Real Sociedad-Barça (1-2) : les Tops et les Flops #J4Liga

9
2322

Au terme d’un match compliqué où le Barça est rentré au vestiaire mené au score, Ousmane Dembélé et Luis Suarez ont permis de renverser la tendance. Lionel Messi a été transparent et Nélson Semedo n’a pas saisi sa chance.

Les Blaugranas le savaient : les déplacements à Anoeta ne sont jamais une partie de plaisir. Cette quatrième journée de Liga n’a pas dérogé à la règle. Comme l’année passée, c’est la Real Sociedad qui a ouvert le score. Mais malgré un Lionel Messi inexistant, le FC Barcelone a su sortir la tête de l’eau et reprendre un avantage qu’il n’a plus laissé filer (2-1). Ousmane Dembélé, à nouveau buteur, et Philippe Coutinho, indispensable dans l’entre jeu, ont été très importants, mais il ne faut pas oublier les performances défensives de Gerard Piqué et Marc-André ter Stegen.


Les Tops

Gerard Piqué, un roc

Une fois n’est pas coutume, l’Espagnol a été très solide défensivement. Il n’a perdu aucun duel et a très souvent trouvé les espaces pour relancer proprement. Mieux, en plus de son efficacité défensive, il est venu aider offensivement. Face au cruel manque de solution de ses coéquipiers, il s’est projeté vers l’avant et a apporté le danger. C’est même lui qui est l’auteur des deux premiers tirs du Barça (35e et 40e). Cela en dit autant sur la performance du défenseur que de celle des joueurs offensifs blaugranas durant le premier acte. C’est également lui qui reprend le corner à l’origine de l’égalisation de Luis Suarez (63e).

Ousmane Dembélé, la passe de trois

En première période, de la même manière qu’à Valladolid, Ousmane Dembélé a été le seul à faire des différences offensivement pendant que Messi et Suarez faisaient la sieste. Chez les promus, lors de la deuxième journée aussi, il avait eu du mal à rentrer dans son match. À Anoeta, il a commencé par perdre ses trois premiers duels (5e, 7e et 17e), puis s’est mis à déchirer l’épais rideau défensif basque. Sa capacité à éliminer son adversaire en partant arrêté, a de nouveau fait des dégâts avant que Philippe Coutinho ne vienne lui prêter main forte dans l’animation offensive. Cerise sur la gâteau, comme à Valladolid, il donne l’avantage au Barça (66e). Le voilà buteur pour la troisième fois de suite. Remplacé par Arturo Vidal (77e), afin de souffler en vue du match de Ligue des champions de mardi face au PSV et d’ajouter un peu de muscle à l’effectif.

Ter Stegen, infranchissable

Encore une fois, le portier Allemand a permis au Barça, à sa manière, de sortir vainqueur du match. Il a d’abord réalisé deux arrêts décisifs coup sur coup face à Theo (59e) et Juanmi (61e) juste avant l’égalisation de Suarez (63e), puis a réitéré devant le même Juanmi (84e), pour l’honneur, puisque le Basque était hors-jeu. Les deux premières parades ont grandement influencé le scénario du match, mais ne risquent pas de changer la condition de Jasper Cillessen. En voyant ter Stegen briller autant, le Néerlandais doit se rendre compte que ce sera impossible de lui prendre la place.

 

Les Flops

Le milieu de terrain en première période

Ernesto Valverde avait choisi de laisser Sergio Busquets et Philippe Coutinho au repos au coup d’envoi. À la place, il avait aligné Sergi Roberto et Rafinha. Mal lui en a pris puisque les trois milieux de terrain – avec Ivan Rakitic – n’ont jamais trouvé d’espace entre les lignes. Fades et sans inspiration, les deux entrants qui étaient sensés faire des différences n’ont finalement pas existé. Roberto a même une certaine part de responsabilité puisque c’est lui qui perd la balle plein axe avant de provoquer le coup-franc qui amènera au but de la Real en essayant de rattraper son erreur (11e). Le principal enseignement de cette expérimentation est simplement que, no « Couti », no party. Lorsque le Brésilien est entré en jeu en seconde période, le Barça a complètement changé de visage.

Nélson Semedo n’a pas saisi sa chance

À la mi-temps, le Portugais était le troisième joueur sur le terrain à avoir touché le plus de ballons (55) derrière Samuel Umtiti et Ivan Rakitic. Seulement, il les a remis derrière lui à 33 reprises. La seule fois qu’il a tenté d’apporter quelque chose offensivement, il a envoyé un centre à personne (8e). Ernesto Valverde lui avait offert l’occasion de se mettre en valeur, mais il n’a pas saisi sa chance et a été remplacé à la mi-temps par Philippe Coutinho, comme contre Alavés.

Lionel Messi, encore transparent

Il y a quelque chose de rassurant dans le fait de voir l’Argentin aussi transparent qu’il l’a été cet après-midi. Au moins, cela montre que les victoires du FC Barcelone ne doivent plus obligatoirement passer par son génie. Désormais, Coutinho et Dembélé sont également capables de se montrer décisifs et de sortir l’équipe de la panade. Il a fallut attendre l’heure de jeu pour voir Messi tenter son seul tir du match et, à part quelques ouvertures pour Suarez, il n’a jamais trouvé la brèche.

 

Photo : Jose Breton/NurPhoto

Abonnez-vous c'est gratuit!

9 Commentaires

  1. Très juste analyse M.Massias, je me suis ennuyé devant ce match et surtout de voir l’incapacité du capitaine comme d’habitude dans les matchs à haute intensité de réveiller ses coéquipiers mais certains fans diront le contraire ou lui trouveront du prétexte. Avec ce capitaine invisible aux moments opportuns ce Barça ne battra jamais ses adversaires en Champions sauf miracle. Il est temps que Valverde de placer ses pions d’espoirs sur Dembouz, Suarez et Coutinho et les metttre dans leurs meilleures conditions sur le terrains afin d’espérer quelques choses de la Champions d’ailleurs Messi est souvent irrégulier dans les matchs à haute intensité et toutes les équipes ont compris cela et le pressent pour déséquilibrer le jeu du Barça et ça leur réussi donc, Dembouz, Suarez en attaque et Coutinho en meneur le jeu sera fluide et donnera des fruits.

  2. En effet une deuxième mi-temps bien meilleure que le premier choix technique de Valverde à qui on ne peut reprocher d’essayer quelque variante défensive a l’extérieure, je pense que sur cette optique de jeux semedo commence à démontrer toutes ces limites redoutables en défense il reste très peu intégrer aux jeux du barça ce duel contre la réal societad a démontrer l’efficacité de l’équipe-type celle de la deuxième mi-temps et ce côté gauche impressionnant avec dembé Coutinho et bien sur Alba… J’ai pour ma part constaté un Vidal très peu convaincant et apportant très peu d’impact dans le jeu. Je miserais pour ma part davantage sur Mélo et Malcolm je serais d’ailleurs curieux de voir Malcolm en neuf en turn over avec Suárez….

  3. Cher Xavier c’st bien de lancer aussi Malcom en turnover avec Suarez dans quelques matchs
    surtout en second mi-temps pour qu’il se sente bien mais je dirais que Suarez a bien besoin d’être bien lancé comme le jeu vertical de LUIS Enrique par contre, si on ne lui donne que quelques miettes de ballons alors là il va tout gâcher sauf miracle donc à Valverde de revoir son plan de jeu passif s’il a la compétence de diriger ce club or depuis l’an dernier il ne nous a rien montré en plus il ne pense que comment satisfaire Messi sur le terrain alors sans Suarez Messi ne pourra rien faire et ça se voit, je n’ai rien contre ce joueur mais j’aimerais qu’il dise à ses coéquipiers de ne pas compter toujours sur lui et de jouer le collectif au lieu d’engendrer la défaite du club.

  4. L’ Entrée de coutinho et busquets change le match,stabilise toute l’équipe et ils ne sont pas dans les tops??
    Et vous mettez dembele pour son but de flipper ?

  5. ben oui un mauvais Barça est en tête de la liga…après une mauvaise gestion l’an passé de Valverde qui réussit tout de même le doublé.
    c’est vrai qu’ils sont mauvais…
    Arrêtez un peu ces critiques permantes, ce sont des êtres humains et ils peuvent avoir un passage à vide ou un match loupé ; vous critiquiez SUAREZ il y a quelques temps et voilà qu’il est devenu bon et MESSI soudain mauvais…
    D’accord avec General de Goal : Busquets et Coutinho ont changé le match
    On est en début de saison…Les grands matchs c’est en mars /avril…La forme c’est à ce moment là

  6. Ce club prend une direction très sombre avec un entraîneur comme Valverde.
    Une immonde prestation, un coach sans idées (non mais abusé, aucun schéma de jeu d’attaque mis à part attendre et prier pour un exploit de Messi ou Coutinho, ensuite on fait le dos rond et on prie pour que ter Stegen nous sortent des parades et que ça tienne jusqu’à la fin) qui procède toujours aux même changements.
    Semedo n’a pas saisi sa chance vous dites ? Et bien normal, il n’a aucune continuité, joue tout les 36 du mois et il est censé sortir de bonnes prestations ? Difficile quand on a pas les automatismes (bah oui quand on joue si peu) et que le milieu avec qui vous devez combiner s’appel Rakitic.
    Il n’y a pas de méritocratie, des joueurs comme Rakitic, Sergi Roberto ou Suarez enchaînent les matchs catastrophiques mais ne sont jamais remis en question, pire, ils continuent d’enchaîner et après on s’étonne que les autres ne soient pas en forme, ils doivent être découragé plutôt.
    Valverde est un sans couille qui s’appuie toujours sur les même joueurs, un coach non barca-compatible avec sa frilosité.

  7. D’accord avec général de goal, la logique est respecté, en effet busquet et couthino de plus en plus alaise dans son équipe, on changez le match, quant à la critique sur Messi je les trouve complètement à coté de la plaque un match moyen peut-être… transparent!? on est et a la limite du mauvais gout… Dembé a été passable et chanceux mais en progrès vers de futures victoires! J’métonne du peu de remarque sur l’absence de Mélo et Malcolm deux joueurs top-niveau à mon avis…

    • Dembouz passable et chanceux? Mais quel fan de Messi, pourquoi depuis que Xavi est parti et Iniesta avait levé le pied le Barça ne dépasse pas le 1/4 de la Champions? Il faut être réaliste, j’aime me tromper mais Messi n’apportera rien au Barça à part son past name et on verra s’il résistera à la forte pression des milieux physiques de Totteham d’ailleurs vous avez tous vu son comportement quand il est bien presser. Il est temps de donner la clé du jeu à Coutinho et de lancer Malcom et Vidal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom