Real Sociedad-Barça : l’heure des rotations

2
2059

C’est un duel compliqué qui attend le FC Barcelone, cet après-midi, à 16h15, sur la pelouse de la Real Sociedad. Anoeta n’est généralement pas un stade qui réussit aux Catalans, mais Ernesto Valverde sera amené à faire tourner son effectif.

Elles ne sont pas nombreuses, les enceintes espagnoles à résister autant au FC Barcelone. Depuis que la Real Sociedad est remontée en première division en 2010-2011, le Barça n’y a gagné qu’une seule fois en championnat. C’était l’année dernière. Menés 2-0 dès la 38e minute de jeu, les Blaugranas n’avaient pris l’avantage qu’à la 70e grâce à Luis Suarez. Précédemment, les deux clubs s’étaient affrontés huit fois à Anoeta, sans compter les deux rencontres en Copa del Rey. Les Basques en sont sortis vainqueurs à cinq reprises. Même Lionel Messi, malgré ses cinq buts – dont un magnifique coup-franc l’année passée –, n’y a jamais été à son aise comme il peut l’être dans la majorité des autres arènes par lesquelles il passe. D’ailleurs, ça n’a jamais été un stade ou les cracks visiteurs ont réellement brillé. Par exemple, ni Cristiano Ronaldo, ni Ronaldinho n’y ont marqué le moindre but. Mais l’Argentin a devant lui l’occasion parfaite pour remédier à cela. Alors que tous ses coéquipiers, ou presque, sont partis rejoindre leurs sélections ces dix derniers jours, lui est resté à Barcelone. Pas de match à l’autre bout du monde, pas de décalage horaire, juste quelques entraînements et du repos. Ernesto Valverde s’en réjouissait, hier après-midi, en conférence de presse : « Nous attendons toujours le meilleur de Messi, qu’il ait un match ou non. Si il a plus de marge et plus de fraîcheur, il pourra mieux supporter un match comme celui de demain (aujourd’hui). »

90 minutes de haute intensité

Il faut aussi dire que le stade dans lequel les Catalans évolueront aujourd’hui ne ressemblera pas exactement à celui dans lequel ils se sont cassés les dents ces dernières années. Pour la première fois depuis 25 ans, il n’y a plus de piste autour du terrain. Les supporters seront donc plus près des joueurs. Si cela aura l’avantage de changer un décor que le Barça appréciait peu, il risque aussi de faire grimper le thermomètre dans un chaudron déjà bouillant. Ce match représente le premier à domicile de la Real Sociedad, donc également le premier dans le nouveau Anoeta et devant ses fans. Les hommes d’Ernesto Valverde peuvent s’attendre à 90 minutes de haute intensité. « La mentalité basque est une mentalité de lutteur, de bagarreur, assurait Jérémie Bréchet, défenseur Txuri-urdin de 2004 à 2006. En plus, à la Real, comme il y a beaucoup de joueurs issus de la cantera, il y a un fort sentiment d’appartenance, ce qui fait que dans les matchs importants, la motivation et la détermination se décuplent. » Pour ne rien arranger, la nouvelle pelouse n’a été posée qu’il y a une dizaine de jours. À Valladolid aussi elle était récente et s’abîmait très rapidement. Cela avait réellement pénalisé le jeu catalan.

« Il est possible qu’il y ait du changement »

Néanmoins, le groupe d’Asier Garitano se retrouve amputé de trois éléments majeurs. William José, Adnan Januzaj et Sandro Ramirez, sont tous les trois blessés. Ce sera donc Mikel Oyarzabal qui aura les clés de l’attaque. Du coté du Barça, tout le monde est revenu de la trêve internationale mais pas toujours en forme. Comme souvent, ce sont les Sud-américains qui payent le plus cher leurs matchs internationaux. « Je tiens compte des matchs internationaux, il est possible qu’il y ait du changement », a lâché Ernesto Valverde. D’autant plus que le Barça s’apprête à enchaîner sept matchs en 23 jours, dont la première journée de Ligue des champions, mardi soir, face au PSV Eindhoven. « Nous devrons faire tourner les joueurs pour éviter les blessures et être plus frais », a ajouté le technicien.

Rafinha et Lenglet auront leur chance

Attention tout de même, le sens du mot « rotation » n’est pas tout à fait le même chez Valverde que chez Luis Enrique. L’ancien coach pouvait chambouler la moitié de son XI titulaire. Pour l’actuel, trois changements seront le bout du monde. Un par ligne. En défense, Samuel Umtiti a disputé l’intégralité des 180 minutes avec les Bleus face à l’Allemagne et les Pays-Bas en Ligue des nations. « El Txingurri » offrira du repos à son champion du monde et une opportunité de se mettre en valeur à Clément Lenglet. Ensuite, Arthur n’est même pas présent dans le groupe. C’est Rafinha qui l’a remplacé. Il faut dire que les internationaux Brésiliens ne sont revenus qu’hier à Barcelone. Philippe Coutinho sera donc laissé sur le banc, mais ce ne sera pas Arturo Vidal qui le remplacera. Le Chilien n’est rentré qu’un jour plus tôt. Ce sera à Rafinha, un autre Brésilien, mais pas international, de montrer ce qu’il a dans le ventre. Enfin, Munir pourrait prendre la place de Luis Suarez en attaque. Mais il s’agit de la grosse cote du turn-over de Valverde puisque l’Uruguayen n’a joué qu’un seul match avec sa sélection et a planté un doublé au cours de celui-ci.

Notre XI : ter Stegen – Alba, Lenglet, Piqué, Roberto – Busquets, Rafinha, Rakitic, Dembélé, Suarez, Messi.

La statistique
L’arbitre de la rencontre sera Carlos Del Cerro Grande.
Le Barça a gagné 19 des 21 matchs qu'il a arbitré.
Parmi tous ceux qui ont été au sifflet au moins 20 fois pour un match du Barça,
c'est lui qui réussit le plus aux Blaugranas.
La seule défaite du Barça alors qu'il arbitrait a eu lieu le 4 janvier 2015
contre... la Real Sociedad, à Anoeta (0-1).

 

Photo : PRO SHOTS / DPPI

Abonnez-vous c'est gratuit!

2 Commentaires

  1. Bonjour chers amis,
    J’espère vraiment que ca sera le début d’une saison de folie et de chance qui nous attend. J’aurai aimé qu’on fasse reposé aussi rakitic en faisans jouer vidal si ce dernier n’est pas blessé. Ca donnera plus d’impact et d’equilibre au jeu car vu le match de league de champions qui vient, busquet et rakitic vont pas trop se dépenser pour ce match. Enfin je voulais demander pourquoi n’aligne t’il pas semedo et met roberto au milieu s’il veut pas utiliser vidal?
    Valverde vraiment est un peu borné des fois dans ses choix.
    Bonne chance à nous. Vive le Barça

  2. Je suis tout à fait d’accord Melons, à chaque fois que je regarde la fiche de match il y a souvent Samedo qui manque mais quel bordel ce salaud, il tue le joueur par son manque de confiance en soi. A quoi sert Roberto en défense tout le monde sait que le Barça peine de son côté et que lui préfère jouer au milieu et laisser cette à son coéquipier, mais pourquoi Abidal qui est proche des joueurs ne récadre pas ce bon à rien? Je suis dégouté que ce joueur soit négligé à ce point par cet imbécile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom