Sans Griezmann, un retour au 4-3-3 ?

8
3644
Le Barça de retour en 433 ?

Le Barcelonisme n’a pas encore fini de digérer La Decision, mais le Barça doit déjà regarder devant lui et se projeter urgemment sur un mercato qui sera orphelin de sa tête de gondole, pourtant annoncée depuis des mois. La présence de Griezmann ouvrait un éventail de possibilités pour le FCB. Sa non-venue doit probablement réorienter les priorités et les axes de travail. Dans le recrutement comme dans la mise en place tactique de l’équipe.

Le feuilleton a pris fin. Nos illusions à l’évocation d’un duo MessiGriezmann également. En coupant l’herbe sous le pied d’un Barça qui voyait son arrivée comme acquise, Griezmann a bouleversé des plans qui commençaient à s’établir sérieusement dans les crânes catalans, à commencer évidemment par celui de Valverde. Grizzi envolé, le puzzle de l’équipe type 2018-19 reste donc à inventer. Le profil assez unique de l’attaquant de l’Atlético fait qu’il serait illusoire de se lancer à la recherche d’un joueur similaire. Alors la meilleure chose à faire est peut-être de repenser les choses plus en profondeur, et de reconstruire l’équipe autour d’un socle triangulaire au milieu, dans un 4-3-3 dont la recette doit bien se trouver conservée sur une étagère, quelque part à la Masia.

En attaque, Griezmann ou rien ?

Dans l’agenda mercatique du Barça, la venue d’un attaquant cet été n’apparaissait pas forcément comme la nécessité numéro un. Mais la perspective Griezmann changeait foncièrement la donne. Avec une clause très abordable vu les standards actuels du marché, l’occasion était vraiment belle de « faire un coup » sur un joueur de classe mondiale. Surtout, plus qu’un simple attaquant, Griezmann est un créateur de jeu, capable de faire jouer les autres. Soit exactement le type de joueur qui manque actuellement à l’équipe. Sa non-venue doit-elle signifier pour le Barça de pister un autre delantero ? Pas obligatoirement.

Un autre 9 classique ferait doublon avec Suarez.

Autant la palette de Griezmann offrait des perspectives aussi variées que Barça-compatibles (voir notre article sur le sujet : quel Barça avec Griezmann ? histoire de remuer le couteau dans la plaie), autant peu d’autres attaquants sur le marché pourraient être aussi à propos dans l’échiquier Barcelonais. La plus-value d’un avant-centre classique, type Lewandowski ou Cavani, ne saute absolument pas aux yeux, et ferait doublon avec Suarez. Certains attaquants comme Timo Werner, avec sa science incroyable de l’appel de balle, pourraient apporter une diversité digne d’intérêt à l’effectif. Mais s’il y a un gros billet à lâcher, la meilleure idée serait certainement de l’utiliser pour un autre compartiment du jeu.

Suarez, quand même sur le banc ?

C’était le postulat de départ que l’on imaginait pour un Barça avec Grizou. Suarez sur le banc en supersub. Ce postulat, même s’il a l’air de faire rire aux éclats la moitié de la twittosphère, reste valable même dans un retour au 4-3-3 positionnel. Dans ce 4-3-3, les ailiers ne disposent pas réellement de liberté de mouvement et sont relativement contraints à maintenir une position plus ou moins écartée (le long de la ligne ou dans le half-space).

Depuis 18 mois Suarez lutte contre lui-même

Pour faire court, Messi ne peut pas occuper cette position excentrée, car il tient trop à sa liberté et que le Barça ne peut pas se priver de son influence dans le cœur du jeu. Suarez, lui, est un avant-centre axial de moins en moins mobile, qui ne peut évoluer qu’en pointe. Si vous faites le calcul, ça fait une seule place pour deux candidatures. Et personne ne fait le poids face à Lionel Messi (quoiqu’au sens propre, Luisito a des arguments à faire valoir…), qui dans la perspective d’un retour au 4-3-3 peut difficilement évoluer autrement qu’en faux 9. Ajoutez à cela Dembélé et Coutinho, qui ont vraiment la tête de perfect fits pour les rôles d’ailiers, et vous obtenez une équation dont le résultat pousse irrémédiablement Suarez vers le banc de touche.

Ceux qui ont eu le plaisir de voir sa prestation avec l’Uruguay contre l’Egypte ne pourront pas le nier. En manque de mobilité, de justesse technique, de jugeotte dans la prise de décision, Luisito a en plus largement gâché devant le but. Malgré toute l’affection que l’on peut avoir pour le bonhomme (même lorsqu’on s’appelle Leo Messi et que l’on est copain comme cochon avec l’Uruguayo), force est de constater que depuis une saison et demie, Suarez est à la lutte avec lui-même. Sauf retour de flamme et de niveau le concernant, on imagine assez mal le Barça aller au bout en Champions avec lui, dans un rôle de titulaire…

A lire : Suarez, un avenir à la Larsson ?

En 4-3-3, un criant besoin de relayeurs

Dans l’optique d’un retour la saison prochaine au 4-3-3 qui a fait la gloire du club, en l’état actuel des choses la ligne des trois de devant paraît donc promise à Messi, Dembélé et Coutinho. Les bouts de match passés dans cette configuration en fin de saison avaient d’ailleurs été très prometteurs. Le Brésilien a été présenté à son arrivée comme le successeur d’Iniesta au milieu. Dans les faits, on lui trouve plus de ressemblance avec Neymar, et si le Barça doit recruter, autant laisser Petit Couto dans sa position préférentielle et aller chercher un véritable spécialiste du poste un cran plus bas.

L’affaire paraît entendue pour le trio d’attaque. C’est bien évidemment le cas aussi pour le poste de sentinelle, puisque Busquets est intouchable, et au-dessus du game mondial dans ce rôle. Reste donc deux places à pourvoir…

Possible composition du Barça en cas de retour au 4-3-3. Une grande incertitude règne sur l’identité des deux relayeurs (sharemytactics.com)

Le Barça qui fera ses premiers pas au mois d’Août sera orphelin d’Andres Iniesta, qui occupait un rôle hybride pour ses derniers mois de culé, dans le 4-4-2 mis en place par Valverde. Son profil cadrait parfaitement au 4-3-3, mais il faudra faire sans lui. Avec qui, alors ? C’est toute la question, et tout l’enjeu du mercato qui commence. Dans l’effectif actuel, les candidats ne paraissent pas avoir les épaules ou les caractéristiques techniques suffisantes. Même Rakitic, précieux dans le double pivot pour assurer un équilibre défensif, est trop neutre dans ses intentions pour donner la dimension supérieure dont la salle des machines a besoin. Denis, Paulinho ou Sergi Roberto ne devraient pas avoir plus de protagonisme que des rôles de remplaçants. Et on espère que le futur de Rafinha, Gomes et Arda va s’écrire loin du Camp Nou.

A lire : Quel(s) milieu(x) pour le Barça ?

Le mercato l’an dernier n’a pas rempli son rôle

Il y a un an tout juste, avant le tremblement de terre Neymar, on passait en revue le marché et les possibilités pour le FCB d’améliorer son entrejeu (voir lien ci-dessus). Douze mois se sont écoulés, et le sujet est toujours autant d’actualité. Preuve que le mercato de l’été dernier n’a pas rempli son rôle, ni gommé les insuffisances dans ce secteur de jeu. Les noms évoqués alors sont les mêmes qui reviennent en cette fin de printemps. Si la piste Seri semble avoir fait long feu, les rumeurs Eriksen, Pjanic, Verratti et Thiago sont toujours aussi présentes dans la discussion. Le blaze de Gundogan commence à apparaître. A la mode, l’excellent Serbe de La Lazio, Milinkovic-Savic, paraît moins lié au FCB. Moins expérimentés, Arthur (seulement en Janvier ?) et De Jong semblent les plus à même d’atterrir au Camp Nou, mais leur jeunesse ressemble à un frein dans la perspective de pouvoir prendre immédiatement les clés du camion… Parmi les noms évoqués, plus que savoir qui (dans le quintet Eriksen-Thiago-Verratti-Pjanic-Gundogan, n’importe lequel est le bienvenu et apportera un saut de qualité) la véritable question est de savoir combien de joueurs doivent être recrutés pour l’entrejeu. Sauf revirement de situation (on commence quand même à se méfier de tout…), Arthur fera partie de l’effectif dans le courant de la saison. Faut-il faire venir un ou deux autres joueurs ? Telle est la véritable question.  Les cordons de la bourse entreront bien en considération à un moment donné. Mais le Barça peut aussi mettre quelqu’un dans la balance (Rakitic ?) pour arriver à attirer du lourd.

Le meilleur terreau pour les jeunes pousses

La reconduction du 4-4-2 autour de Griezmann avait beau être alléchant, il constituait un problème majeur pour le moyen terme et pour l’éclosion des jeunes pousses qui toquent actuellement à la porte. Aleña verra son intégration différée à cause d’une blessure, Samper devrait lui partir en tournée de présaison pour tenter de gratter une place dans la plantilla. Oriol Busquets, en sentinelle, et Riqui Puig, en relayeur, sont les plus belles promesses de la cantera, celles qui paraissent les plus armées pour forcer la porte de l’équipe première. La majorité des aspirants sérieux pour l’équipe fanion sont des milieux de terrain. Alors, évidemment et par la force des mathématiques, il y aura plus de perspectives pour eux dans un milieu à trois que dans un milieu à deux.

Un problème de profondeur de banc ?

Le Barça va devoir réagir intelligemment

Si le mercato avance tel que l’on vient de le décrire, un dernier problème pourrait apparaître dans l’effectif de Valverde. Avec l’ajout de deux voire plutôt trois milieux, les trois postes de la medular seront couverts. Celui d’avant-centre également, si Suarez se mue réellement en supersub. Sur les ailes, par contre, la relève a l’air un peu light. Denis peut jouer des deux côtés, mais un véritable contender à la Champions se doit d’avoir un peu plus de clutchitude en sortie de banc. Ce constat vaut également pour Sergi Roberto, possible ailier droit à vocation trop peu offensive. Les solutions venant du Barça B ne sautent pas aux yeux (Arnaiz et Abel Ruiz ont-ils aujourd’hui le niveau ?). A-t-on vraiment envie de redonner une chance à Munir ? Autant de questions qui en posent une dernière : si le Barça revient au 4-3-3, va-t-il également devoir recruter un ailier ?

Pris au dépourvu par la volte-face de Griezmann, le Barça doit réagir intelligemment et repenser ses plans pour la saison prochaine. L’effort de mercato semble devoir prioriser les milieux relayeurs. Beaucoup de dossiers sont alléchants, sans être inaccessibles… Il serait bienvenu de parvenir, enfin, à attirer des joueurs avec un profil qui colle avec l’ADN Barça.

Photo: XAVIER BONILLA / SPAINDPPI / DPPI

Abonnez-vous c'est gratuit!

8 Commentaires

  1. Griezmann n’a jamais eu l’intention de signer au Barça. Il s’est servi de Bartolomeu pour faire augmenter son salaire à l’THM. C’est un affectif et il est protégé par son entraineur.
    Je suis un peu surpris que les recruteurs du Barça n’ont aucune idée sérieuse sur un plan B. La mésaventure du mercato de l’an dernier aurait dû les rendre plus actifs et plus entreprenants. Ils avaient un an pour cela ! Pourtant, il ne manque pas tant de joueurs que ça. Denis Suares peut bénéficier d’un sursis. Pourquoi ne pas faire jouer S.Roberto au milieu? Il faut tenter des choses avec la Masia. Mis à part les jeunes « Masiens » cités dans l’article, on ne va pas me dire que les autres ne valent rien ! Il y a des arrivées extérieures prévues, mais quand seront-elles adaptées? Maintenant que les gros clubs déboursent fort pour acquérir des joueurs, ceux qui vendent ne veulent pas lâcher en deçà d’un gros seuil. Le marché est devenu fou.
    Suarez n’est plus dans le coup pour l’avoir vu en CDM. Il devient grotesque pour compenser son déficit physique. On n’a pas tous les jours vingt ans! Hélas pour nous tous!
    L’équipe Abidal devra trouver des solutions, c’est le moins qu’on attend d’elle.

  2. Question pour M. Julien Llop, depuis quand un joueur oblige le Club comme le barça a changer sa façon de jouer? Le barca à sa propre doctrine en football, et c’est aux joueurs de s’y adhérer et perfectionner. La non-venue de Griezmann a en effet évité au barca une autre déroute a s’ajouter aux débâcles de la Direction actuelle. Le recrutement de tout joueur est édictés le besoin de l’effectife Pour renforcer ses lignes défaillantes: en attaque il manque de vrais ailiers, au milieu et en défense c’est le remplacement des départs imminents de ziniesta et avant lui Thiago, Xavi, etc, sans oublier les joueurs âgés. Voilà la problématique du barca qui s’aggrave avec le manque d’une visibilité de la politique actuelle. On entend des noms de partout et qui sont souvent pas ce que le Club mérite à faire signer. Après l’echec De Griezmann, attaquant de classe, et en remplacement,la direction propose des noms de milieu de terrains comme s’il s’agissait du même profile. Donc il faut s’attétendre à une nouvelle saga d’hesitation Et de déclarations contradictoires avant de voir venir de nouveaux signataires. Une autre période de souffrance et de suspense aux pauvres fans que nous sommes. Merci quand même M. Julien d’avoir soulevé cette question. VISCA BARÇA

    • depuis quand un joueur oblige le Club comme le barça a changer sa façon de jouer?

      Depuis Lionel Messi, déjà. Si tu pars du principe que le système du Barça est le 4-3-3, l’évolution de Messi fait qu’il ne peut plus jouer sur un côté (ou alors tu limites son influence). Alors tu passes en 4-4-2 cette saison pour l’avoir avec Suarez dans l’axe.

      De deux choses l’une, ou tu adaptes ton système pour mettre tes meilleurs joueurs dans les meilleures dispositions, ou tu as un système fixe et tu recrutes des joueurs avec un profil qui correspond à cet système. Sinon ça revient à essayer de faire entrer des ronds dans des carrés.

      • Merci pour votre mise au point, Sauf que votre raisonnement est valable pour la période après le départ de Neymar. Après le départ de Pedro et le cloisonnement de Roberto sur le flanc droit défensif, Messi couvrait le milieu et l’aile droite. Maintenant, avec un milieu du barça affaibli (joueurs âgés, ou non compatibles au jeu du barça) seul le retour de Thiago et le recrutement d’un attaquant polyvalent pourraient définir le système à mettre en place.

  3. J’suis tout à fait d’accord avec Julien Llop, ce sont les joueurs qui font le système et non l’inverse, il est tout à fait logique que la respective d’avoir Antoine Griezmann bouleverse un certain nombre de choses dans les plans du coach, tout comme il est logique que l’évolution d’un joueur comme Messi (en vrai numéro 10) ou d’un Rakitic (en pivot) fasse évoluer le système de l’équipe. J’suis aussi d’accord sur le fait qu’il faille revenir au 4-3-3 avec un Messi dans en pointe basse même si cela nous prive d’un point de fixation dans la surface comme on peut l’avoir avec Suarez. Aujourd’hui la réalité nous oblige à reconnaître que Suarez n’a plus la qualité de prétendre à une place de titulaire au sein de l’équipe, ses prestations font peine à voir et la saison écoulée il a été à la base de nombreuses cassures dans la construction du jeu de l’équipe, les fois où l’équipe a été suffisamment bonne c’est lorsqu’il a été sur le banc de touche. Comme Julien Llop j’opte pour un 4-3-3 avec Coutinho en attaquant gauche, Dembele à droite, Messi en pointe basse, ensuite deux relayeurs (pour moi Thiago Alcantara et De Jong ou Alena voir Pjani) en partant sur l’idée que Rakitic n’a plus assez de mobilité pour jouer titulaire à ce poste… Je ne serait pas non plus contre l’idée de d’essayer souvent Samper au poste de relayeur, il pourrait surprendre beaucoup.

  4. Tout ce qui pourrait être dit est dite et la balle est dans le camp de Valverde qui doit nous montrer ses capacités techniques pour aller défier les grands de l’Europe cette saison car on est fatigué de ces 1/4. Il est vrai que griezmann malgré sa grandeur technique ne changerait à rien si Valverde n’a rien sous ses dents donc l’avenir nous le dira . Être pénalisé par la non venue d’un joueur ne sera pas une excuse pour Valverde , il doit se creuser les méninges pour équilibrer l’effectif qu’il a en attendant 1 ou2 arrivées. Messi est le seul joueur qui peut nous sortir d’une débâcle mais je crois que de temps en temps il doit céder quelques fois son rôle de tireurs de pénalités et coup-front à Coutinho qui est très bon tireur mais aussi pour qu’il l’épaule et apporte son grain de sel à l’équipe car Messi n’est pas comme Ronaldo tueur aux penalty. Suarez est fatigué d’ être le marionnette de Messi au Barça , c’est comme Benzema au Réal pour Ronaldo mais je crois que si Valverde installait un système adéquat certains joueurs donneraient mieux et c’est le cas de Suarez donc les joueurs sont au chômage déguisé mais, espérons que le problème soit résolu au plus vite, VISCA BARÇA.

  5. C’est le milieu de terrain qui a permis au barca (et aux autres équipes aussi d’ailleurs) de construire ses succès.
    Donc bien sûr que la priorité est de retrouver la supériorité à ce niveau.
    Pour cela, rapatrier thiago et recruter pjanic (l’idéal aurait été verrati) me semble parfait.

    Cela devrait se chiffrer à 150 M pour les deux, ce qui est financable si on arrive à dégraisser (Gomes, rafinha,Vidal, alcacer, munir, digne…)

    Par contre il faut trouver un remplaçant ou au moins un équivalent à dembelé (qui, à mesure que je le vois jouer, ressemble de plus en plus à une énorme erreur de casting)

    Mon rêve serait hazard mais ça me semble (très) compliqué …

    Espérons un mercato (enfin) réussi (la reconquête de la C1 passera par la )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom