Suarez, un avenir à la Larsson ?

10
5448
Suarez doit-il changer de statut au Barça?

Auteur d’un début de saison très décevant, Luis Suarez a depuis redressé la barre en dépassant la barre des 20 buts inscrits en Liga. Mais les doutes persistent. Plus aussi mobile, plus aussi clutch en Champions, en manque global de justesse technique, l’Uruguayen semble durablement sur la pente descendante. Mais il ferait à coup sûr un parfait n°2. Le Barça doit-il alors revoir sa hiérarchie au poste d’avant-centre ?

Été 2014. Le Barça décide de se séparer de Cesc et Alexis, deux très bons éléments de l’équipe, qui n’ont jamais été décisifs dans les rencontres couperets de Champions League. Avec le pactole récolté, le FCB fait tapis sur Luis Suarez, pourtant en pleine tourmente après avoir confondu l’épaule de Chiellini avec une bavette d’aloyau. Le résultat dépasse toutes les attentes. Lors des confrontations à élimination directe en LDC, Suarez qualifie son équipe dès les matches aller en huitièmes et en quarts (doublés face à City et au PSG), et reste ultra décisif par la suite (but qui fusille les espoirs du Bayern en demi retour, but du 2-1 en finale contre la Juve). Ultra-Clutch. Pourtant, depuis maintenant deux saisons, le rendement de Luisito est en baisse, tant dans le scoring que dans l’apport au jeu de l’équipe. Le Barça ne semble pas devoir bâtir son futur proche autour de l’idée d’un Suarez titulaire. Mais aurait tout à gagner à en faire son n°1 bis.

Un Suarez moins décisif, moins efficace et moins influent

En plantant le but du 4-1 face à la Roma, lors du quart aller de Champions au Nou, Suarez pensait avoir donné un avantage définitif à sa formation en vue de l’accession aux demies. Surtout, à titre personnel, Luisito se montrait enfin décisif en Champions et mettait fin à une disette de plus d’une année dans la compétition reine. Machine à faire la diff’ lors de ses deux premières saisons Blaugrana, el Uruguayo a sérieusement perdu en rendement sur la scène européenne depuis (15 buts sur ses deux premières saisons, 4 sur les deux dernières).

Historique but/passes décisives de Luis Suarez en Champions League avec le maillot du Barça. Après un rendement exceptionnel sur deux saisons, l’Uruguayen est nettement moins décisif (source : wikipedia)

Le constat est moins radical en Liga, mais la perte de vitesse du n°9 reste palpable. Son début de saison a été marqué par beaucoup de déchet devant le but. S’il a réussi à inverser la tendance pour totaliser à ce jour 25 unités en Championnat, Lucho affiche cette saison une efficacité négative pour la première fois depuis qu’il est Barcelonais. Ses chiffres d’Expected Goals restent tout à fait honnêtes, mais son compteur but se situe en dessous du total que l’on pouvait attendre. En moyenne sur ses deux précédents exercices, le Pistolero dépassait de cinq pions son total estimé.

Historique but/expected goals de Luis Suarez en Liga avec le maillot du Barça. Pour la première fois en 2017-18, l’Uruguayen est en retrait en terme d’efficacité (source : understat.com).

Outre ses chiffres devant le but, la perte d’influence de Suarez se reflète également dans le jeu. Toujours partant pour aller au mastic, son jeu souffre de plus en plus d’un manque de mobilité. Il ne se rend pas énormément disponible pour ses partenaires, mais surtout, lorsqu’il parvient à se proposer en appui, un assez invraisemblable déchet technique vient court-circuiter sa bonne volonté. Trop souvent cette année le Barça a vu des offensives avortées par la faute d’un contrôle ou d’une remise avariée de son avant-centre. Dernièrement, sa prestation à Levante dans un match auquel Messi ne participait pas a symbolisé toutes ses difficultés. Comme l’indique son action map ci-dessous, la copie de l’Uruguayen comporte beaucoup de rouge, signe de passes ratées, de dribbles avortés, dans un match où il a certes scoré et assisté, mais où il a surtout joué à l’envers durant 90 minutes.

Action Map de Luis Suarez lors de la défaite à Levante. On voit plus de rouge que de vert, signe qu’il a énormément raté (passes, dribbles, etc.) [Source : fcbarcelona.fr]
Enfin, et c’est peut-être là le principal problème, Suarez ne semble plus inspirer de peur particulière chez les adversaires. Le goleador totalitaire qu’il était en arrivant au club,  ce finisseur ultime qui peut décider seul d’une confrontation en Champions, paraît avoir fait long feu. Le joueur que l’on a vu tenter vainement de se dépatouiller dans les défenses de Chelsea et de la Roma ne dégageait pas la même aura. Et il n’inspire plus la même crainte dans les arrière-gardes rivales.

Retrouver une doublure crédible au poste d’avant-centre

Munir, Sandro, Alcacer… Depuis un moment, au poste d’avant-centre, l’alternative venue du banc ne convainc pas. Jeunes pousses élevées en interne ou internationaux confirmés recrutés en Liga, le dossier « doublure » reste à l’état d’échec, et aucun supporter Catalan ne prie pour voir surgir de la cahute le sauveur de la soirée. Chercher un n°2 paraît difficile, et signifie également un investissement important pour un besoin ponctuel. Aussi, la solution la plus naturelle serait de rétrograder Suarez dans la hiérarchie.

Avec le CV qui est le sien, Luisito se révèlerait être bien plus qu’un simple n°2, mais plutôt un n°1 bis. Capable de faire des différences en sortie de banc, mais aussi d’avoir les épaules d’un titulaire plus que crédible pour apporter une plus grande rotation dans l’effectif. Dans l’Histoire Blaugrana récente, Henrik Larsson personnifie comme personne ce remplaçant létal, ayant la conscience et l’acceptation de son rôle. Au point d’être quasiment entré dans le language comme un nom commun. Dans la lignée du Suédois, Suarez doit devenir ce Supersub, surtout s’il veut durablement prolonger son aventure catalane. Sans quoi, l’ex-Red pourrait rapidement devenir un poids pour l’effectif, et un casse-tête pour la direction.

Comment jouer sans Suarez

Dans l’hypothèse d’un Suarez qui démarrerait depuis le banc de touche, deux options paraissent tenir la corde pour modeler le onze de départ de Valverde. La première, immédiatement disponible et d’ores et déjà testée face à Villareal (et face à Levante avec Lucho dans le rôle de Leo…), est un retour au 4-3-3, avec Coutinho et Dembélé installés dans de véritables positions d’ailiers, ce qui sur le papier est peut-être la meilleure des idées pour tirer le rendement maximum des deux recrues de la saison. Cette option préfigurerait le retour de Messi dans un rôle de faux 9. Ce qui certes enlèverait du poids dans la surface, mais aujourd’hui, toute la création offensive repose sur les épaules du Diez, et il serait probablement très productif de décharger la Pulga pour responsabiliser la paire Coutembélé. A la lecture du diagnostic, dans le jeu, de la saison qui s’achève, on peut raisonnablement penser qu’un trio CoutinhoMessiDembélé mis dans les meilleures dispositions sera plus efficace qu’un quatuor avec Suarez dans le 4-4-2 que l’on connaît.

Première possibilité avec Suarez sur le banc. Retour au 4-3-3 traditionnel avec deux véritables ailiers autour de Messi en faux-9 qui décroche. Ce système est peut-être celui qui sied le mieux aux qualités de Coutinho et Dembélé (sharemytactics.com).

Evidemment, à moins que vous n’ayez passé les 2 derniers mois en dérive gravitationnelle autour d’un des satellites de Saturne, vous savez que la seconde option amène sur le tapis une nouvelle donnée au problème, et que cette donnée a pour nom Antoine Griezmann. Si la venue du Français se confirme, nous rentrerons plus en détail dans les possibilités (et les impossibilités) tactiques que sa venue engendrerait, mais le point de départ le plus simple reste de considérer qu’il pourrait remplacer numériquement Suarez dans le 4-4-2 actuel. Certes, le profil est complètement différent. Grizzi est un falso 9 gaucher qui aime dézoner et venir aider à la construction au milieu… Ça vous rappelle certainement quelqu’un. Bien sûr, le risque de voir Griezmann et Messi se marcher sur les pieds existera, mais on peut aussi envisager qu’ils se partagent les rôles et alternent occupation de la pointe et participation au milieu. En tout état de cause, la qualité dans le jeu court et le potentiel « combinatoire » de la Grize serait une plus-value énorme, comparée à ce que Suarez produit dans ce domaine.

En cas d’arrivée de Griezmann cet été, le Français pourrait remplacer numériquement Suarez dans le 4-4-2 utilisé cette saison. Du fait de la différence de profil entre Grizou et Lucho, le visage de l’équipe changerait sensiblement (sharemytactics.com).

La question du statut, de l’ego… et du salaire

Ahora bien… Sur le papier, l’idée de faire reculer Suarez dans la hiérarchie des attaquants barcelonais peut se défendre. Mais faire accepter ce choix au charrua sera vraisemblablement une toute autre paire de manches. A l’Ajax, à Liverpool et à Barcelone depuis son arrivée, Luisito n’a jamais quitté son statut de titulaire indiscutable au poste de n°9. De plus, son amitié avec Messi est de notoriété publique, et se trouver dans les petits papiers de D10S a forcément une influence, dans le vestiaire comme sous le crâne du coach au moment où la mine de son crayon tremblant inscrit onze patronymes sur la feuille de match. Bref, le mouvement de translation de l’Uruguayen de la pelouse vers le banc de touche risque de s’annoncer délicat, et devra s’accompagner de trésors de psychologie… A moins que le joueur lui-même, dans un match qui met en balance l’ego du champion et la connaissance de ses propres limites, ne prenne conscience de son niveau déclinant et accepte d’endosser le rôle de supersub (il aura alors l’été pour se préparer, et éplucher les biographies d’Henrik Larsson et Ole-Gunnar Solskjaer).

Si tout se passe bien au niveau de l’humain, il restera alors à résoudre le problème financier, alors que le Barça est en lutte constante pour faire entrer sa masse salariale dans les clous du Fair-Play Financier. Le FCB va s’allèger des émoluments conséquents qui atterrissaient sur le compte en banque d’Iniesta, mais il est probable que la somme file directement dans les poches de Griezmann. Alors, est-il viable de balancer un salaire annuel à huit chiffres pour un remplaçant ? Oui, clairement, lorsqu’il s’agit d’un avant-centre. S’il y a des économies à faire et des joueurs à laisser partir, mieux vaut que ce soit sur des postes moins exposés, et surtout des postes auxquels des doublures issues la Masia pourraient se substituer à des internationaux coûteux au temps de jeu limité. En résumé, laisser filer Digne, Alcacer et deux-trois milieux de terrains pour garder Suarez.

Compte tenu des limites qui sont désormais les siennes, planifier la saison prochaine autour d’un Luis Suarez titulaire paraît un mauvais calcul. A l’inverse, en faire une solution en sortie de banc a tout de la très bonne idée… La balle est dans le camp de la Direction et du staff technique.

Photo: AFP PHOTO / Lluis GENE

Abonnez-vous c'est gratuit!

10 Commentaires

  1. juste un rappel pour rendre a cesar ce qu’il lui aapartient. le rendement exceptionnel de Suarez était aussi du a la presence de Neymar. de Pedro et de Xavi. une fois ces trois sont partis, Louis Suarez ne se retrouvait plus en position du 9 seulement car la Barca n’est jamais parvenu a jouer sans ailiers. Donc la baisse de la performance de Suarez est en partie justifiee, etre seul a couvrir kes trous fronts pour ouvrur des couloirs a Messi et autres est un travail fatigant; Suarez se trouvait au four et au moulin; Le resultat vous l’avez bien illustré dans votre article. Mettez deux bons ailiers à côté de Messi et Suarez et vous verrez la différence ceci dit Suarez avance dans l’age Et on ne peut lui demander de jouer comme à 24 ans. Donc la relève s’impose et c’est le cas pour Pique, Busquets, Paolinhio, Alba et Messi aussi. Que pensent les membres du board du barca? VISCA EL BARCA

  2. Je crois bien que c’est le moment, s’il n’est d’ailleurs pas tard, de raviver les jeunes de la Masia. Non seulement les stars internationaux coûtent trop cher en achat, mais aussi ils exigent des salaires mirobolants. Vous vous imaginez ce qu’aurait coûté au Barça de s’attacher les services des joueurs comme Busquets et Iniesta s’ils avaient été achetés ailleurs? Combien ils exigeraient comme salaire? Beaucoup trop d’argent. Je pense bien qu’il y aurait quand même mieux que Digne, Gomes, Vidal, Paco,…au Barça B, et qui gagneraient bcp moins sans coûter même 1 Euro au Club.
    Bonne arrivée à Lenglet ….

  3. Belle analyse Julien Llop. Très très belle analyse hormis le fait que vous semblez croire que Dembelé a du coffre pour être un joueur total. Il pourrait l’être s’il a affaire à un entraîneur qui a le sens du moulage individuel de ses joueurs. Il faut à Dembelé quelqu’un qui lui fasse comprendre que le Barça ce n’est pas Rennes ni Dormund où on attend le ballon pour piquer un sprint et où on marche quand on a perdu le ballon. Dembelé c’est un match réussis sur 5. Donc un joueur inconstant.

    Au sujet de Suarez, vous avez tout vrai. Je ne suis donc pas d’accord avec AISSIMED qui attribue sa baisse de régime au départ de Neymar, Pedro et autres. A-t-on besoin de Neymar pour savoir soi-même contrôler le ballon? Je pense que AISSIMED doit relire votre texte. Car Suarez n’est vraiment plus le joueur qu’il était. Messi lui offre souvent des balles dans des positions si idéales qu’on se demande comment arrive-t-il à ne pas pouvoir contrôler correctement le cuir. À sa place, avec ce qu’il reçoit de Messi, imaginez le nombre de buts que Ronaldo aurait inscrits. Suarez est devenu le vendre mou de l’attaque du Barça. Il peut ne pas marquer à tous les matchs. Mais ne plus arriver à constituer un danger pour les défenseurs adverses, si ce n’est de râler tout le temps, est un mal pour le Barça. Hélas, cette équipe n’a pas un entraîneur tacticien. Oui, Valverde n’a pas de sens tactique. Sinon, le Barça, même déprimé, n’aurait pas perdu contre l’AS Roma. C’est un entraîneur qui ne prend pas de risques. Il assure la sécurité de son poste en n’osant pas. Au point de classer Suarez à tous les coups et ne pas avoir le courage de le remplacer même quand l’Uruguayen est plus un poids mort pour son équipe sur le terrain qu’une garantie d’un geste salvateur tant qu’une rencontre n’est pas achevée. Oui, AISSIMED, les départs de Neymar, Pedro et autres n’a rien à voir dans les insuffisances techniques de l’avant-centre barcelonais. Suarez est simplement en pente descendante.

    • Merci pour la mise au point je suis totalement d’accord Avec Vous sur la baisse de forme de Suarez, rien a dire là-dessus, c’est le cas de Busquets et Piqué aussi, et vous avez bien fait de soulever l’incapacite De valverde a injecter des alternatives tactiques. Même Messi lui est arrivé d’etre Sature contre la Roma par exemple, alors que faire d’un effectif qui est affecté par les défaillances de la gestion du club. C’est tout le système BARCA qui en souffre depuis que le jeu du barca est devenu ennuyeux, sans créativité exception faite pour les prouesses de Messi. Ne s’arretons pas à critiquer nos joueurs, qui ont bcp donné au club, traitons donc les vrais problèmes si on veut que le barca ne s’enfonce pas plus dans cette tourmente. Merci encore une fois pour votre opinion, BUSCA BARCA

      • Merci à vous aussi cher AISSIMED. C’est vrai, notre équipe à de graves lacunes comme vous le dites. Par exemple elle n’a plus de milieux capables de défendre et de créer le danger par des passes millimetrées et une vision du jeu exceptionnelle. La défense a démontré quant elle, depuis Rome, qu’elle est poreuse. Bref, le chantier de la reconstruction d’une équipe capable de prétendre remporter à nouveau la Champions League est vaste. Espérons que la direction du club en soit consciente et y trouve des solutions. Et merci encore AISSIMED.

  4. Heureusement qu’on est champion avec 12 points d’avance sur le deuxième et 15 sur le Réal !!!! car sinon que dirait-on ? On vendrait la totalité du club ?
    Je rappelle que tous les joueurs titulaires et même quelques remplaçants sont titulaires aussi dans leurs sélections nationales, dont certaines sont favorites pour la prochaine coupe du monde ou du moins sont appelées à jouer un rôle majeur…avec les joueurs que vous qualifiez de vieillissants ou n’ayant pas le niveau.
    Suarez a marqué plus de 30 buts cette saison toutes compétitions confondues. Combien d’avant centre en Europe peuvent en dire autant ? Très peu !

  5. Je crois que Suarez a encore du potentiel si le club trouve bien son technicien or si on regarde souvent les matchs on voit bien que Suarez sollicite beaucoup mais les milieux tels Busquet , Rakitic au lieu de le suivre cherche souvent Messi que lui et pour cela Il est enragé d’ailleurs on voyait certaines fois Neymar s’en prendre à Alba donc il est inutile de le critiquer . Ce n’est pas les départs cité qui l’ont affecté mais plutôt le mauvais jeu que produisent ceux deux milieux car il suffit de regarder comment il joue en son équipe national avec Cavani et consorts . Les milieux du Barça doivent être revu car ils ne sont souvent réguliers pour alimenter l’attaque et tant qu’ils sont considérés comme intouchables l’arrivée de Griezmann se servira à rien.

  6. Certes, Suarez ne reçoit pas beaucoup de bons ballons, mais cette année, ceux qu’il a reçu ont été vendangés à environ 60%. Ses crochets ne passent plus, trop souvent hors-jeu, moins rapide. Ce n’est pas sa faute s’il vieillit comme tout le monde! Mais la direction doit faire quelque chose et Suarez doit comprendre qu’il n’est pas éternel. Tout le monde joue pour Messi car il performe. C’est une tendance presque inévitable. Le chantier reste immense pour la Direction et également Valverde car ils doivent accoucher un nouveau Barça pour la saison qui vient. Amalgamer les jeunes de la Masia avec des apports étrangers et les autres potentiels titulaires. Le Barça a les moyens de concourir dans les 3 compétitions: coupe du Roi, Liga et LDC. Cette dernière mérite la plus grande attention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom