La Supercoupe d’Espagne sur un match, c’est top!

1
2050
La Supercoupe d'Espagne sur un match, un vrai succès!

En marge de la victoire du Barça contre Séville (2-1), la Supercoupe d’Espagne a montré qu’elle gagnait en émotion en se disputant sur un seul match. Même si le président de la Fédération espagnole a assuré le contraire, ce serait un succès de réduire cette compétition à une rencontre la saison prochaine.

La Supercoupe d’Espagne s’est jouée pour la première fois de ses 36 ans d’Histoire sur un match à cause d’un calendrier inextricable. La Fédé espagnole voulait jouer les 5 et 12 août mais le Barça rentrait de tournée aux Etats-Unis justement le 5. Les Catalans ont proposé de repousser leur première journée de championnat pour disputer les deux rencontres les 12 et le 19 mais, cette fois-ci, c’est la Liga qui s’y est opposée. Jouer en semaine n’était pas une option puisque Séville dispute les tours préliminaires d’Europa League. Il ne restait donc plus que le dimanche 12 de disponible sur le calendrier.

Lire aussi: « Mès que » une finale

Mieux en 90 qu’en 180 minutes

Dans ces circonstances, la Fédé espagnole a eu une riche idée. Elle a déplacé la finale à Tanger, une terre de football et de Liga. Une vraie fête pour tous les supporters du Barça, en particulier les Penyas maghrébines. Et le match a été trépidant. Jusqu’à la dernière minute et le penalty arrêté par ter Stegen. Si la compétition avait eu lieu en match aller-retour, le tir aux 11 mètres de Ben Yedder n’aurait pas généré autant d’émotion. Il y aurait eu 90 minutes de plus. Là, c’était à la vie à la mort. Et c’est le Barça qui est sorti vainqueur.

Alors c’est vrai que si l’on a un Barça-Madrid, le jouer sur deux rencontres est un caramel difficile à refuser. Pour les télés, les Clubs et les supporters. Mais ce n’est pas tous les ans. trois fois exactement, lors des 10 dernières années. Sinon, le Barça a battu ce même Séville il y a deux ans par 5-0 en cumulé. Et l’a perdu 1-5 contre Bilbao et Madrid en 2015 et 2017.

Lire aussi: Supercoupe d’Espagne: Les Tops et les Flops.

Alors pourquoi alors ne pas aller jouer cette rencontre dans des pays qui payeraient chers pour avoir cette finale – et qui ont une culture foot faite ou en devenir – ? Au Mexique, par exemple. En Asie. Ou pourquoi ne pas retourner au Maroc ? À moins que la Fédération ne décide que chaque année le match se déroule dans un stade différent en Espagne. En tout cas, en 90 minutes, c’est bien mieux qu’en 180. Et, comme dit Piqué, « cela plait aux joueurs car cela allège le calendrier. » What else ?

Photo : AFP PHOTO / FADEL SENNA

Abonnez-vous c'est gratuit!

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom