Mondial : les chances des 14 joueurs du Barça

0
2629

Le FC Barcelone égale son propre record. 14 Blaugranas, répartis dans neuf nations différentes, sont sélectionnés pour le Mondial 2018. Certains repartiront plus tôt que d’autres.

Ils seront 14 à embarquer direction la Russie pour se bagarrer au pied le plus prestigieux trophée de la planète. Quelques uns auront l’ambition d’aller le soulever. Les autres osent à peine en rêver. Quoi qu’il en soit, aucun groupe n’échappe à la présence d’un blaugrana. C’est le groupe B, celui de l’Espagne, qui en compte le plus (quatre).

Ils espèrent les quarts

Armé d’une des attaques les plus ronflantes de la compétition, l’Uruguay cherchera à terminer en tête du groupe A devant le pays hôte, l’Arabie Saoudite et l’Égypte. Un objectif loin d’être impossible. C’est au sortir des phases de poules que l’affaire se corse. Dès les huitièmes de finale, Luis Suarez peut se retrouver face à la défense portugaise, championne d’Europe en titre, ou au duo Piqué-Ramos de la Roja. En quarts, ce pourrait être l’Équipe de France ou l’Argentine. Autant dire que la Celeste aura du mal à voir plus loin que ce stade.

Du même coté, Ivan Rakitic ne se fait pas non plus d’illusions. Tombée dans le même groupe que le Nigéria, l’Islande et surtout l’Argentine, la Croatie n’est même pas certaine de voir la phase à élimination directe. Si elle parvient à éviter la France en huitièmes, elle trouvera sur son chemin un adversaire à sa portée. Mais au tour suivant, ce sera certainement l’Espagne. L’équipe de Lopetegui reste une classe au dessus de ce que peut proposer la sélection au damier.

LIRE AUSSI : Les notes de la saison

Pour Yerry Mina, aucun match ne sera à prendre à la légère. La Colombie est tombée dans une poule H  très homogène avec le Japon, le Sénégal et la Pologne. Si elle arrive à s’en défaire, la Belgique et l’Angleterre l’attendront au tournant. On voit déjà l’affiche en cas de duel face aux Diables Rouges : Yerry Mina vs Thomas Vermaelen, les deux concurrents au Barça face à face en coupe du monde. Il n’en restera qu’un.

https://twitter.com/thomasvermaelen/status/1003249791554457600

Justement, dans cette opposition, c’est le Belge qui a le plus de chances d’en sortir vainqueur. L’armada de Roberto Martinez doit se racheter après être passée à coté de son Euro. Mais il sera compliqué de considérer la finale comme un objectif crédible et logique. Surtout si le Brésil ou l’Allemagne s’interposent dès les quarts de finale.

Ils peuvent aller au bout

Les chances de voir un des joueurs d’Ernesto Valverde soulever le trophée ultime sont cependant très élevées. Pour cause, il y en a au moins un chez chacun des cinq favoris des bookmakers (Brésil, Allemagne, Espagne, France et Argentine). Parmi eux, seul Lionel Messi est certain d’affronter un collègue du Barça. Son Albiceleste est tombée dans le même groupe que la Croatie d’Ivan Rakitic. Les deux nations se battront pour le sommet du groupe D. En cas de chute inattendue de l’Argentine à la seconde place, le D10S pourrait retrouver Samuel Umtiti et Ousmane Dembélé dès les huitièmes de finale. Le vainqueur de la confrontation aurait alors des chances de devoir affronter Piqué, Busquets, Iniesta et Alba en quarts. La Roja contre les Bleus ou l’Albiceleste, ce serait un sacré 1/4 de finale.

A LIRE : EXCLU / José Antonio Iniesta: « J’enverrai ma note de téléphone à Andrés »

Ça, c’est pour la première partie du tableau. De l’autre coté, il y a Paulinho, Coutinho et Ter Stegen. Si l’une des deux équipes finit première de son groupe et l’autre deuxième, les deux milieux et le portier seront face-à-face dès les huitièmes de finale ! Ni Tite, ni Joachim Löw ne le souhaitent, bien sûr. En revanche, si Brésil et Allemagne trustent chacun la première place de leurs groupes respectifs, ils ne se verront plus avant une éventuelle finale. Et de toute manière, Ter Stegen a peu de chances de se salir sur un enroulé de Coutinho ou une banderille de Paulinho puisqu’il a devant lui un Manuel Neuer qui ne lui laissera pas beaucoup de temps de jeu.

Le XI des Blaugrana à la coupe du monde

Gardien : Marc-André Ter Stegen (Allemagne).

Défense : Thomas Vermaelen (Belgique), Gerard Piqué (Espagne), Samuel Umtiti (France), Jordi Alba (Espagne).

Milieu : Sergio Busquets (Espagne), Ivan Rakitic (Croatie), Andrés Iniesta (Espagne), Philippe Coutinho (Brésil).

Attaque : Luis Suarez (Uruguay), Lionel Messi (Argentine).

Remplaçants: un par ligne sauf au poste de gardien; Mina (Colombie), Paulinho (Brésil) Dembélé (France)

Actuellement, c’est Manchester City qui envoie le plus grande nombre de ses hommes au pays de la vodka (16) juste devant le Real Madrid (15). Le Barça siège à la troisième place mais il pourrait bien revenir à hauteur de son rival merengue durant ces prochains jours si un blondinet de l’Atlético décidait de quitter la capitale espagnole…

Photo : AFP PHOTO / PAU BARRENA

Abonnez-vous c'est gratuit!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom