Quels capitaines derrière Messi et Busquets ?

0
3478

Depuis qu’Andrés Iniesta et Javier Macherano – deux des quatre capitaines de l’année dernière – ont quitté le navire, c’est Lionel Messi qui prend le brassard, Busquets est numéro deux. Ivan Rakitic et Marc-André ter Stegen partent favoris pour compléter la liste.

Ils étaient quatre. Ils ne sont plus que deux. Le vestiaire du FC Barcelone a des airs de Koh Lanta à l’heure d’élire ses capitaines. Les deux premiers sont connus. Ce sont Messi et Busquets. Pour les deux autres, comme dans l’émission de télé-réalité, c’est l’effectif de l’équipe première qui procédera à un vote dans les semaines qui viennent. Ivan Rakitic et Marc-André ter Stegen semblent être privilégiés pour truster les 3e et 4e places mais Sergi Roberto reste en embuscade. Gerard Piqué semble hors course.

LIRE AUSSI : Lionel Messi, capitaine muet

Un ter Stegen exemplaire

Après un entraînement à San José, aux États-Unis, pendant l’International Champions Cup (ICC), le gardien allemand a donné son sentiment quant au brassard : « C’est l’équipe qui décidera, mais c’est une fierté d’entendre mon nom pour le capitanat. Ce serait un honneur d’être un des capitaines, bien sûr. » C’est un plaisir auquel il a goûté pour la première fois le 17 avril 2018 contre le Celta Vigo (2-2). Il se pourrait bien que ce ne soit pas la dernière, puisque MATS dispose d’une qualité essentielle à tout bon meneur : l’exemplarité. Marca l’a décrit comme quelqu’un d’« ordonné et méthodique comme peu d’autres » dans un article intitulé « Ter Stegen : capitaine et gentleman. »

Rakitic avait le brassard à Séville

De son coté, Ivan Rakitic n’est pas moins un modèle. Dans une lettre d’adieu au FC Séville publiée sur son blog, Unai Emery ne tarissait pas d’éloges sur le joueur à qui il avait donné la responsabilité. « C’est un exemple sur et en-dehors du terrain, assurait l’actuel coach d’Arsenal. Je veux le remercier pour son engagement, son professionnalisme et son sévillanisme. » Fernando Polo, journaliste à Mundo Deportivo n’hésite pas non plus à tresser des louanges au deuxième capitaine de la sélection croate : « C’est un type fiable sur et en dehors du terrain, il fait toujours passer le collectif avant l’individuel. »

Roberto, le symbole

Mais juste derrière le finaliste du Mondial et l’ancien du Borussia Mönchengladbach, il y a l’ultime buteur de la remontada face au PSG (6-1). Contrairement à ses deux coéquipiers qui ont débarqué dans la capitale catalane en 2014, Sergi Roberto fait presque parti des meubles au Barça. Il est arrivé à 14 ans au club et en compte aujourd’hui 26. Le Catalan représente un véritable modèle de la formation blaugrana. Son entrée dans la liste des capitaines enverrait un message puissant aux jeunes de La Masia. Il avait déjà porté le brassard contre le Milan AC pendant l’ICC (défaite 1-0). De plus, Angel Pérez journaliste à Mundo Deportivo l’a qualifié de « grand professionnel » et même d’« héritier » d’Andrés Iniesta.

Piqué, dans la liste sans vraiment l’être

En début d’année, lorsque Javier Mascherano a plié bagage, le nom de Gerard Piqué sonnait comme une évidence pour prendre sa place en tant que 3e capitaine. « Il peut être capitaine tranquillement », déclarait « El Jefecito » à ce moment-là. Mais voilà, l’international espagnol n’a pas besoin de tenir officiellement ce rôle pour l’assumer : « Capitaine ou pas, je serai toujours ce que je suis, comment je suis et j’aiderai de la même manière. » Egalement, le fait que le reportage « La Décision » révélant les coulisses du choix d’Antoine Griezmann de rester à l’Atlético Madrid ait été produite par Kosmos Studio, une entreprise de Piqué, ne lui a pas fait marquer des points. La direction azulgrana a estimé que son joueur aurait du les prévenir du choix du Français et leurs relations se sont tendues. De son coté, le défenseur a assuré les avoir appelé dès qu’il l’a su pour les informer. À voir comment ses coéquipiers ont ressenti cette décision.

Quant à Samuel Umtiti, il a montré pendant le Mondial, a montré un caractère de leader qui ne s’était pas forcément fait beaucoup ressentir avec le Barça. En prenant encore plus confiance, il n’y a aucun doute que le champion du monde entrera dans la liste des capitaines au cours les années futures.

 

Photo : Xavier Bonilla / NurPhoto

Abonnez-vous c'est gratuit!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom