[Tactique] La tentation Messi en faux 9

12
7823

Iniesta parti, Suarez inquiétant ces derniers mois, Ernesto Valverde va aborder sa deuxième saison avec des composantes différentes de l’exercice passé. Comme toujours, il pourra s’appuyer sur Messi, et devra le mettre dans des conditions optimales, tout comme Coutinho et Dembélé, amenés à peser comme de véritables tauliers. Cette année, le Mister pourra aussi profiter d’un banc fourni, aux multiples solutions…

Après une saison débutée en 4-4-2 par la force des choses, Ernesto Valverde semble avoir opté en ce début d’exercice pour un retour au 4-3-3, plus traditionnel en Catalogne. Malgré sa propension naturelle à venir chercher à créer le jeu dans l’axe, Messi est apparu sur les premières rencontres avec une véritable volonté de s’excentrer, démarrant nombre de ses actions depuis la ligne de touche (même s’il les finit souvent au centre). Le coach pourrait même aller plus loin en décidant d’écarter un Luis Suarez en difficulté, pour donner les pleins pouvoirs à Messi, dans sa zone d’expression favorite, et à la paire Coutinho-Dembélé, qui doit s’imposer comme une arme létale sur le front de l’attaque blaugrana.

Messi en faux 9, la fin du déséquilibre

Depuis quelques saisons, le positionnement mouvant de Messi, dans les deux tiers droits du terrain, a tendance à faire pencher le jeu blaugrana à l’opposé, côté gauche. Ce que l’on a pu entrevoir, pour le moment, de l’animation barcelonaise en 4-3-3 amplifie encore le phénomène.  Un couloir gauche tout puissant animé par Alba, Coutinho et Dembélé impacte infiniment plus offensivement que la bande droite, que Messi abandonne souvent à Rakitic et Roberto, intrinsèquement moins à même d’animer le carril. Avec la prise d’épaisseur considérable que paraissent être en train de prendre Coutinho et Dembélé, il serait peut-être judicieux de ne pas les entasser sur le même côté, mais plutôt de répartir le danger sur toute la largeur du terrain.

Dans le même temps, Suarez peine de plus en plus à peser sur les rencontres, et à offrir des solutions à ses camarades. La conjoncture semble donc propice pour que Valverde teste, au moins sur une poignée de matches, une formule en 4-3-3 autour de Messi en falso 9, comme nous le décrivons dans l’animation ci-dessous.

Dernier avantage de cette alineacion, en cas d’absence de Leo Messi le Barça pourrait conserver le même système, avec Suarez qui remplacerait Leo dans l’axe. Certes dans un rôle très différent de ce que peut faire D10S, un Luisito encadré par deux véritables ailiers, capables de l’alimenter en centres, devrait être capable de finir quelques actions. Et l’on a vu à Valladolid, dans un match où Messi a peu influé, que les deux recrues phares de l’an passé étaient capables de prendre le jeu à leur compte.

Lire aussi : Suarez un avenir à la Larsson ?

Conserver Suarez, délocaliser Coutinho

Dans le cas (hautement probable) où le statut de Suarez serait trop lourd pour que Valverde soit capable de le déplacer jusqu’au banc de touche, une alternative pourrait aider le FCB à rééquilibrer sa menace offensive. La retouche porte sur le positionnement de Coutinho dans son rôle de relayeur. Depuis l’arrivée de Rakitic en 2015, le Croate a toujours été considéré comme le complément de Messi sur le côté droit, où son volume défensif compense celui, rachitique, de la Pulga. En intronisant Petit Couto dans ce rôle d’interior côté droit (ce qui avait été le cas face à Boca Juniors lors du Gamper), Valverde se doterait d’un créateur capable d’accélérer le jeu mais aussi de se muer en quasi-ailier au besoin, dans une zone du terrain qui souffre souvent d’un manque de présence et de tranchant. La présence de Rakitic paraît alors moins contre-productive offensivement s’il se trouve dans la partie du terrain qui abrite déjà les flèches Alba et Dembélé.

Comme décrit dans l’animation ci-dessous, cette composition aurait l’avantage de rapprocher géographiquement Messi et Coutinho. Les grands joueurs gagnent toujours à pouvoir combiner un maximum. De plus, cette proximité dans la moitié droite pourrait concentrer l’attention de la défense adverse, libérant d’autant plus d’espace à l’opposé pour Dembélé, qui ne demande rien de mieux que d’avoir des situations de un-contre-un à jouer.

Les solutions d’un banc fourni

Au-delà des onze noms que le Txingurri déploiera sur la feuille de match, le Barça aura également un arsenal à sa disposition sur le banc de touche. Pour le moment, Ernest-petit-bras n’a pas l’air d’avoir une folle intention de s’appuyer sur les entrants. Du moins pas avant le dernier quart d’heure. Mais avec Arthur, Vidal et prochainement Aleña, les différences de profil (contrôle, puissance, dribble) dans l’entrejeu sont une richesse que le staff technique devra mettre en balance avec le cadre rigoureux que garantit Rakitic. Même son de cloche devant. Même s’il ne semble pas promis à énormément de temps de jeu (du moins dans l’immédiat), Malcom dispose de suffisamment d’arguments (explosivité, percussion, dribble, frappe) pour mériter  de grapiller des minutes. Sa capacité à faire des différences est une bénédiction pour le Barça, qui aurait vraiment tort de s’en priver. Au moins dans des fins de matches pliés ou face à des adversaires de moindre calibre.


Notre XI idéal

Photo : Joan Valls / NurPhoto

Abonnez-vous c'est gratuit!

12 Commentaires

  1. Excellente analyse tactique, bravo Julien. mérite d’être étudiée par le staff de Barca. Elle prend en charge même les défauts de Messi. Super je vote pour Julien premier assistant technique de Valverde.
    et bonne continuation à Julien qui nous permets tjrs d’espérer le meilleur pour Barca

  2. Je confirme cette analyse que j’attendais depuis à cause du méforme de suarez et du déséquilibre dans notre jeu. Par contre, je voudrais proposer un autre système. 4-2-3-1
    4: Semedo, Piqué, Umtiti et Alba
    2: Busquet/ Rakitic, et Vidal ( ce dernier doit avoir une place de titulaire dans ce système)
    3: Côté gauche (Coutinho), axe ( Messi) , côté droit ( Dembele)
    1: Suarez
    Merci

    • C’est le système dans lequel on jouait la saison dernière… Qu’on appelait 4-4-2 voire même 4-3-3 asymétrique parce qu’Iniesta à gauche était considéré comme milieu plus qu’ailier, mais c’était ça, un double pivot, deux milieux/ailiers dans les couloirs, et Messi dans l’axe derrière Suarez.

      • Je comprends bien Monsieur Julien. Mais cette fois les éléments ne sont plus les mêmes. Même si on disait que ce système était pauvre en production de jeu, c’est actuellement le mieux selon moi. Messi se retrouve dans le cœur du jeu, il peut facilement distiller de bon ballon et avoir une liberté importante pour s’exprimer. Il pourrait ainsi libérer le côté a dembele qui en a vraiment besoin ( 2 buts marqué sur le côté droit) et aussi permettre le renforcement de ce côté en matière d’effort deffensif. C’est ce que je pense. Merci

  3. À Ernesto de jouer ! L’année dernière a été compliquée, maintenant qu’il a son effectif complet et un banc à la hauteur : Alors go !!!
    On attend du jeu et du beau jeu ! Et avec le calendrier qui se profile … Va pas falloir mollir ! Barça Barça Barça

  4. chers amis,je vois mal le catalan formé au club et 4 eme capitaine Sergi Roberto faire banquette

    Je ne le vois dans aucun des 3 schémas

    et oui,la loi du vestiaire

  5. Eh bien bravo chers journalistes vous travaillez dur pour notre bien et je souhaite que Valverde sera à vos hauteurs. Les trois plans sont fantastiques même si le dernier avec Suarez me fait réfléchir un peu vu son état de forme et l’arrivée imminent de la Champions mais tant mieux notre banc est hyper fourni cette fois-ci et son remplaçant sera prêt. Pour le cas de Roberto ne t’en cher GENERAL DE GOAL il sera pas défenseur vu la qualité de Samedo mais retrouvera sa place de milieux et là il nous régalera par sa vitesse et combinaison avec les Messi ,Dembouz et Suarez donc don’t worry we’ill be glad. J’ai hâte de voir nos guerriers en route pour le TRIPLET.

  6. Je pense que la clef de la réussite pour cette saison réside dans les bons choix lors des roulements avec un banc de remplaçant de très haute qualité… Semedo pour Sergie, Arthur Melo puis Malcolm. Que le talent de Valverde fasse la différence et les titres ne seront que formalité. Une préférence pour le 11 avec Dembelé à gauche et couthino au milieu… J’ai trouvé Dembouze super à gauche les triangles de jeux n’en sont que multipliés sachant que la pulga isolé à gauche restera un dangé immense. Força Barça!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire!
Merci d'entrer votre prénom