Quel dommage!

4
1390
Le Barça perd et ne sera pas invaincu toute une Liga. Quel dommage!

C’est bien dommage. Le Barça a perdu à Levante et ne sera pas invincible lors des 38 journées. Si les hommes de Valverde pouvaient avoir du mal à se motiver, rien ne justifie de prendre 5 buts à Levante (5-4 score final).

Oui le Barça avait du mal à se motiver. Logique, après avoir emporté le Doublé il y a deux semaines. Normal, après la débauche d’efforts lors du Clasico à 10 contre 11 pendant 45 minutes, plus le match contre Villarreal mercredi. Mais quel dommage d’avoir laissé les portes de la défense grandes ouvertes en encaissant 5 buts pour la première fois depuis 2003. Menés 5-1, les hommes de Valverde ont ensuite tenté la Remontada mais ont échoué à 5-4. L’absence de Messi n’explique en rien une défaite qui prive le Barça d’une Liga sans défaite. Levante reste sur 8 victoires en 10 matchs.

Lire aussi: L’invincibilité, seul stimulant en Liga.

 

Une première mi-temps catastrophique. Heureusement il y avait Piqué.

Une fois de plus le Barça a bien commencé le match, et une fois de plus il a coulé dès le premier but adverse. Dembélé d’abord, Iniesta ensuite, ont tenté leur chance sans succès lors des 5 premières minutes. Puis Boateng a ouvert le score à la 9ème pour Levante, contre le cours du jeu, après que Morales se soit baladé face à Mina. Minés, les blaugranas étaient troués une deuxième fois sur une action semblable à la 31ème. Lukic éliminait 4 joueurs avant que Boateng n’inscrive un doublé. Avant cela Bardhi avait manqué un but tout fait. Côté Barça, Dembélé à droite et Coutinho à gauche tentaient de faire la différence seuls tandis que les passes d’Iniesta dans la surface adverse ne trouvaient pas preneurs. Toute ressemblance avec la nuit noire de Rome n’est pas fortuite.

L’entrée de Piqué à la 28ème minute à la place de Vermaelen, claqué, allait cependant changé l’équipe blaugrana. Gerard était sur le terrain lors du 2-0, mais il a ensuite commandé sa défense et s’est porté à l’attaque comme il le fait quand les situations sont désespérées. Sur une de ses montées, à la 38ème, Coutinho récupérait le ballon aux 20 mètres et mettait un gros shoot qui, contré, trompait Oier. Le Barça rentrait mené 2-1 et pouvait espérer remonter et préserver son invincibilité en Liga.

Le Barça se fait hara-kiri en 10 minutes.

Le problème c’est que le Barça s’est ensuite suicidé en encaissant 3 buts en 10 minutes. Les deux premiers sur des actions qui partaient de la moitié de terrain de Levante, qui remontait plus de 50 mètres sans être ennuyé. Boateng inscrivait un triplé et Bardhi un doublé qui laissaient KO les bleus ciels frappés de l’écusson du Barça. Une fessée historique se perfilait alors (5-1 à la 55ème).

Coutinho, qui ne voulait pas perdre, pris les choses en mains. D’abord sur un ballon qui lui retombe dans les pieds aux 6 mètres après une frappe de Dembélé, puis aux 20 mètres. Triplé, son premier au Barça et 5-3 à la 64ème.

La Remontada n’a pas eu lieu

Le F.C. Barcelone rêvait alors de Remontada. Et s’en rapprochait avec un péno transformé par Suarez à la 71ème. Luna était à deux doigts d’égaliser avec un c.s.c. qui terminait en corner à la 82ème. Levante, qui avait beaucoup donné, n’arrivait plus à être dangereux même s’il était sur le point d’inscrire le 6ème but sur une énorme erreur de Busquets à la 89ème. Le dernier coup franc pour le Barça ne donnait rien. Les Blaugranas perdaient leur premier match de la saison. C’était également la première défaite contre Levante depuis 1964. Vraiment dommage, même si cette défaite a une saveur bien moins amère que celle de Rome il y a un mois.

Photo: AFP PHOTO / JOSE JORDAN

Abonnez-vous c'est gratuit!

4 Commentaires

  1. Quel Dommage !!! tant qu’il n’y a pas de Messi ce Barça est vraiment poubelle. Busquet doit être concurrencer sinon la saison prochaine ce sera le bordel . Le grand chantier doit commencer par busquet et Rakitic qui ne valent rien en l’absence de Messi. Perdre n’est pas un problème mais la façon m’a vraiment énervé, un Alba qui ne vénère que Messi pour jouer et surtout Ter qui ces derniers matchs n’arrête pas de prendre des buts. Rien à dire de Valverde qui ne se mouille pas pour au moins hausser le ton à ceux qui font des bêtises.

  2. Tant que les joueurs décideront du mercato du club le Barça sera bidon alors il faut que le coach ait le plein pouvoir pour mettre au trou les cadres qui ne donnent pas satisfaction au lieu de punir les jeunes. Vraiment j’ai arrêté de regarder le match.

  3. Très belle analyse Barça my Love. Je l’ai toujours dit et répété sur cette page, le Barça n’a pas eu de milieu de terrain cette année et c’est ce qui lui a valu son élimination en Champions League (que je n’arrive pas moi à digérer) et c’est ce qui explique également les matchs insipides qu’il a livrés cette année en championnat, surtout face à des mal classés. Levante 15è de la Liga qui humilie les Catalans devant le monde entier. Quelle honte! Busquet ne répond plus et Rakitic et Paulinho ne sont pas à la hauteur. Jamais depuis le mois de janvier 2018, le milieu du Barça n’est arrivé à priver l’adversaire du ballon. Tant que la défense fonctionnait bien, ça dissimulait les tares des milieux barcelonais. Mais comme depuis son retour de blessure, Umtiti n’est plus le même joueur aux bonnes performances, alors, le Barça montre ses grandes tares au milieu du terrain. En défense, remarquez que dans les un contre un, aucun défenseur du Barça ne fait le poids. Ni Umtiti, ni Piqué, ni Semedo(qui tombe tout le temps), ni Alba, ni Sergi Roberto n’ont pu arrêter Dzeko de l’AS Roma, Ronaldo lors du dernier Classico et Boateng hier contre Levante. Tous les défenseurs du Barça sont faibles dans les un contre un. Au-delà, je constate que des joueurs comme Alba et Busquet sont devenus des partisans du moindre effort. Que de passes à l’adversaire de la part de Busquet et un jeu peu varié et peu audacieux de la part de Jordi Alba. Ter Stegen, je le dit depuis un moment, doit se remettre en question. Ses interventions et sorties ne sont plus rassurantes. Il a sa part de responsabilité sur la moitié des buts qu’on encaisse depuis Rome. En attaque, il faut un autre avant-centre au Barça. Suarez malgré ses 25 buts en Liga et un seul en Champions League cette année, n’est plus l’avant-centre sur qui les Catalans peuvent compter s’ils veulent garder leur titre de champion et espérer se hisser au sommet de l’Europe l’an prochain. Peu technique, manquant de tranchant en attaque, Suarez, sur l’aire du jeu, brille plus par ses complaintes aux arbitres que par son talent de buteur. Si Ronaldo avait été à sa place, avec tous les caviars que Messi lui offrent à chaque match, le Portugais aurait inscrit 60 buts cette année. Oui, Suarez c’est l’arme fatale des ballons gâchés en attaque. Et Dembelé? On le dit jeune. Mais Mbappe moins âgé que lui se comporte déjà comme un leader. A son âge, Messi était déjà un poison pour les adversaires du Barça. Dembelé est fainéant et c’est ce côté qu’un bon entraîneur devra lui enlever. Hélas! Nous sommes au Barça de Barthomeu et Valverde a déjà été renouvelé pour l’an prochain. A la vérité, le club culé a besoin d’un bon tacticien, d’un entraîneur qui sait crier quand il le faut sur des joueurs comme Alba et Busquet. Un entraîneur qui comprend que son milieu est le ventre mou de son équipe et qui met un point d’honneur à rectifier le tir. Depuis janvier 2018, le Barça a traîné les mêmes défaillances comme un boulet sans que Valverde ne puisse arriver à changer quoi que ce soit. Et je le rends responsable à 70% de notre élimination en Champions League. Mais à quoi bon aurions-nous dû continuer dans cette compétition car nous étions, avec Séville et l’AS Roma, les moins solides des quarts de finales. Le plus grave, c’est que la direction ne fait que des mauvais recrutements. Aussi bien l’entraîneur que la plupart des joueurs recrutés sous l’ère Barthomeu ont été des échecs. Alors faut-il désespérer pour la saison prochaine ?

    • Plus sa va, moins j’aime Valverde. J’ai l’impression que comme l’équipe à réussit à être invaincu, (ce qui on va pas se mentie était en partie de la chance) il se repose sur cet argument pour donner l’illusion qu’il est bon. Mais ses résultats sur papier ne reflète pas la vrai vie, et le match contre Valence était juste un gros retour à la réalité. L’équipe n’aurait pas à se reposer sur un joueur si le coach de base était bon. Limite j’aurais préféré que l’on se prenne une grosse taulé en Liga ou en Copa pour cette année, histoire que l’on vire Valverde une fois pour toute et qu’on reparte d’un tout nouveau départ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom