leurs rôles ainsi que ses coéquipiers et Valverde qui ne comptent que sur son magie au lieu d’être à son côté alors tant qu’il sera là la Masia ne produira pas des nouveaux Messi , Puyol, Xavi,Iniesta et l’ADN du club prendra fin. Il y a quelques semaines quand je disais que Messi détruisait son équipe nationale et faisait de même pour le Barça et bien là, tout le monde me tombait dessus d’ailleurs, j’avais raison et la Messi dépendance est belle bien là( Who does not follow the present not know the future) tel est le cas du Barça .

      • M. Barca my love je ne vous contredit pas quand à la Messi dépendance c’est un fait induit par la mauvaise politique de recrutement aussi bien des entraîneurs pour la Masia que des joeurs pour l’equipe A. Je n’ai aucun problème discuter et respecter les avis anti Messi tant qu’ils sont pertinents. J’aime mon Barça et mon Messi et je veux qu’ils soient et restent les meilleurs du monde. Maintenant qu’est ce qui empêche la direction a agir et redresser la situation avec ou sans Messi. Si Messi vous derange a ce point alors laissez le partir ailleurs mais avant qu’elle alternative cette direction nous offre ? Lisez les commentaires des critiques ceux mêmes anti Barça et lisez entre les lignes l’effet Messi. La responsabilité est collective sur les choix et les priorités souvent confusing de cette direction. Donnez moi une seule preuve que Messi impose Busquets et/ou Piqué? Si quelqu’un est aveugle ce serait celui qui ne voit la vraie problématique de gestion, car les joueurs partent et le Club perpétue et subit. Messi n’a pas besoin d’etre Crédite ou discrédite car il reste un être humain, comme il y a eu un début il y’aura Une fin, qu’elle politique pour l’apres Messi ? J’aimerais bien une clarification. Merci et sans rancune cher Barça my love je m’exprime de mon cœur et de mon attachement à ce Club, VISCA BARCA

      • Vous oubliez un petit détail qui a son importance M. Barça my love : Messi est certainement le meilleur joueur de l’Histoire du football et ainsi son talent ne peut qu’être bénéfique au Barça. Les vraies fausses rumeurs faisant état d’une soit disant gestion sportive du club de la part du seul Messi sont totalement infondées. Ni lui ni personne ne choisit les coachs, les systèmes de jeu ou encore les XI de départ au Barça – jusqu’à preuve du contraire. Seuls les anti-Messi veulent faire croire au monde entier que le fuoriclasse argentin est un tyran possessif et sans cœur. Je rejoins totalement la pensée de M. AISSIMED sur ce point précis.

        La sempiternelle question de l’après-Messi est un tout autre débat. Le Barça retrouvera évidemment certainement sa grandeur historique a posteriori mais ça ne fera pas tout seul. Puisqu’il paraît très difficilement envisageable de trouver un joueur capable de remplacer numériquement Messi, il faudra passer par une solution collective sublimée par une ou deux individualités de classe mondiale. La future génération exceptionnelle du Barça avec les Dembélé, Malcom, Aleña, Arthur, Riqui Puig, De Jong (probablement), De Ligt (probablement), Lenglet, Miranda, Semedo semble très prometteuse. Il manque peut-être un top player supplémentaire amené à devenir dans les prochaines années une véritable superstar du football mondial mais le talent est bel et bien là.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom